Mazarine et Delphine histoires parallèles

Par Christophe Giltay dans Divers , le 1 février 2020 12h45 | Ajouter un commentaire

L’ADN a parlé, Albert II est donc bien le père biologique de Delphine Boël. Cette affaire nous fait immanquablement penser à François Mitterrand et à sa fille cachée Mazarine. Deux histoires parallèles qui ne se sont pas déroulées de la même façon. 

 

Delphine Boël

 

Elles ont six ans de différence, Delphine est née en 1968, Mazarine en 1974, elles ont un point commun leur existence est restée secrète. Pendant 20 ans pour Mazarine et 31 ans pour Delphine avec cette nuance : l’existence de Mazarine était un secret de polichinelle partagée par le monde politico-médiatique, alors que seuls quelques initiés connaissaient l’histoire de Delphine. Le parallèle est intéressant car même si la relation au père fut très différente, elles partagent certaines blessures, comme le fait d’avoir du longtemps rester cachée.

Enfants secrètes.

Mazarine a souffert d’être cachée, mais Delphine a souffert d’être niée. Mazarine qui pourtant vivait dans une résidence officielle avec sa mère, ne pouvait pas faire état de sa filiation, mais François Mitterrand reconnu sa fille dès 1984 quand elle Avait 10 ans. En revanche pendant de nombreuses années il a tout fait pour qu’on ne révèle pas le secret de sa naissance, on se souvient que dès 1982 l’écrivain Jean Edern Hallier avait voulu l’écrire dans un pamphlet. Ce qui valut bien des ennuis et le livre d’ailleurs ne sortit jamais. Il fallut attendre les derniers mois de la présidence, quand le chef de l’Etat s’est laissé « surprendre » volontairement par des paparazzis pour que Mazarine apparaisse au grand jour. Quant à Delphine elle est sortie de l’ombre en 1999 à l’occasion de la publication d’une biographie de Paola.

 

Mazarine Pingeot Mitterrand

L’une aimée, l’autre pas.

La différence la plus grande et la plus terrible c’est que Delphine a dû attendre plus de 20 ans pour qu’Albert II reconnaisse contraint et forcé sa paternité. Alors que François Mitterrand a été un père aimant très proche de sa fille. On dit que dans les premières années le prince Albert s’est occupé de la petite fille. Lui le nie, les historiens feront peut-être un jour la part des choses. Il est plus que probable que la princesse Paola n’aurait jamais accepté une double vie rendue publique comme le fit Danièle Mitterrand avec son mari. Mais sait-on jamais ?

Si ce fut possible en France c’aurait peut-être pu l’être en Belgique aussi, à une  époque où les réseaux sociaux n’existaient pas.

Delphine : pourquoi ?

Beaucoup e gens s’interrogent sur les motivations réelles de Delphine; Que veut elle ? Obtenir de l’argent ? La famille Boël est très riche. Elle aurait hérité de son père légal. Et si la réponse était toute simple ? Delphine cherchait peut être ce que Mazarine a reçu en abondance… l’amour paternel.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Mazarine et Delphine histoires parallèles”

  1. Aucun commentaire