Un officier français au service des Russes

Par Christophe Giltay dans Divers , le 31 août 2020 09h31 | Ajouter un commentaire

On a appris hier qu’un officier français en poste sur une base de l’Otan en Italie est soupçonné d’avoir espionné l’Alliance pour le compte de la Russie. Arrêté par les services secrets français il a été écroué fin août à Paris.

 

Siège de la DGSI

 

On pourrait croire ce genre de scénario réservé aux séries, aux films ou aux romans d’espionnages… On oublie bien souvent ( à commencer par James Bond ), que les histoires d’espions sont bien souvent inspirées par des faits réels.

Certes dans le cas présent on est un peu loin de James Bond.  Il n’y a pas de cascade pas d’hélicoptère, pas d’Aston martin équipée de mitrailleuses et de missiles. L’espionnage au quotidien c’est beaucoup plus banal.

L’homme arrêté le 18 août et incarcéré le 21 est un lieutenant-colonel de l’armée française âgé d’une cinquantaine d’année et père de 5 enfants. Il était jusqu’alors en poste sur une importante base de l’OTAN à Naples en Italie. Il a été vu en compagnie d’un agent du GRU le redoutable service de renseignement de l’armée russe. Particularité : cet officier français parle russe.

Signalé le 22 juillet.

Le ministère de la défense a signalé son cas à la justice française le 22 juillet. Le parquet a alors ouvert une enquête pour : « trahison par intelligence avec une puissance étrangère et collecte d’informations pour les livrer à une puissance étrangère ». A ce moment l’officier était en vacances en France, alors qu’il s’apprêtait à repartir en Italie il été arrêté par la DGSI, la direction générale de la sécurité intérieure, le contre-espionnage français. Hier la ministre française de la défense Florence Parly a confirmé ces informations, « Nous avons pris toutes les mesures de sauvegarde qui étaient nécessaires et maintenant il faut que la justice puisse faire son travail. A-t-elle déclaré. Quant à l’officier il a été inculpé notamment pour : « compromission du secret de la défense nationale par une personne dépositaire de ce secret ». Il risque une très lourde peine de prison.

Pourquoi ?

On ne sait pas quels types de renseignement Il a pu fournir aux Russes, mais dans ce genre de situation, les agents d’une puissance étrangère sont preneurs d’à peu près tout, ça peut aller de horaires de relève de la garde, à la transmission des plans secrets d’une nouvelle arme. A noter que ce genre d’affaire s’est raréfiée depuis afin de la guerre froide, en trente ans seul 10 miliaires français ont été condamnée pour intelligence avec l’ennemi, dont un au profit de la Serbie lors de la guerre du Kosovo en 1998, et deux autres cette année au service de la Chine. Reste les motivations, qu’est ce qui peut pousser un officier à trahir. Pendant la guerre froide c’était souvent par conviction politique, çà s’est perdu, la soif de l’argent mais il parait que ça n’est pas si bien payé, le besoin de reconnaissance quand on a l’impression d’avoir raté sa carrière, ou encore, et ce n’est pas si rare, le chantage quand on a quelque chose à se reprocher. En Novembre 2019 Emmanuel Macron avait déclaré que l’OTAN était en état de mort cérébrale, cette affaire ne va probablement pas améliorer ses relations avec l’Alliance.

 

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Un officier français au service des Russes”

  1. Aucun commentaire