En ce moment

Philips et O’Neil présentent le casque « Stretch »: que vaut-il ?

Par Mathieu Tamigniau dans Test , le 18 février 2011 14h07 | Ajouter un commentaire

phUn peu comme les baladeurs MP3 eux-mêmes, les casques audio qui servent à écouter ses baladeurs sont devenus des objets de mode… Les fabricants l’ont bien compris et – c’est une autre tendance – certains s’allient à des noms de la musique ou de la mode. Je vous avais déjà parlé de HP et Dr Dre, aujourd’hui, voici le casque Philips / O’Neil, qui s’appelle The Strectch parce que, tout simplement, il est stretch.

Le look est discret comparé à ce qu’on peut trouver sur ce nouveau marché qui est assez porteur. Une couleur rubis et du noir, et des motifs assez simples. Je vous laisse juger. Mais bon, on n’est pas ici pour parler mode et accessoire. Revenons à des critères plus objectifs, comme la qualité du son, par exemple.

Très bon son

On ne le croirait pas, mais elle est excellente. Grâce à une bonne isolation et à une taille assez réduite, il n’y a pas de bruits parasites. Grâce aussi à des basses très profondes, peut-être même un peu trop, mais c’est une autre tendance et c’est lié, sans doute, au style de musique du public visé, à savoir les jeunes. Les puristes passeront donc leur chemin, à moins de régler la source, mais comme c’est souvent un lecteur multimédia, ça ne sera pas toujours aisé.

Autre bon point : le câble. Ça parait bête, mais un câble gainé de tissu comme celui-ci ne s’emmêlera jamais. Et puis en plus, c’est assez joli. Ce qui l’est moins, c’est le prix. Comptez minimum 119 euros… La concurrence, comme les casques Skullcandy (env. 50 euros), est nettement plus exotique au niveau du look, mais moins regardante au niveau de la qualité sonore et du confort.

Laisser un commentaire