Un génie des maths Maire de Paris ?

Par Christophe Giltay dans Divers , le 5 septembre 2019 07h32 | Ajouter un commentaire

Le prochain maire de Paris sera peut être un mathématicien célèbre, titulaire de la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel. Cédric Villani, qui cultive une allure de poète romantique, a annoncé mercredi sa candidature à l’Hôtel de Ville. Un acte de dissidence car son parti la république en marche a déjà désigné un autre candidat.

« Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu 20 sur 20 en mathématique« . Voilà comment aime à se définir l’un des hommes politiques français les plus étonnants. Spécialiste de l’analyse mathématique et titulaire de la médaille Fields, excusez du peu ! Longtemps considéré comme un original à cause de son look (cheveux longs, lavallière) et à son revers une grande broche en forme d ‘araignée, c’est en fait une personnalité qui s’est lancée en politique des 2010 en toute connaissance de cause. Il parait qu’en privé il évoque même son ambition de décrocher un  jour l’Elysée.

Dissident comme Macron

Député macronien depuis 2017, la Mairie de Paris ne serait donc qu’une étape vers la longue marche du pouvoir. Je dis macronien à dessein car son parti ne l’a pas choisi comme candidat. « La République En Marche » a désigné Benjamin Grivaux, un ancien ministre… Qu’à cela ne tienne, Villani dit s’inspirer d’Emmanuel Macron en personne qui en 2017 n’avait pas hésité à se présenter à la présidentielle envoyant d’un coup à la retraite son mentor François Hollande.

Il n’a peut être pas tort d’agir ainsi, car son parti, pour l’instant, a décidé de ne pas l’exclure.

Un projet écologique

En annonçant sa candidature, Cédric Villani a assuré vouloir devenir le « premier maire véritablement écologiste de Paris », avec l’ambition de faire de la capitale « la métropole internationale de la référence d’un développement humain et durable ». 

Alors qu’en 2014 il avait soutenu la candidature de la Maire sortante la socialiste Anne Hidalgo, il est désormais sans pitié pour son bilan. A ses yeux Paris est devenu une ville « muséifiée, qui perd sa vitalité » ; un Paris « sale, désorganisé, pollué et confus dont se plaignent nos visiteurs » ; un Paris victime « des agressions, du stress et du bruit ».

Pour diriger Paris, ce véritable Etat dans l’Etat, 50 000 fonctionnaires, 8,5 milliards d’euros de budget, Cédric Villani compte sur son intelligence, et la puissance de ses analyses mathématiques.

Au final il a de réelles chances de l’emporter car si c’est un original, ce n’est sûrement pas un rigolo !

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Un génie des maths Maire de Paris ?”

  1. Aucun commentaire