Disneyland Paris : Mickey a accouché dans la douleur

Par Christophe Giltay dans Divers , le 12 avril 2012 08h00 | Ajouter un commentaire

Disneyland Paris, première destination touristique d’Europe, fête aujourd’hui ses 20 ans. Depuis le 12 avril 1992 le parc d’attraction, situé à l’est de Paris, a accueilli 250 millions de visiteurs, sur ses deux implantations. On peut donc parler de succès, même si les débuts ont été difficiles, la France a eu du mal à accepter sur son territoire ce symbole de la culture américaine.

 disney

Si je puis me permettre, Mickey a accouché dans la douleur…ou plutôt Minne a accouché dans la douleur.

Les premiers contacts, entre la France et l’empire Disney remontent à janvier 1984, à l’occasion d‘un voyage aux Etats Unis d’Edith Cresson à l’époque ministre du commerce extérieur. Au début le projet est ultra secret, le président Mitterrand n’a averti que quelques-uns de ses proches. Une équipe de négociateurs est constituée, parmi eux Gérard  Mestrallet, futur patron de Suez. Il faudra en tout trois ans de tractations avant la signature d’un accord en 1987 entre Jacques Chirac devenu premier ministre,  et la société Disney. Les travaux vont durer  5 ans, secoués par des manifestations, des articles, des prises de positions pour la plupart hostiles au projet.

Picsou go home !

Le jour d l’introduction d l’action Eurodisney à la bourse de Paris, une manifestation dégénère et le président de Disney Michael Eisner ne parvient pas, comme prévu, à prendre la parole place de la bourse. Des jeunes communistes défilent avec des banderoles ou l’on pouvait lire : «  picsou go home… »

Car Disney aux yeux de toute une partie de la société française c’est l’exemple même de l’Amérique du fric et de la sous culture. Ainsi Ariane Mnouchkine, célèbre femme de théâtre et de cinéma, réalisatrice d’un Molière mémorable, déclare que la création du parc est un Tchernobyl culturel. 

Molière contre Mickey

Molière contre Mickey

 Un projet de développement sur 30 ans !

On reproche aussi à l’Etat des avantages astronomiques consentis à Disney. Ainsi l

a France va construire à Marne la vallée  à l’époque en plein champ de bettraves, une gare TGV et une gare RER spécialement pour desservir le parc, en fait le projet est présenté comme une opportunité exceptionnelle pour développer l’est de la région parisienne,  et le parc s’accompagne d’un important programme de zones d’activité de logement etc… et surtout il y a la perspective de la création de nombreux emplois.  Mais là encore la polémique est vive et pendant des années l’expression  « emplois Mickey » ou « emplois Disney » désigne  des boulots précaires et mal payés…

 

And the Winner is…Mickey !

 

Mais,  ils ont au moins le mérite d’exister.  En 2011 les deux parcs de Disneyland Paris, représentent 55.643 emplois directs et indirects en France: plus de 48 000 en Ile-de-France et presque 8.000 en province.

 Et aujourd’hui à part quelques conflits sociaux classiques, plus personne n’en fait une question principe, les emplois précaires et mal payés, surtout pour les jeunes ,sont devenus le lot commun. Le modèle américain s’est peu à peu imposé.  En fait, pour la société française le parc a été le précurseur d’un monde nouveau … nouveau, mais pas forcément enchanté…

 

 

 

 

 

fcr-couverture9

 

« La France choisit son roi » par Christophe Giltay éditions : «  La renaissance du livre », est en vente en librairie , et sur la plupart des librairies par internet ( alapage, amazon, decitre, FNAC,libfly, rue du commerce,la procure,les libraires,etc…)

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “Disneyland Paris : Mickey a accouché dans la douleur”

  1. Aucun commentaire