SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Test du casque 3D de Sony, le HMZ-T1

Par Mathieu Tamigniau dans Test , le 13 septembre 2011 17h18 | Ajouter un commentaire

c3Quelques jours après l’IFA, Sony, traditionnellement, a fait un point presse pour que l’on puisse palper les dernières sorties de la marque. J’ai donc pu essayer le casque 3D, qui s’appelle « Personal 3D Viewer », ou encore HMZ-T1. Il s’agit du premier casque au monde compatible 3D avec deux écrans OLED HD et deux écouteurs intégrés simulant un son 5.1 surround.

Ce gros casque – qui vous donnera l’air un peu ridicule – se branche directement, via une prise HDMI, sur une source vidéo comme un lecteur Blu-ray, une PlayStation 3, un décodeur, etc… Cette prise HDMI lui fournit également l’énergie nécessaire pour les deux écrans OLED (un pour chaque œil).

Allons droit au but: est-ce que ça marche ? Oui, sans hésitation, c’est tout simplement bluffant. L’image 3D ne souffre pas des défauts habituels liés au positionnement de la personne par rapport au téléviseur. Forcément, les deux images étant à 2 cm des yeux, elles sont toujours exactement au bon endroit.

Bien entendu, pour les effets 3D, tout cela dépend de la source. Lors de notre démo, c’était impressionnant. A voir avec les plupart des jeux et films existants.

150 pouces !

Pour ceux qui aiment les chiffres, sachez ce casque simule un écran de 150 pouces (3,8 mètres) placé à 4 mètres de distance. Sincèrement, l’impression d’être dans une salle de cinéma est bien là, d’autant plus que grâce au cache lumière, l’isolement visuel est total. L’immersion n’en est que plus importante. Pour accentuer l’expérience cinéma, Sony a prolongé l’angle d’aperçu horizontal à l’intérieur du casque à 45 degrés.

Les deux petits écrans sont de 0,7 pouces et offrent chacun une image de 1280×720 pixels. C’est de la HD, donc.
Côté son, en revanche, ça semble plus délicat sachant que pour éviter un poids trop important, il s’agit d’écouteurs recouverts de mousse, sans isolation acoustique, donc, et très fins (ne pas s’attendre à des basses soutenues).
Le confort n’était pas optimal lors du test de quelques minutes, mais les réglages sont nombreux et doivent s’adapter à chacun. L’idée étant que tout repose sur le front (avec un petit coussinet), et non sur le nez.

Faut-il l’acheter ?

Le HMZ-T1 m’a convaincu. Le seul hic, c’est le prix: 800 euros en Belgique, dès la fin novembre. Soit le prix d’une TV 3D de base. « Un bon cadeau de Noël », selon Sony. Ça dépend les bourses, mais ça nous semble assez cher pour percer dans le grand public. C’est un produit de niche, destiné aux amateurs de 3D ou aux joueurs assidus.

Mais c’est un appareil attirant, qui donne une vraie impression de cinéma 3D, sans les inconvénients des positionnements, distances, etc. Je n’ai ressenti aucun malaise, même après plusieurs minutes, ce qui n’est pas toujours le cas quand les distances et les positions varient (l’œil et le cerveau doivent alors travailler davantage pour corriger le tir). Du rêve pour certains, donc, a un prix hélas assez élevé.

Laisser un commentaire