Un trésor Belge en Bretagne.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 13 juin 2018 07h35 | Ajouter un commentaire

.

Le 6 juin dernier à Pont Aven en Bretagne, des ouvriers ont découvert dans une maison en démolition, un trésor de 600 pièces d’or. Des pièces Belges datant de la fin du XIXème siècle.

 

 

 

Il est 10h du matin le 6 juin à Pont Aven, trois ouvriers d’une entreprise de démolition sont en train de terminer un chantier qu’ils ont commencé le 28 mai. Il s ‘agit d’une maison dont il ne reste déjà plus qu’un tas de gravats, et c’est dans cet amas que les ouvriers vont découvrir ce qui est apparemment une douille obus de la guerre de 14. Ce genre de douille d’une vingtaine de centimètre de haut, qu’il était courant autrefois de retrouver sur la cheminée des grands parents dans les maisons de campagne.

 

La douille mystère.

 

Ils s’en saisissent avec précautions, la douille est scellée mais quand ils la manipulent ils constatent qu’il y a visiblement quelque chose à l’intérieur.

« Ils l’ont secoué et ont entendu un bruit de pièces », a   raconté au journal Ouest France  Laurent Le Bihan, co-gérant de l’entreprise Bat’Isol de Quimperlé. On ouvre la douille et là jack pot !  A l’intérieur il y a 600 pièces d’or, des pièces belges à l’effigie de Léopold II qui dater des années 1870. Il s’agit en fait de pièces de 20 francs belges or, tirée à l’époque à trois millions d’exemplaires.

Le Léopold.

Pour le numismate on peut la décrire ainsi : à l’avers on trouve : L’effigie du roi Léopold II, tournée vers la droite, entourée de la légende LEOPOLD II ROI DES BELGES et au-dessus du millésime.
les Initiales du graveur à la troncature du cou.

Au revers des pièces il y a :

Un écu rond portant le lion belge entouré du collier de l’ordre de Léopold sous un pavillon au manteau fourré d’hermine surmonté d’une couronne. Au bas de la pièce est apposée la valeur nominale 20 FR. et, en haut, la devise nationale « L’UNION FAIT LA FORCE. »

 

Un magot à partager.

 

Les pièces du trésor de Pont Aven  s’échelonnent de 1870 à 1882, et sont toutes en très bon état. Contacté le propriétaire de la maison n’a pas été particulièrement étonné, son grand père a-t-il déclaré était collectionneur de pièces. Selon le Code civil, le trésor est à partager en deux moitiés : une première à destination des personnes qui l’ont découvert (on dit les inventeurs du trésor) et une seconde à destination de celui ou celle qui possède le terrain.

 

20 francs …or !

Ce qui est intéressant avec ces pièces d’or c’est que leur valeur nominale de l’époque 20 francs belges, n’a qu’un lointain rapport avec leur prix sur le marché aujourd’hui… Ainsi les Léopold II des années 1870 se négocient autour de 300 euros pièces. Il parait même que le cours a augmenté depuis la découverte bretonne. La valeur du trésor serait donc environ de 200 000 euros.

C’est probablement ce qu’on appelle la galette de Pont Aven.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Un trésor Belge en Bretagne.”

  1. Aucun commentaire