Trump joue ses dernières cartes

Par Christophe Giltay dans Divers , le 4 janvier 2021 08h10 | Ajouter un commentaire

Le 6 janvier, le congrès américain se réunira pour confirmer l’élection de Joe Biden à la Maison Blanche. Ce ne devrait être qu’une formalité, mais Donald Trump n’a pas concédé sa défaite. Il y a quelques jours il a même téléphoné à un responsable de Georgie pour faire inverser le résultat des élections dans cet Etat.

C’est le Washington Post qui a révélé l’affaire. Samedi dernier Donald Trump a téléphoné au secrétaire d’Etat de la Géorgie noir lui demander tout simplement de le déclarer vainqueur. Tout ce que je veux, c’est trouver 11.780 votes, ce qui est un peu plus que ce que nous avons. Parce que nous avons gagné l’État. … Le peuple de Géorgie est en colère, le peuple de tout le pays est en colère… Et il n’y a rien de mal à dire, vous savez, euh, que vous avez recalculé » ; « Eh bien, Monsieur le président, a répondu son interlocuteur Brad Raffensperger. Le problème est que les données que vous avez sont fausses. »

Fraude ou pas fraude ?

Donald Trump a insisté, au cours de cet appel, auquel participait le secrétaire général de la Maison-Blanche, et plusieurs avocats, il a repris ses accusations de fraude : urnes retirées, machines de comptage trafiquées, électeurs décédés et comptabilisés, bulletins en sa faveur délibérément détruits. Etc…. « Il n’est tout simplement pas possible que j’aie perdu la Géorgie, a dit Trump. Ce n’est pas possible… Mais ils ont rajouté beaucoup de votes, tard dans la nuit. Vous le savez bien, Brad. Et c’est ce sur quoi nous travaillons de manière très, très rigoureuse. »

Mais son interlocuteur a tenu bon… « Monsieur le président, vous avez des gens qui vous fournissent des informations et nous avons nos gens qui nous fournissent des informations, a répondu Raffensperger. Nous pensons que nos chiffres sont justes. »

Jusqu’au dernier jour.

  Alors Trump s’est énervé il s’en est pris au gouverneur de l’Etat, un Républicain comme lui, en déclarant qu’il regrettait de l’avoir soutenu pour sa réélection. Une attitude très révélatrice. Pour Trump la légalité doit passer après la fidélité à sa personne. C’est un trait assez commun dans les dictatures. Mais voilà aux Etats Unis ça ne marche pas, d’où la diffusion par la presse de cette conversation hallucinante ;..sans que l’on sache si l’enregistrement vient de la Maison Blanche ou de l’administration de Géorgie.

Le résultat n’a donc pas été inversé mais Triumph veut jusqu’ au bout ses dernières cartes. Ainsi une douzaine de sénateurs et près de 140 représentants républicains au Congrès ont annoncé leur intention de s’opposer à la proclamation officielle des résultats mercredi. Par ailleurs Trump a appelé ses électeurs à manifester ce jour-là à Washington, et il y aura du monde car en majorité les électeurs Républicains, restent persuadé que c’est Trump qui  a gagné.

Ça n’empêchera pas Joe Biden d’accéder au pouvoir, mais nul ne sait si Donald Trump acceptera de le recevoir à la Maison Blanche, le 20 janvier, comme c’est la tradition, ou s’il devra passer par la fenêtre pour accéder au bureau ovale.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Trump joue ses dernières cartes”

  1. Aucun commentaire