La France bleue… horizon.

Par Christophe Giltay dans Divers , le 4 juillet 2014 09h42 | Ajouter un commentaire

Ce soir pour la 26ème fois de son histoire l’équipe de France de football  affrontera l’Allemagne. A Paris les médias veulent y voir une revanche de la demi-finale de 1982 qui avait tourné au tragique.  

 

Schumacher contre Battiston

Affronter c’est le mot car ce soir les bleus suivis par toute une nation vont monter au front pour laver un affront…

Il ne s’agit pas de l’humiliante reddition de Sedan en septembre 1870 qui vit la fin du second Empire. Napoléon III assiégé dans la ville des Ardennes s’étant livré aux Prussiens à l’issue d’une  bataille meurtrière…

Il ne s’agit pas non plus de commémorer une fois de plus le centenaire de  la guerre de 14 et ses millions de morts, dus en grande en partie à l’expansionnisme guerrier de l’empereur Guillaume…

Ni même de la débâcle de Juin 40 quand les fridolins ont défilé musique en tête sur les Champs Elysées, devant une France médusée d’avoir vu son armée en déroute…

 Non ,non ,non !  Il s’agit de bien plus l’insultante, la traitresse, l’ignominieuse défaite de 1982 à Séville… Tous ceux qui avaient un cœur Français ce jour-là n’ont pas digéré l’injustice.  

Battiston martyr !

Nous sommes le 8 juillet 1982 stade Sánchez Pizjuán  devant 70 000 spectateurs, c’est la demi-finale de la coupe du monde .

Sous le maillot bleu : Platini, Giresse, Marius Trésor, Dominique Rocheteau… Sous le maillot blanc Rummenigge , Littbarski et un gardien dont l’histoire a conservé le nom entaché d’infamie : Harald Schumacher…

Je vous la fait courte :

En  deuxième période Patrick Battiston se présente seul face au gardien allemand Harald Schumacher, sorti à sa rencontre. Le tir lobé de Battiston manque de peu le cadre, mais Schumacher poursuit sa course, et vient percuter Battiston de plein fouet. Le français est littéralement assommé et c’est inconscient qu’il est évacué sur une civière. Bilan : deux dents cassées, une blessure aux cervicales et un traumatisme crânien.

A la grande colère des bleus l’arbitre ne siffle par de  faute, juste une remise en jeu.  

Le match reprend…à la 99 ème minute en pleine prolongations, la France mène 3-1. Mais les Allemands remontent à 3-3 dans les dernières minutes, ça se termine au tir au but, et c’est l’Allemagne qui gagne…

Schumacher  SS !

Schumacher déclarera plus tard qu’il avait voulu  contrer le lobe de Battiston et qu’il avait été emporté par son élan.

 Mais les Français ont toujours considéré qu’il s‘agissait d’une agression volontaire.

 Et remontent alors à la surface les rancœurs et les haines d’autrefois, les jours suivants le gardien allemand  est ni plus ni moins comparé à un SS…

Pour apaiser les esprits François Mitterrand et le chancelier Helmut Schmidt devront  publier un communiqué commun .

A chacun son histoire.

Dans l’équipe de France qui disputera  aujourd’hui la demi-finale face à l’Allemagne, seuls deux joueurs étaient nés en 1982, leur coach Didier  Deschamps avait 14 ans.

Toute la France des plus de 50 ans évoque cette revanche. Mais les bleus, eux,  ne pensent qu’au match de ce soir, à leur propre histoire qu’ils sont en train d’écrire…

Et c ‘est tant mieux !

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “La France bleue… horizon.”

  1. Aucun commentaire