Présidentielle : déjà 10 candidats !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 6 avril 2016 09h01 | Ajouter un commentaire

 A un an du scrutin dix candidats se sont déjà déclarés pour l’élection présidentielle de 2017, dont plus de la moitié étaient déjà en lice en 2012 ! Au risque d’alimenter le ras-le-bol des Français, qui réclament du renouvellement.

Jean Lassalle le député marcheur.

Jean Lassalle le député marcheur.

 

Dix candidats et là je vous parle des candidats sûr, pas des candidats aux primaires d’un parti, parce qu’alors là on dépasse déjà largement la vingtaine rien que si on compte tous les prétendants du parti « les Républicains… »

On prend les mêmes.

Sont candidats à un bail de 5 ans au palais de l’Elysée : 6 hommes et femmes déjà présent en 2012  : Marine Le Pen , Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière, c’est elle qui a succédé à Arlette Laguiller, Nicolas Dupont-Aignan , droite conservatrice, Philippe Poutou, du nouveau parti anticapitaliste, et Jacques Cheminade, complément inclassable mais qui se dit gaulliste de gauche. Un septième, l’écologiste Antoine Waechter était déjà en course il y a près de 30 ans, en 1988. Seuls trois des candidats pour 2017, font figure de petits nouveaux Paul Kulmbach et Bastien Baudot que je n’ai pas l’honneur de connaître, et le député du MoDem Jean Lassalle.

Le député chantant.

Jean Lassalle, bâti comme un rugbyman, est ce député qu’avait fait une grève de la faim à l’Assemblée Nationale pour éviter la délocalisation d’une entreprise de sa circonscription .C’est lui aussi qui avait réalisé un tour de France à pied pour rencontrer la population. Chaussures de marche, et béret basque sur la tête mais en costume cravate par respect pour l’électeur. Je ne vous dis pas l’état du costume, le soir à l’étape.

Le béarnais Jean Lassalle qui cultive un bel accent du sud-ouest entonna le 3 juin 2003 dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale «  se canta » l’hymne des occitans pour protester contre l’abandon de sa région par les pouvoirs publics .

«  Se canta » qui commence par ces paroles :

« Aqueros mountagnos aue tan hautes soun m’empéchoun dé bédé mas amours oun soun »… Ces montagnes qui sont si hautes m’empèchent de voir où sont mes amours. ( Texte attribué à Gaston Phébus et enregistré notamment par Marcel Amont… )

Peu de vedettes.

Bref à part Marine le Pen et Jean Luc Mélenchon pas de poids lourd pour l’instant. Les Républicains choisiront leur champion en novembre, à noter que Nicolas Sarkozy ne s’est toujours pas déclaré ! Quant aux socialistes, certains parlent d’organiser des primaires de la gauche, mais si jamais François Hollande se représentait ça n’aurait aucun sens, il serait forcément le candidat…

Des nouveautés.

 L’Assemblée Nationale a adopté de nouvelles règles pour les fameuses 500 signatures d’élus nécessaires pour se représenter, dorénavant les élus devront transmettre leur parrainage au Conseil Constitutionnel, alors qu’auparavant ils pouvaient le remettre au candidat. Cela risque de compliquer la tâche des petits candidats, d’autant que dans les médias audiovisuels la règle de l’égalité absolue sera remplacée par celle de l’équité. Il reviendra désormais au CSA de veiller à un « traitement équitable » tenant compte notamment de la « représentativité » de chaque candidat (par les sondages et les résultats aux précédentes élections). Bref ce sera très difficile pour un inconnu de se faire une place, le renouvellement ce ne sera pas pour cette fois.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Présidentielle : déjà 10 candidats !”

  1. Aucun commentaire