Matzneff : pourquoi cette tolérance?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 30 décembre 2019 14h02 | Ajouter un commentaire

Le débat fait toujours rage en France autour de la personnalité de Gabriel Matzneff cet écrivain pédophile très célèbre dans les années 70-80. Comment peut-on expliquer l’impunité dont il a bénéficié à l’époque ?

Gabriel Matzneff et Denise Bombardier à Apostrophe

 

Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, ( 900 000 vues) c’est  un extrait d’Apostrophe la célébré émission littéraire en 1990. On y voit Bernard Pivot interroger sur un ton badin Gabriel Matzneff…  il lui demande « Pourquoi vous êtes-vous spécialisé dans les lycéennes et les minettes ? ». Matzneff comme à son habitude vient de revendiquer le droit pour les adultes comme lui d’avoir des relations  sexuelles avec des filles et des garçons de moins de 16 ans.  Les autres invités participent  de cette légèreté de ton, sauf une la québécoise Denise Bombardier, qui traite Matzneff d’individu pitoyable, le comparant aux vieux messieurs qui attirent les petits garçons avec des bonbons, et qui conclut en disant que s’il n’était pas une vedette de la littérature il aurait à répondre de ces fiat devant la justice. A l’époque toute la caste intellectuelle parisienne s’était moquée de Denise Bombardier, qualifiée notamment de « mal baisée ».

Pivot dans l’embarras.

C’est bien entendu elle qui avait raison et désormais chacun fait amende honorable. Bernard Pivot qui a quand même invité 6 fois Matzneff à Apostrophe expliquant dans un tweet : Dans les années 70 et 80, la littérature passait avant la morale; aujourd’hui, la morale passe avant la littérature. Moralement, c’est un progrès. Nous sommes plus ou moins les produits intellectuels et moraux d’un pays et, surtout, d’une époque.

Voie là l’explication qu’on entend le plus souvent : « c’était une autre époque… » comme dirait Cyrano « c’est un peu court vieil homme ». L’époque n’explique pas tout, depuis le ordonnances de 1945, il est interdit en France d’avoir des relations sexuelles avec un enfant de moins de 15 ans, même s’il est consentant. La sortie programmée du livre « Le consentement », de l’éditrice Vanessa Springero, une des adolescentes séduites par Matzneff à 13 ans quand il en avait 50, a mis le débat sur la table. pourquoi cette tolérance à l’époque ? Tolérance soutenue par des intellectuels comme Jean Paul Sartre ou Michel Foucault.

Un « vertige commun » post 68.

Le, journal libération tente ce matin une explication. A l’époque dans certains milieux issus de la mouvance de 68, toute loi à caractère moral était considérée comme une oppression au service de la société capitaliste. On voulait la libération des mœurs, l’émancipation des femmes, l’égalité pour les homosexuels mais aussi pour les pédophiles. Ce journal lui-même a publié des textes allant dans ce sens jusque dans les années 80. Il s’en est expliqué en 2001 dans un papier signé Sorj Chalandon , qui évoque un « vertige commun » dans la foulée du « il est interdit d’interdire » soixante-huitard.

Oui les temps ont changé, tant mieux, et aujourd’hui Gabriel Matzneff, comme le disait Denise Bombarbier, devrait répondre de se sectes devant la justice.

 

Extrait d’Apostrophe :

https://www.youtube.com/watch?v=H0LQiv7x4xs

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Matzneff : pourquoi cette tolérance?”

  1. Aucun commentaire