En ce moment

Rétro 2010: enfin de la concurrence pour l’iPhone

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 16 décembre 2010 16h42 | 2 commentaires

andr2010, une année de smartphones… Et quelle année ! Elle a vu la montée en puissance d’Android, l’OS de Google qui ne se contente plus d’animer les téléphones de Sony Ericsson, LG, HTC et Samsung ; mais qui envahit également les tablettes, où il se positionne comme la seule vraie alternative à l’iPad. Mais c’est une autre histoire. Revenons à nos smartphones.

En 2010, on a donc vu Android grignoter des parts de marché à iOS et BlackBerry et, avant le mois de septembre, on ne parlait même plus de Windows Mobile 6.5, enterré par la concurrence. La version 2.0 d’Android a corrigé les petits défauts des premières versions et, 3 ans après la sortie de l’iPhone, est enfin le concurrent attendu du smartphone d’Apple.

Plus rapide, plus puissant et avec plus de fonctionnalités, les versions 2.x d’Android ont eu un joli porte drapeau: les smartphones haut de gamme de HTC, avec des écrans magnifiques et enfin réactifs, la prise en charge du multitouch, de Flash, etc… Bref, le premier iPhone killer, à mes yeux, existait enfin !

Le miracle Windows Phone 7

Puis, on ne l’attendait plus même s’il a fait parler de lui, Microsoft est revenu. Je crois que tout le monde était un peu sceptique, et tout le monde l’attendait au tournant. C’est peut-être pour ça qu’il a suscité l’engouement des critiques. Windows Phone 7, c’est son nom officiel, est un tout nouvel OS, qui a fait table rase des vilaines habitudes de ses prédécesseurs. Et il a bien fait: une interface originale et très intuitive, des fonctions très sympas au niveau des contacts et de photos, une configuration simple et efficace… bref, on ne s’attendait pas à ça du lourd paquebot Microsoft. D’autant plus que HTC, LG et Samsung, qui mangent à tous les râteliers, proposent WP7 parallèlement à Android ; voire à Bada, un OS que Samsung a sorti en plein milieux des feux et qui est passé totalement inaperçu. Mais la concurrence est dure, comme vous le voyez.

Entre temps, cependant – au mois de juin, comme chaque année – Apple, mine que rien, a lancé son iPhone 4. Techniquement, si on retire ce problème de captation que j’ai pu observer de mes yeux et son côté fragile (griffes des deux côtés), ce téléphone à 639 euros est un concentré de miniaturisation. L’écran est meilleur, la caméra est époustouflante pour un smartphone, iOS 4.0 à apporter son lot de nouveauté intéressante pour garder une certaine avance sur la concurrence.

La guerre fait donc rage entre 3 bons OS pour smartphone, pour notre plus grand bonheur. Pour 2011, il faut s’attendre à des mises à jour pour Windows Phone 7, sans doute un iPhone 4 remanié et le Google Nexus S de Samsung, qui arrivera en Belgique dans quelques semaines, équipé d’Android 2.3. BlackBerry, vous l’aurez remarqué, n’est pas mentionné dans cet article. Je le considère, avec toutes ses qualités et ses défauts, dans une catégorie à part, plus professionnelle.

Laisser un commentaire