sexy

D’Encre et de Sang: une héroïne sensuelle sous l’Occupation

Par srosenfeld dans Historique, policier, Seconde Guerre mondiale, sexy, suspens , le 21 mars 2016 16h14 | Ajouter un commentaire

encre« Nous avons fait le tour des éditeurs avec ce projet pour finalement intégrer la plateforme de crowfunding Sandawe » m’explique Gihef dans mon Studio Bd. Le scénariste d’Encre et de Sang m’avoue que c’était une première expérience. Et s’il en retient une chose, c’est la patience. Car il faut du temps pour récolter les milliers d’euros nécessaire à la réalisation et la commercialisation d’un album. Et le meilleur moyen d’y arriver reste un bon scénario et des dessins qui font fantasmer les lecteurs.

Et justement. Gihef sait concocter des récits haletants dans des univers très différents. Ici, l’histoire se passe dans les derniers mois de l’Occupation à Bruxelles. Une période trouble où les occupants et les collaborateurs sentent le vent tourné.  Nous suivons Katja, une sensuelle journaliste d’origine autrichienne  qui vient prêter main forte à l’équipe de rédacteurs du Soir.

Le quotidien est dirigé par des sympathisants nazis et Katja qui est en réalité une espionne à la solde des alliés doit faire attention. Sa véritable mission est de débusquer Léon Dregrelle pour organiser son assassinat. Alors que le chef de la SS Wallonne  s’avère difficile à localiser, notre belle enquêtrice tente d’élucider une série de meurtres atroces de jeunes femmes. L’héroïne risque à tout instant de perdre la vie….

Dès la couverture, le trait du dessinateur Renaud est immédiatement reconnaissable. La créateur de Jessica Blandy n’a rien perdu de sa verdeur pour offrir au public une femme d’une très grande sensualité. Un coup de crayon qui a sûrement joué dans l’enthousiasme des édinautes…Mais il y a aussi une histoire bien construite, efficace et divertissante.

« Je ne pense que je recommencerai » m’avoue Gihef « car avec le crowfunding, il faut être très présent sur internet, rendre compte à des centaines de personnes plutôt qu’un éditeur, en résumé, c’est pas pour moi ».  Malgré ces difficultés liés à un mode de production original et exigeant, le scénariste et le dessinateur sont fiers de leur diptyque. Avec raison. Le plaisir est là, de page en page.

D’encre et de sang, t1 et 2 aux éditions sandawe

Scénario: Gihef

Dessin: Renaud

 

Holly Ann: une enquêtrice envoûtante

Par srosenfeld dans action, Aventure, Historique, policier, sexy , le 4 février 2015 17h18 | Ajouter un commentaire

Elle s’appelle Holly Ann, elle est métis, d’une beauté sensuelle et mystérieuse grâce au dessin de Stéphane Servain et elle risque de nous envoûter pendant un bon moment. Ce premier album très prometteur commence une série qui nous embarque dans l’atmosphère toute particulière de la Nouvelle Orléans.

A l’origine de cette histoire, le scénariste Kid Toussaint qui s’inspire de son expérience lors d’un voyage dans la ville de Louisiane en 2011. « J’ai tout de suite été séduit par cet endroit notamment le quartier français » me dit-il dans mon studio bd. Tout naturellement, il s’intéresse au vaudou mais comprend très vite que cela ne représente aujourd’hui qu’un folklore pour touristes en mal de sensations. Reste une ambiance unique que l’auteur tente de restituer dans ce titre intrigant « la chèvre sans cornes ».

Cela fait référence en language vaudou au meurtre rituel d’un enfant blanc. Et précisément, le fils d’un riche propriétaire de plantation a disparu.  Nous sommes au 19ème siècle où les progrès techniques dans les enquêtes de police font un bond spectaculaire mais rien ne remplace l’instinct. Holly Ann possède plus que ça, elle semble doter de pouvoirs surnaturels qui lui permettent de réussir là où les autres échouent. Et justement un enfant noir est aussi manquant…

« Je voulais faire un Sherlock Holmes au féminin » m’avoue Kid Toussaint. Et voilà, Holly Ann, un personnage qui va continuer selon le scénariste à s’étoffer au fur et à mesure de la série. 3 tomes sont déjà en route et tant mieux car cette enquêtrice a tout pour séduire le public. Epaulé par un graphisme puissant, cet album constitue une belle entrée en matière. Bravo.

Holly Ann, t1 aux éditions Casterman

Scénario: Kid Toussaint

Dessin: Stéphane Servain

 

 

Angel Wings: une pilote sexy et sans peur

Par srosenfeld dans action, aviation, Historique, sexy , le 1 décembre 2014 15h35 | Ajouter un commentaire

Il suffit de voir la couverture d’ Angel Wings pour de suite avoir envie de dévorer les pages de cet album. Et le repas est plus que copieux. Le début d’une saga qui mélange aviation et histoire sur fond d’espionnage.

Un délice visuel qui se nomme Angela aux courbes avantageuses mais à l’esprit plus que brillant. Pas de sexisme, bien au contraire, cette série est un hommage à des femmes courageuses, pilotes oubliées de la Seconde Guerre Mondiale, héroïnes de l’ombre, les WASP!

WASP pour « Woman Airforce Service Pilot« , une unité d’élite composée entièrement de femmes chargée de livrer les avions des usines jusqu’au front. « Des femmes indispensables pendant la guerre à qui on a dit de retourner à leur casserole! » lance Romain Hugault. Le dessinateur voue une véritable admiration pour ces WASP « qui n’ont été réhabilitées qu’en 2009 par Barack Obama« .

Avec Yann au scénario, ce premier opus nous embarque en 1944 dans le massif himalayen avec  Angela McCloud et son C-47 Dakota. Celle-ci va faire connaissance avec la célèbre escadrille des « Burmas Banshees« , des pilotes barjos qui peignent des têtes de mort sur leur zinc.

Face à des hommes qui fonctionnent en meute, Angela va devoir prouver sa valeur. La belle a des arguments aussi percutants que sa poitrine car, un flingue à la main ou aux commandes d’un avion, rien ne lui résiste….

Une fois encore le graphisme de Romain Hugault fait merveille. Son trait précis et détaillé donne toute sa puissance dans les scènes aériennes tout en ne négligeant pas les décors et les personnages.

Yann donne naissance à une héroïne attachante et séduisante. « Nous voulions mettre en avant les femmes dans un monde d’homme, aller plus loin qu’une simple histoire de guerre » explique les dessinateur. Dans le genre, Angel Wings est sans doute ce qui se fait le mieux!

Ne pas rater l’interview passionnante de Romain Hugault ci-dessous.

Angel Wings, t1 aux éditions Paquet.

Scénario: Yann    Dessin: Hugault