SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Archives du août, 2011

HP arrête tout (ou presque), victime de l’ère « post-PC » d’Apple

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 19 août 2011 10h41 | Un commentaire>

Le géant américain de l’informatique Hewlett-Packard a annoncé jeudi une spectaculaire transformation du groupe, passant par une éventuelle séparation de sa division ordinateurs, le rachat de l’éditeur de logiciels Autonomy et l’arrêt de la production de sa tablette.

tnL’informatique moderne, un monde impitoyable ? Oui, au vu de ce qui passe depuis plusieurs mois. Un acteur émerge – Apple – et c’est toutes les bases qui tremblent. Nokia et Motorola, deux pionniers et anciens leaders en terme de téléphonie mobile, ont du revoir leur stratégie, le second se faisant même racheter (!) par Google. Et tout ça, parce qu’ils ont raté le train du smartphone et des systèmes (interface) qui les exploitent.

Dernière victime en date, qui a complètement loupé le train des tablettes: le premier vendeur au monde d’ordinateurs, qui sent le vent tourner. HP va en effet bouleverser sa stratégie, peu après avoir lancé ses propres appareils mobiles tournant sous webOS (acheté 1,2 milliard de dollars en 2010 à Palm…).

Bye bye la nouvelle tablette !

La société californienne a en effet indiqué qu’elle allait arrêter de produire sa tablette informatique TouchPad (qui n’a pas eu le temps d’arriver en Europe) et les smartphones utilisant le système d’exploitation webOS. Les ventes du TouchPad, lancé début juillet (!) pour concurrencer l’iPad d’Apple, « ne répondant pas aux attentes du groupe« , HP a pris la « difficile mais nécessaire » décision d’arrêter les frais. Quelle énergie et quel argent gaspillés…

HP, qui a bâti sa réputation sur le matériel informatique, concrétise le changement de stratégie qu’avait dit vouloir mettre en oeuvre son nouveau patron, Leo Apotheker, après être entré en fonction à l’automne 2010: le groupe met le cap résolument sur les logiciels et les services informatiques pour entreprises, des activités à plus forte valeur ajoutée. En rachetant Autonomy pour 10,2 milliards de dollars, HP se lance dans le « cloud computing » orienté entreprise.

Et les ordis ?

Pour sa division ordinateurs, le groupe précise que son conseil d’administration « a autorisé l’exploration de stratégies alternatives » dont une « séparation totale ou partielle« . Mais ce processus, qui devrait prendre entre 12 et 18 mois, pourrait aussi ne pas déboucher, a précisé Leo Apotheker.

Le marché des ordinateurs est atone depuis l’explosion des smartphones de plus en plus puissants et l’arrivée de nouvelles tablettes. Même si HP reste le leader sur ce marché en termes d’unités vendues, le chiffre d’affaires de cette division a baissé de 3% sur un an.

Conclusion

Cette information qui passe presque inaperçue est pourtant très révélatrice de la révolution actuelle de l’informatique mobile. Ceux qui ratent le train de la tablette ou du smartphone le paient cash. Il faut citer Steve Jobs, qui est le chauffeur impitoyable de la locomotive Apple. En conférence de presse, quand il évoque l’iPad, il parle du « premier appareil de l’ère post-pc« . Et HP symbolise(ait) complètement cette ère du PC classique. On saluera tout de même l’anticipation de HP, qui ose faire demi-tour avant de foncer dans le mur.

Un iPhone 5, un iPad 3 ou… rien du tout ?

Par Mathieu Tamigniau dans Divers , le 18 août 2011 07h57 | Un commentaire>

Vous aussi, vous avez l’impression que les sites de rumeurs sur les nouveaux appareils mobiles d’Apple sont à court d’idée ? Il faut dire qu’ils commencent de plus en plus tôt, les bougres – il suffit de voir les noms de domaines existant avec iPad3 – pour ramener le plus de clics possibles. Des derniers légers bruits de couloir évoque le lancement simultané d’un nouvel iPad et d’un nouvel iPhone. Mais alors là, les gars, faut pas pousser…

On se souvient que le 2 mars dernier, nous y étions, Apple avait présenté et sorti dans la foulée un iPad 2. La production ne suivant pas, les dates de sorties par continent ou par pays ont dû être adaptées. Du coup, certains modèles comme les 3G, ne sont distribués que depuis quelques jours dans certaines parties du globe. Il est donc totalement improbable qu’Apple présente un nouvel iPad fin septembre, alors que le modèle actuel n’est disponible que depuis peu ! Des sources plus sérieuses avancent l’année 2012 pour l’iPad 3, à cause  « de problèmes d’écran ».

ipL’iPhone 5 le 7 octobre ?

Alors qu’on évoque également de la précommande pour le futur smartphone d’Apple – un effet de mode commercial dont on se passerait volontiers – une date de lancement pour le début d’octobre apparait de plus en plus probable. Le 7 est largement évoqué dans plusieurs sites à l’affût du moindre indice, avec une présentation à la presse (media event) à la fin du mois de septembre.

Nous vous tiendrons au courant dès que l’invitation nous parviendra. Pour votre info, celle de l’iPad 2 (conférence de presse le 2 mars dernier) nous était parvenue le… 23 février ! Ce qui devrait laisser le temps à certains de lancer de nouvelles rumeurs.

Le trailer officiel de Fifa 12 !

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 16 août 2011 16h51 | Ajouter un commentaire

La démo de la nouvelle édition du jeu de foot sera disponible le 13 septembre. En attendant, voici quelques images qui semblent directement extraites du jeu vidéo, rendues publiques après la diffusion au Gamescon.

Cinq nouveaux BlackBerry suffiront-ils ?

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 3 août 2011 15h06 | Ajouter un commentaire

bbRIM a annoncé ce mercredi le « plus vaste » lancement de téléphones multifonctions BlackBerry de son histoire, en dévoilant cinq nouveaux appareils tous exploités par une nouvelle version de son système d’opération, la 7e.

Le groupe canadien, dont la valeur du titre a fondu de moitié depuis le début de l’année, lancera deux nouveaux modèles du BlackBerry Bold et trois du BlackBerry Torch, a-t-il indiqué dans un communiqué. RIM n’a pas précisé la date de ces lancements, mais a indiqué que plus de 225 partenaires de distribution avaient déjà « commencé ou complété » la certification de ses nouveaux appareils, qui visent à reprendre le terrain perdu devant l’iPhone du géant américain Apple.

3e aux USA

L’iPhone d’Apple est désormais plus utilisé que le BlackBerry aux Etats-Unis, selon le cabinet ComScore. Et RIM se situe en troisième place, derrière le système Android de Google et Apple, en ce qui concerne l’utilisation du système d’exploitation pour téléphones multifonctions. « Il s’agit du plus vaste lancement de téléphones multifonctions BlackBerry de notre histoire, à l’échelle mondiale« , a commenté le co-PDG du groupe Mike Lazaridis, vantant les mérites du nouveau système d’exploitation BlackBerry 7 OS.

Le groupe canadien, confronté à une concurrence plus vive que jamais, a annoncé la semaine dernière la suppression au cours des prochaines semaines de 2.000 postes, soit 11% de ses effectifs.

Mon avis

J’ai hâte d’essayer cette nouvelle version d’un appareil qui, à mon sens, reste à part. J’avais pu entrapercevoir le nouveau Bold lors du BlackBerry World, au printemps dernier. RIM est au pied du mur et ne parvient à contrer ni Apple et Google dont les iPhone et les Android Phone prennent chaque mois plus de parts de marché.

Test du Samsung Galaxy S II: plus fort que l’iPhone 4 ?

Par Mathieu Tamigniau dans Comparatif, Mobilité, Test , le 2 août 2011 16h03 | 4 commentaires

samSamsung est un ogre: au début de l’année, il présentait le Google Nexus S, le smartphone Android « officiel » mis en avant par Google lui-même, et sur lequel les développements logiciels promettaient un OS toujours au top.

Pas rassasié, le grand fabricant (au niveau quantitatif) a sorti récemment le remplaçant du Galaxy S, un succès datant… de l’été 2010. Le Galaxy S II est donc le 3e smartphone haut de gamme de Samsung en moins d’un an. Qui a dit qu’Apple exagérait en sortant un nouvel iPhone tous les 15 mois ?

Le plus fort…

Heureusement, Samsung améliore chaque fois sa copie. Le Galaxy S II est à l’heure actuelle le smartphone le plus performant et le plus rapide du marché, dont la fiche technique parle d’elle-même :

  • grand écran « Super Amoled Plus » de 4,3 pouces (3,5 pour l’iPhone 4),
  • processeur double-cœur de 1,2 GHz,
  • 1 GB de mémoire vive
  • poids plume (117 grammes seulement, contre 140 pour l’iPhone),
  • bête de multimédia (nombreux formats vidéo acceptés),
  • autonomie exceptionnelle pour ce genre d’appareil,
  • bon appareil photo de 8 MP
  • stockage interne de 16 Go (avec slot pour micro-sd)

Son excellente forme, le S II la doit surtout à son processeur SoC (System on Chip). L’Exynos 4210, son petit nom, tourne à 1,2 GHz sur chacun de ses deux cœurs. Il est donc plus rapide que l’A5 d’Apple ou que le Tegra 2 de nVidia, « limités » à 1 GHz.

En plus d’être léger et très fin (sa majeure partie est moins épaisse que l’iPhone 4), il est très élégant, avec une coque arrière finement écaillée du plus bel effet.

Et l’OS ?

On le sait, cependant, un smartphone actuel n’est rien sans la qualité de son système d’exploitation. Le Galaxy S II tourne sous un Android 2.3 rapide, l’écran étant très réactif et l’interface d’une excellente fluidité. Si l’OS de Google reste légèrement en retrait de celui d’Apple (iOS) au niveau de la simplicité d’utilisation, de la stabilité du système et de la facilité de configuration, la surcouche de Samsung comble une partie de ces défauts.

