Charlie republie les caricatures

Par Christophe Giltay dans Divers , le 2 septembre 2020 08h42 | Ajouter un commentaire

Alors que s’ouvre le procès des attentats contre Charlie Hebdo et l’hyper Kasher, le magazine satirique republie les célèbres caricatures de Mahomet. Mais cet acte de liberté pourrait aussi être reçu comme une provocation.

 

Un acte de liberté mais aussi un acte de courage … « Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais », écrit Riss, dans ce numéro, dont le, titre de « Une » est : « Tout ça pour ça ! » Donc tout ça, tous ces crimes, pour ça, ces quelques dessins. Et c’est vrai qu’on n’aurait jamais cru qu’au 21ème siècle des dessinateurs de presse puissent être assassinés en France pour quelques dessins. Le journal reprend donc.  Ces douze dessins, publiés initialement par le quotidien danois Jyllands-Posten le 30 septembre 2005, puis par Charlie Hebdo en 2006, il y a rajouté au milieu un dessin de Cabu où l’on voit le prophète pleurer à chaudes larmes et déclarer au sujet des islamistes : « C’est dur d’être aimé par des cons. »

Pourquoi les republier ?

« On nous a souvent demandé depuis janvier 2015 de produire d’autres caricatures de Mahomet. Nous nous y sommes toujours refusés, non pas que cela soit interdit, la loi nous y autorise, mais parce qu’il fallait une bonne raison de le faire, une raison qui ait un sens et qui apporte quelque chose au débat », expliqué la rédaction du journal, «Reproduire cette semaine de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 ces caricatures nous a alors semblé indispensable»,  Il faut dire que depuis 2015 le dessin de presse a pris un coup dans l’aile, à cause des terroristes bien sûr mais aussi tout simplement à cause des réseaux sociaux. En janvier Riss écrivait : « Hier, on disait merde à Dieu, à l’armée, à l’Église, à l’État. Aujourd’hui, il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes, aux blogueurs et blagueuses qui nous tapent sur les doigts comme des petits maîtres d’école ».

Le dessin de presse menacé.

En 2019 le célèbre New York Times a décidé de renoncer aux dessins de presse, à la suite d’une campagne très dure contre un dessin qu’il avait publié et qui représentait Benjamin Netanyahou. Certes Charlie ne se dégonfle pas et ne se couche pas, mais le journal, ses journalistes et ses dessinateurs vivent sous protection policière 24 heures sur 24. Ce qui est difficile à comprendre pour ceux qui ont connu les année 70 ou 80, c’est quand et comment le retournement s’est effectué, entre un monde où le second degré était compris et accepté, et cet aujourd’hui où l’on prend tout au premier degré, où l’humour semble avoir disparu. Un sondage publié par Charlie en dit long sur la fracture de la société française 59 % des Français approuvent désormais la publication des caricatures de Mahomet, contre 38% en 2006… Mais 69 % de musulmans de France estiment que cette publication est une provocation inutile.

On parle souvent de réconcilier les Français… Ca va pas être facile !

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Charlie republie les caricatures”

  1. Aucun commentaire