A quel moment un appareil photo devient-il « pro » ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Test , le 8 avril 2013 11h14 | Ajouter un commentaire

Panasonic a réussi un joli tournant vers la photographie, il y a quelques années. Tout comme Sony, « Pana » a su tirer profit de son expertise dans le monde de l’imagerie pour proposer des appareils photos performants.

L’un des derniers modèles de Panasonic est le DMC-GH3, un compact à objectifs interchangeables. L’avantage de ce genre d’appareils: ils sont plus légers et moins encombrants que des reflex traditionnels, car ils n’ont pas de mécanisme de miroir intégré. Tout est électronique, même le viseur.

La gamme d’objectifs est très riche chez Panasonic, et vous pouvez même monter ceux de marque Olympus. En kit à 1500€ environ, vous aurez droit au 14/140mm. Ces objectifs sont également réputés pour leur compacité. Vous pourrez les mettre en poche, là où un reflex traditionnel exigera un sac pour trimbaler l’ensemble. En voyage, cela peut s’avérer un argument de taille pour les amateurs exigeants.

1500€ avec un seul objectif, cela paraît cher. Mais le DMC-GH3 est presque un appareil professionnel. Voici pourquoi.

 

Pourquoi est-ce un pro ?

Son boitier robuste a une soixantaine de joints d’étanchéité. Il peut donc résister à la pluie, aux éclaboussures ou aux conditions tropicales (grande humidité dans l’air).

Le système Light Speed AF, permet un autofocus à grande vitesse et à haute précision. Vous pourrez capturer des sujets se déplaçant très rapidement, sans perte de qualité ni de lumière.

La visée est « à 100% »: ce que vous voyez dans le viseur électronique ou sur l’écran LCD est exactement ce qu’il y aura sur la photo ou la vidéo. Ce n’est pratiquement jamais le cas avec des appareils de gamme inférieure. Pour les pros, cela a son importance.

Paramétrage: tous les doigts trouveront un bouton, et il y en a beaucoup. Deux molettes pour sélectionner la scène (automatique, profondeur, etc) ou le mode de prise de vue (rafale, timer, etc). Typique des appareils orientés « pro »: ils sont très paramétrables (ISO, profondeur de champ, focus automatique ou manuel, etc). Et si ça ne suffit pas, il y a sept touches personnalisables.

Il est très performant en vidéo. L’enregistrement se fait en 1080p Full HD dans différents formats. Il est équipé d’un système de dispersion de la chaleur qui permet d’obtenir un enregistrement de longue durée de qualité. Pour peu que vous utilisiez des objectifs intégrant la stabilisation, vous pourrez presque vous passer de trépied. Ce n’est pas négligeable: à nouveau, l’encombrement s’en trouve réduit. Il y a quelques années, en plus de votre reflex et des ses gros objectifs, vous auriez du transporter un caméscope pour filmer.

Conclusion

Le Lumix DMC-GH3 est un appareil photo à objectifs interchangeables réservé aux amateurs exigeants, voire aux pros, qui souhaitent voyager léger sans compromettre la qualité des photos ou des vidéos. Il est le compagnon idéal des aventuriers: son boitier robuste résiste à la pluie et à la poussière.

Un boîtier qui a été entièrement repensé pour intégrer le capteur Live MOS de 16.05 mégapixels, un processeur quadri-core Venus Engine ainsi qu’un filtre passe-bas redessiné (lui, il sert à étaler la lumière qui arrive sur un sous-pixel – une des trois couleurs – pour qu’elle recouvre un pixel entier). Si ces caractéristiques ne vous parlent pas, sachez que tout ça permet des photos et des vidéos de grande qualité.

Bien entendu, tout cela a un prix: environ 1500€ avec un objectif 14/140mm. C’est une somme, mais c’est dérisoire par rapport au prix des appareils professionnels qui, il y a quelques années, faisaient moins bien avec un prix trois ou quatre fois plus élevé.

Autre avantage de Panasonic, la compacité et le choix des objectifs. Si vous souhaitez investir, n’hésitez pas.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire