Joe Kennedy III ne sera pas sénateur

Par Christophe Giltay dans Divers , le 4 septembre 2020 12h43 | Ajouter un commentaire

 Un événement en apparence secondaire dans la campagne présidentielle américaine, vient conforter l’idée que Donald Trump a de réelles chances d’être réélu, en cas de division du camp démocrate. L’héritier le plus brillant du clan Kennedy n’a pas réussi à se faire désigner comme candidat au Sénat.

Joe Kennedy III

Il faut savoir que l’élection présidentielle américaine n’est pas que l’élection présidentielle. À cette occasion les américains renouvellent une partie du Congrès ainsi qu’un grand nombre d’élus locaux, de même que beaucoup de juges et de sherifs. C’est ainsi que Joe Kennedy III petit fils de Bob Kennedy petit neveu de John s’est lancé à la conquête d’un siège de sénateur. Sénateur est un des mandats les plus prestigieux aux Etats-Unis, il n’y en a que deux par Etat, soit une centaine pour l’ensemble d’un pays de 330 millions d’habitants. 35 de ces sièges seront renouvelés en novembre.

La roche tarpéienne si proche du Capitole.

Jusqu’à présent tout avait réussi à ce jeune homme de 39 ans qui cultive le look Kennedy…Costumes bien coupé, coiffure élégante, sourire séducteur, bon sang ne saurait mentir…De surcroît il s’appelle Joseph le prénom du patriarche, l’Ambassadeur Joe Kennedy, père de John et Bob et donc son arrière-grand-père. En 2013 à 33 ans Joe III est élu représentant, c’est à die député, du Massachusetts, et depuis il a été régulièrement réélu à cette fonction. En 2018 c’est lui que le parti démocrate avait choisi pour répondre au discours de l’Etat de l’union de Donald Trump et on commençait déjà à le qualifier de « futur président Kennedy » …et puis  patatras ! La claque ! Les électeurs du parti démocrate ne l’ont pas choisi pour représenter le Massachusetts au Sénat. Ils ont préféré reconduire le sénateur sortant Ed Markey 74 ans.

 Aile gauche contre aile droite.

Ce qui est intéressant ce n’est pas tant la fidélité des électeurs à ce vieux sénateur, que son positionnement politique. Joe Kennedy représente ( même si c’est à son corps défendant) l’establishment du parti démocrate, centriste, bourgeois libéral, conforme à l’image des Kennedy mais aussi des Clinton. Ed Markey lui, a décidé d’adopter une position de rupture, il a fait campagne en basket sur des thèmes proches de ceux de Bernies Sanders, des thèmes considérés aux Etats unis comme d’extrême gauche. Or ce discours plait beaucoup aux jeunes, en témoignent les victoires remportées par Sanders au début des Primaires démocrates.

Un argument pour Trump

 Dès qu’il appris la défaite de Joe Kennedy Donald Trump a eu beau jeu de déclarer, « vous voyez même un Kennedy ne parvient pas à s’imposer face à la gauche radicale qui domine désormais le parti démocrate. C’est un argument qu’il martèle et qu’il va marteler encore, en se présentant comme le défenseur de la loi et de l’ordre face à une gauche qu’il qualifie de radicale qu’il accuse de favoriser les émeutes et l’anarchie…C’est là que se situera la clef du scrutin. Maintenant il n’est pas dit que les jeunes démocrates ne se déplaceront pas pour élire Joe Biden.

On peut mettre une claque à un Kennedy et élire quand même l’ex bras droit d’Obama.

 

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Joe Kennedy III ne sera pas sénateur”

  1. Aucun commentaire