SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Philips à l’IFA: ça papillonne…

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 5 septembre 2011 14h00 | Ajouter un commentaire

papillonL’histoire d’amour entre Philips et la TV est… compliquée. Alors qu’il était un des pionniers (dans les années 1920) du petit écran, le géant néerlandais est sur le point de s’en séparer. Philips, qui perd de l’argent dans ce domaine très concurrencé (mais il en a tellement d’autres…), va en effet céder son activité TV à une nouvelle société dont TPV (fabricant hongkongais d’écran) détiendra 70% et Philips 30%. Tout cela sera finalisé à la fin de l’année.

Les télévisions estampillées Philips ne disparaîtront pas pour autant de nos rayons. La société commune aura le droit d’utiliser la marque pendant cinq ans (période renouvelable en fonction des objectifs atteints). Philips pourra revendre ses parts – et donc quitter complètement le monde de la TV – mais seulement au terme de la cinquième année de ce partenariat.

Double jeu

Ceci étant dit, les (futurs ex?) ingénieurs continuent de travailler sur de nouvelles TV. Et pas qu’un peu, vu que Philips est le seul à jouer sur les deux tableaux de la 3D: passive (Easy 3D) et active (3D Max). Selon Danny Tack, directeur product strategy que nous avons rencontré au salon, « les utilisateurs qui sont moins exigeants » peuvent se contenter de la technologie passive, dont l’effet 3D est légèrement moins efficace mais plus confortable, notamment grâce aux lunettes simplement polarisées (pas de batterie pour recevoir les signaux de la TV).

Contrairement à cette idée reçue, la technologie passive n’est pas moins chère à produire. « Les prix sont similaires, mais le passif est intégré dans des télévisions entrée de gamme, alors que l’actif se retrouvent dans le haut de gamme« , a expliqué Danny Tack lors d’un atelier à l’IFA.

phil1Papillon de nuit

Selon Philips, il y a également des utilisateurs qui veulent de la 3D « parfaite », avec de la Full HD permanente et une image de pointe. Ces téléviseurs haut de gamme (série 9000) en 3D active intègrent notamment un filtre « Moth Eye », inspiré des yeux des papillons de nuit. Cet œil a une structure spécifique qui ne réfléchit pas la lumière pour éviter à l’insecte d’être repéré par les prédateurs.

Le résultat (sur le 46″ PFL9706) est impressionnant: les noirs n’ont jamais été aussi noirs, ce qui accentue l’impression de brillance des objets lumineux. Comparaison à l’appui, les autres téléviseurs sont un cran en dessous en matière de contraste, c’est indiscutable.

Vraiment Smart ?

A côté de la 3D, impossible de passer à côté des « Smart TV », qui se structurent enfin. Un consortium rassemblant Philips, Sharp, Loewe et LG a été créé, pour qu’une plateforme commune existe afin de favoriser le développement d’applications. L’interface graphique, le contenu et la navigation restent personnalisés par les constructeurs.

Concrètement, l’option « Smart TV » est une interface utilisant la connexion au réseau (avec ou sans fil) du téléviseur pour offrir une série de services comme la VOD (video on demand), le catch-up TV (revoir des émissions de certaines chaînes) mais également de applications telles que Facebook, YouTube, etc…

Si tout cela ne semble pas encore très convaincant (contenu aussi éparpillé que futile), il a le mérite de fixer des bases solides pour un futur meilleur. En Belgique, cette Smart TV, en l’état actuel, n’est pas un argument d’achat car pour profiter de la HD, il faut des décodeurs qui intègrent déjà une interface plus ou moins similaire. L’idée de passer d’une interface à l’autre pour tel ou tel contenu n’enchantera personne.

Laisser un commentaire