SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

La tablette d’Apple, future réference d’un nouveau segment ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Mobilité , le 19 janvier 2010 11h32 | Un commentaire>
tablet

La probable future "ardoise" d'Apple

Je vous le disais début de ce mois, les « tablettes PC » devraient être les stars high-tech de l’année. Microsoft a présenté récemment une tablette de HP conçue pour exploiter au mieux les capacités tactiles de Windows 7. Apple devrait présenter, selon les meilleurs sites de rumeurs concernant la marque (et il y en a quelques uns), son iSlate très prochainement (« Slate » signifiant « Ardoise » en français).

Prévoir les annonces d’Apple est devenu un vrai jeu pour certains médias. Cette attraction est causée par un élément récurrent: Apple annonce toujours ses évènements, au cours desquels il présente une nouveauté. Le plus bel exemple de cette stratégie marketing bien huilée est la sortie de l’iPhone en 2007. La marque à la Pomme ferme intelligemment ses Apple Store (boutiques en ligne, une par pays) pour les mettre à jour et pour… exciter les fans.

« Special event » le 27 janvier

Steve Jobs, le grand patron, a confirmé qu’un « special event » aurait bien lieu le 27 janvier prochain. Pour tous les observateurs, et ceux qui ont obtenu quelques confidences « de bonnes sources », la présentation d’une tablette d’Apple ne fait aucun doute.

Une tablette, rappelons-le, est un ordinateur portable d’une taille de 10 pouces environ (25 centimètres), entièrement tactile. L’écran occupe toute la surface de l’ordinateur, qui n’a plus de clavier et donc, qui se compose d’un seul bloc (fini la « farde » à ouvrir). Un iPhone géant, en quelque sorte.

La fin du livre électronique ?

L’arrivée massive de ces « Tablet PC » pourrait signer l’arrêt de mort du livre électronique, qui n’aurait pas vécu longtemps (pas assez pour arriver chez nous). Logique: il se limite à la lecture de livres (bien que son écran affiche de l’encre électronique, agréable pour les yeux), là où les tablettes devraient l’intégrer dans un outil proche d’un ordinateur portable.

Pour preuve: HarperCollins, la plus importante maison d’édition américaine, serait actuellement en négociations avec Apple, selon un récent article du très sérieux Wall Street Journal. La preuve que les tablettes feront office de livre électronique ? Sans doute…
Mieux: l’iSlate pourrait embarquer un format permettant d’avoir des livres interactifs avec des vidéos. Un nouveau genre de « bouquins » sans doute vendu plus cher qu’une version classique. L’avantage d’Apple est de disposer d’une plateforme de vente de contenus multimédia bien rodée (iTunes Store), et au catalogue bien rempli. Qui propose de la musique, des jeux, des vidéos et bientôt, peut-être, des « livres ».

Si l’iSlate a le même effet de mode que l’iPhone, l’évènement d’Apple du 27 janvier s’annonce mémorable. Je ne manquerai pas de vous tenir informé…

Laisser un commentaire