Le géant japonais Panasonic a sorti un casque à réduction de bruit

Par Mathieu Tamigniau dans Divers, Images et son, Test , le 20 mars 2019 08h32 | Ajouter un commentaire

Panasonic est l’un de ces grands groupes asiatiques actifs dans l’électronique, et qui diversifie depuis toujours les domaines d’activité. 270.000 employés sont ainsi répartis dans le monde entier, engrangeant 63 milliards d’euros de chiffre d’affaire.

Une stratégie parfois risquée car « Peut-on vraiment être bon dans tous les domaines ? ». La question est souvent posée, et Sony, par exemple, s’est débarrassé ces dernières années de plusieurs départements non rentables (pensez aux ordinateurs Vaio). Samsung, mastodonte sud-coréen, a jeté sa division « appareil photo » dans un même esprit, il y a quelques années également.

Le géant japonais Panasonic s’en sort plutôt bien, à en croire ses résultats 2018: le bénéfice net (236 milliards de Yens, donc 1,81 milliard d’euros) et les ventes sont en croissance. Il y a environ 5 ans, cependant, il a dû cesser de produire ses propres écrans plasma, la technologie tombant aux oubliettes, alors qu’il avait investi des milliards de dollars dans des usines.

Mais ce n’est pas ce que vous voyez de Panasonic qui lui rapporte de l’argent. Que du contraire. Les appareils à destination du grand public (télévision, téléphonie, électroménager, air conditionné, audio, photographie, etc) ne représentent que 30% du business total.

Davantage B2B

« Panasonic est une entreprise très B2B (business to business) », nous a confié Eric Novel, directeur général de Panasonic France, Belgique et Luxembourg. « On est très actif dans les technologies de broadcast (matériel pour les professionnels de l’audiovisuel), dans les solutions écologiques (panneaux solaires), dans l’automobile, les batteries ». Au Japon, « Panasonic construit même des maisons« .

En ce qui concerne la Belgique, le focus est également sur le  matériel à destination des professionnels. Pour les particuliers, on retrouve surtout les télévisions et les appareils photos (la gamme Lumix est réputée). Mais il y a beaucoup de croissance en vue dans la section « beauté » (tondeuse, soins, etc), « cooking » et « airco ».

Un casque à réduction active de bruit

On ne pouvait évoquer Panasonic, une marque assez discrète en Belgique pour les raisons qu’on vient d’évoquer, sans tester l’un de ses derniers produits à destination du grand public. Il s’agit d’un casque à réduction active de bruit, le RP-HTX90N. Prix recommandé: environ 139€.

Ce casque peut fonctionner sans fil (Bluetooth 4.2 et batterie rechargeable de 24h environ) ou avec un câble (fourni). Disponible en noir, bleu ou beige, il arbore un look assez rétro avec son arceau métallique en forme de rail et son câblage en partie apparent. Comme la plupart des casques de ce genre, il est principalement composé de plastique pour rester léger (208 grammes) et donc confortable. Équipé d’un micro et d’un bouton pour accepter un appel, il peut être garder sur les oreilles pour téléphoner. De multiples boutons (un peu trop que pour les repérer facilement) permettent de régler le volume, d’activer ou non la réduction active de bruit (économise la batterie) et un surplus de basse.

Soyons clair: si la qualité du son est tout à fait correcte (on l’a mesurée avec des vidéos et de la musique et il n’y a rien à dire), celle de la réduction active de bruit est loin des ténors, donc des Bose QC35 ou Sony WH-1000X M3. Mais ces deux casques sont vendus au-delà des 300€, donc la différence est logique.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire