antalya temizlik şirketleri
antalya haber haberler antalya rent a car elektroniksigara
antalya rent a car
Antalya temizlik firmaları Antalya temizlik şirketleri

Un an après, Macron toujours en tête

Par Christophe Giltay dans Divers , le 19 avril 2018 07h35 | 2 commentaires

Malgré la grève des chemins de fer et les occupations dans les universités…Malgré les interpellations musclées dans la rue et au parlement européen, la situation politique d’Emmanuel Macron est plutôt bonne un an après son élection. Plus de 3 Français 10 seraient prêts à voter pour lui dès le premier tour de l’élection présidentielle, c’est plus qu’en 2017.

Pendant la seconde guerre mondiale en France, pénurie oblige, le régime de Vichy avait organisé des « jours sans » : un jour sans café, un jour sans vin un jour sans pain. Suivant cet exemple j’ai décidé d’instaurer dans cette chronique un jour sans…Un jour sans Emmanuel Macron !

Cette semaine c’était hier !

Et donc on reprend la saga du président le plus hyper actif de l’histoire moderne, plus encore que ne le fut Nicolas Sarkozy en son temps.

Cent fois sur le métier…

Vous avez peut être vu l’échange musclé entre le président et un député écolo belge au parlement européen. Mais Emmanuel macron c’est tous les jours qu’il monte sur le ring, et quand ce n’est pas à la télévision avec des journalistes, c’est dans la rue, avec des « vrais gens »,  comme dans la petite ville de Saint Dié des Vosges, où il a passé trois heures à répondre du tac au tac, y compris à ceux qui le traitaient de président des riches. Inlassablement il a martelé son discours, «  je mènerais les réformes jusqu’au bout, je veux que vous me compreniez, mais je n’admets pas qu’on me siffle dans le dos … »

Qui s’y frotte…

Quant à l’eurodéputé belge Philippe Lambert, qui lui avait offert une corde dans l’hémicycle,  pour qu’il reste le premier de cordée,  c’est lui qui a fini dans les cordes …

« Vous pouvez tenir des propos d’estrade car vous avez le confort de ce salon mais moi je n’ai pas le confort de ce lieu…Au nom du respect que j’ai pour la majorité au parlement et pour le Conseil constitutionnel, je ne peux vous laisser dire des bêtises, pardonnez-moi de ce terme. »

Reconnaissons-le ce n’est pas loin du style Sarko, sans que le langage est plus châtié…ici pas de karcher, ni de casse-toi…Pauv con… on est dans la bourgeoisie de province bien élevée.

Une communication super maîtrisée.

Juste un conseil à ceux qui voudraient tenter l’expérience, n’accordez pas comme Philippe Lamberts, le matin de l’assaut, une interview à Radio France où vous laissez entendre que vous allez en découdre, en développant vos arguments. Ses conseillers en communication sont au boulot dès quatre heures du matin et ils écoutent tout, pour préparer ce qu’on appelle des éléments de langage.  La réplique était prête à mon avis dès 6 heures …

La course en tête.

Cet activisme tous azimuts, doublé d’une force affirmée et réaffirmée est probablement à l’origine du bon sondage IFOP publié notamment par Paris Match. En cas d’élection présidentielle, Macron sortirait premier du premier tour avec 33 % des voix contre 24 % en 2017. Il devancerait Marine le Pen avec 23% et Jean Luc Mélenchon avec 16,5.

A noter qu’un an après leurs élections, Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient respectivement à 28 et 21%…

Désolé pour ceux que ça barbe, à ce train-là je vais avoir du mal à faire deux jours sans Macron la même semaine.

Mais c’est promis je vais essayer !

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

2 réactions à “Un an après, Macron toujours en tête”

  1. J’avoue que je ne croyais pas trop en lui lorsqu’il s’est présenté à l’élection présidentielle car si bien sûr il apparaissait très intelligent il ne dégageait pas énormément de charisme et très lié à François Hollande qui l’a nommé ministre, difficile pour lui d’apparaitre comme l’homme du renouveau.
    Sans parti pour le soutenir et sans beaucoup de partisans au début, il n’avait aucune chance de devenir président…
    Et pourtant ! On doit bien reconnaître qu’il assure en tant que président, qu’il est reconnu par ses pairs y compris ( et surtout) par Trump et Poutine qui ne sont pas des enfants de chœur, et que ( ça change…) qu’il veut tenir ses promesses !
    Pas sûr que MR Giltay tienne sa promesse de moins parler de lui, mais probable que Macron est parti pour 10 ans.

  2. essayez donc de profitter de ces  » deux jours sans Macron » pour …relire vos diatribes passées à son sujet …si si , celà risque fort de vous interesser …