Vous le savez peut-être: tous les fabricants de smartphones utilisant Android rajoutent une « surcouche » logicielle (application, option de configuration, graphisme de l’interface, etc). Si HTC était la référence en la matière, Samsung le rattrape avec le Galaxy S II.

Double emploi

Notamment grâce à Social Hub, qui rassemble – de manière parfois brouillonne, hélas – toutes vos boites email et vos réseaux sociaux. Vaste programme, qui s’avère utile car tout est accessible sous une seule application. Deux problèmes constatés:

  • dédoublement des notifications Gmail (une alerte de Gmail et une alerte de Social Hub) souvent irritant
  • accès limité au flux Facebook (ou Twitter): l’application originale téléchargeable est plus complète.

L’idée est donc bonne, mais devrait être davantage intégrée à Android, et non « rajoutée ».

Par contre, l’application (et le widget) gérant le multitâche est enfin performante. A mettre sur l’écran d’accueil de préférence, le widget indique le nombre d’applications actives et permet de les fermer en un « clic ».

Quant à l’Android Market, le magasin d’application, il reste un endroit plus brouillon (plus ouvert donc on y trouve de tout) et moins contrôlé (on y trouve aussi n’importe quoi) que l’App Store.

Conclusion

Quelle belle machine ! Rapide, fine et performante, elle est plus moderne que l’iPhone 4 (juin 2010). Au niveau logiciel, cependant, le smartphone d’Apple reste en tête grâce à l’ergonomie de son interface (mise à jour régulièrement) et surtout grâce à son « unicité »: Apple fabrique l’appareil et développe l’OS, l’un étant bâti autour de l’autre, et vice-versa.

Mais Android et Google s’améliorent de mois en mois (Google+ vous propose, par exemple, l’upload automatique de toutes les photos prises avec le smartphone sur votre espace privé). Reste un prix élevé (649 euros au lancement), même s’il diminue: on trouve le Galaxy S II à 549 euros sur le web, soit 90 euros de moins qu’un iPhone 4 bientôt remplacé…

Rooney et Kaka pour la jaquette de Fifa 12

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 1 août 2011 16h50 | Ajouter un commentaire

fifaChaque année, EA Sports parvient à améliorer une copie souvent presque parfaite de sa simulation de football. Devenue une des licences les plus vendues, FIFA a la lourde tâche de choisir chaque année 2 ou 3 joueurs importants pour illustrer sa maquette. Pour FIFA 12, attendu à l’automne, il s’agira de Wayne Rooney (ManU) et de Kaká (Real Madrid). Pour la jaquette belge, ce duo fera l’affaire. Pour le reste du monde, les noms des footballeurs n’ont pas encore été dévoilés.

Si l’on comprend l’importance et l’aura d’un Rooney, auteur d’une bonne saison, je suis plus sceptique en ce qui concerne Kaka, qui n’était pratiquement jamais titulaire au Real. EA sait-il que le Brésilien compte exploser la saison prochaine, et mise donc sur l’avenir ? Ou alors il s’agit d’une histoire de gros sous, ce qui est probable vu la popularité du jeu.

On note l’absence de Messi (Barcelone), mais il est sans doute en contrat avec PES, le concurrent de Fifa qui perd du terrain ces dernières années. Le jeu sort le 29 septembre prochain.

iPhone 5: ce serait plutôt pour octobre…

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 1 août 2011 15h35 | Ajouter un commentaire

Au lieu du mois de septembre, la sortie de l’iPhone 5 serait plutôt en octobre, selon une source proche d’Apple.

iphoneQuand il n’y a plus grand-chose à dire sur un iPhone 5 de moins en moins hypothétique, les rumeurs du web évoquent sa date de sortie. Une info primordiale, tout de même. Après « la fin du mois d’août », « le début du mois de septembre » et « la fin de l’automne », une source proche d’Apple avance le mois d’octobre, « sans doute vers la fin du mois ».

C’est le site très sérieux « All Things Digital », lié au Wall Street Journal, qui évoque cette source. Elle va à l’encontre d’une information précédente, qui avançait que des employés de AT&T, l’opérateur téléphonique qui a l’exclusivité de la vente de l’iPhone dans un premier temps, s’étaient vu refuser des congés durant les deux dernières semaines de septembre.

Un processeur plus rapide et un meilleur capteur

« Je ne sais pas pourquoi AT&T a besoin de tous ses employés durant ces semaines, mais ce n’est pas pour la sortie de l’iPhone », a précisé cette source, qui ne s’est pas exprimé sur le design de l’appareil.

Selon des rumeurs émanant des chaînes d’approvisionnement, l’iPhone 5 embarquerait le processeur A5 de l’iPad 2 et une caméra à la résolution améliorée (8 MP ?).