Tout Info : la polémique paye.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 16 septembre 2020 10h10 | Ajouter un commentaire

     Le paysage audiovisuel français a été bouleversé par le confinement. Les téléspectateurs coincés chez eux ont plébiscité les chaînes d’info, dont les stratégies sont parfois très différentes. Entre « hard news » et débats polémiques la concurrence est rude.

Pascal Praud qui anime « l’heure des pros » sur C News.

 

Les chaines « Tout info » ont fait leur apparition en France il y a une vingtaine d’année. La première fut LCI émanation de TF1, le modèle était très ouvertement tournée vers le talk, le débat, c’était une manière pour TF1 de faire passer à la télé toute une série de personnalités, et notamment des politiques qui n’auraient pas été invités aux 20 heures.

La révolution BFM TV

Il y a  une quinzaine d’années on a vu apparaître un autre modèle celui de BFMTV. Une sorte de CNN à la française, uniquement consacré à ce qu’on appelle le « hard news », c’est à dire l’info la plus chaude possible. De directs en éditions spéciales. BFM TV est devenu en en quelques années la principale chaîne d’info, et la seule rentable avec 2,5% d’audience en 2019 ( 4% pendant le confinement) . On pensait donc que le modèle du « hard news » était donc le bon, mais un autre profil est en train de se faire une place : la chaîne du débat polémique.

C News, le pavé dans le PAF.

En l’occurrence C News, la chaîne « Tout info » du groupe Canal Plus, qui s’appelait autrefois I télé. Depuis sa transformation et le départ de la quasi totalité de l’ancienne équipe, C News est devenue un peu le Fox News à la française, avec des figures de proues comme Eric Zemmour qui rassemble 450 000 téléspectateur tous les soirs, Morandini dont l’arrivée avait provoqué une grève à I télé, et le matin de 9 h à 10h30, « l’heure des pros » présenté par Pascal Praud un ancien de Télé foot.

L’heure des pros où s’affrontent des éditorialistes de droite et de gauche décortique tous les jours la société française dans ce qu’elle a de plus polémique, du port du voile au port du masque. La semaine dernière fut très chaude avec le débat autour des options des nouveaux maires écologistes accusés de vouloir détruire les traditions françaises ( plus de sapin de Noël à Bordeaux, le Tour de France qualifié de polluant et machiste à Lyon ) .Avec ses débats genre café du commerce C News a doublé son audience en un an, passant de 0,7 à 1,5%, elle est désormais aux portes de la rentabilité.

1 BFM, 2 CNEWS… pour le moment !

En audience BFM TV est toujours en tête devant C News, LCI, et France info, mais sa place de leader est contestée, d’autant plus que le groupe Altice qui en est propriétaire a annoncé un plan social et de nombreux départs, dont 50% des pigistes.

C’est la clef du problème ! Pour produire du « hard news » il faut être tout le temps sur la balle et disposer de beaucoup de moyens, alors que pour un débat une table et cinq chaises suffisent. Après le tout est une question de style, LCI reste très politiquement correct, alors que C News a adopté un ton inspiré des réseaux sociaux. C’est un peu tweeter à la télé…

Ce combat entre chaînes d’infos sera intéressant à suive lors de la prochaine présidentielle dont la campagne va commencer dans un an. Il n’est pas exclu que les chaines info et notamment C News fassent émerger un candidat clivant genre Trump. Il parait que chez Emmanuel Macron on s’en inquiète déjà.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Tout Info : la polémique paye.”

  1. Aucun commentaire