SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Archives du janvier, 2011

Palmarès Angoulême et Art Spiegelman

Par srosenfeld dans Non classé , le 31 janvier 2011 11h36 | Ajouter un commentaire

art-spiegelman-comics-art-0011L’Américain Art Spiegelman a reçu le grand prix du 38e Festival d’Angoulême. Un bel hommage pour l’auteur engagé de « Maus », BD culte des années 1970. Comme le veut la tradition, il sera le prochain président du jury.  Voici le palmarès de cette édition 2011:

  •  1/Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2010 : Art Spiegelman
  • 2/Fauve d’or du meilleur album : Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior (Atrabile)
  • 3/Prix du jury : Asterios Polyp de David Mazzucchelli (Casterman)
  • 4/Prix de la série : Il était une fois en France de Fabien Nury et Sylvain Vallée (Glénat)
  • 5/Prix Révélation ex-aequo : La Parenthèse de Élodie Durand (Delcourt) et  Trop n’est pas assez de Ulli Lust (Çà et Là)
  • 6/Prix Regard sur le monde : Gaza 1956 - En marge de l’histoire de Joe Sacco (Futuropolis)
  • 7/Prix de l’Audace : Les Noceurs de Brecht Evens (Actes Sud BD) 
  • 8/Prix Intergénérations : Pluto de Naoki Urasawa et Osamu Tezeuka (Kana)
  •  9/Prix Jeunesse : Les Chronokids T.3 de Zep, Stan et Vince (Glénat)
  • 10/Prix du Patrimoine : Bab El Mandeb de Micheluzzi (Mosquito)
  • 11/Prix de la BD alternative : L’Arbitraire, périodique édité à Lyon
  • 12/Prix du public FNAC-SNCF : Le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh (Glénat).

 

 

Litteul Kévin: les grosses cylindrés ne prennent pas une ride

Par srosenfeld dans action, Humour , le 28 janvier 2011 14h42 | Ajouter un commentaire

litteulMême si notre ami Coyote peine un peu à se renouveler, il est difficile de passer à côté de son « Litteul  Kévin »… Il y a toujours un vrai plaisir à lire les histoires délirantes et pétaradantes de cette famille à la fois « bourgeoise » et « rock’n roll ».

Le dessin est toujours aussi séduisant avec ses gueules agrémentées de « gros nez » et les formes protubérantes de ces dames… Bref, un univers bien construit qui reste un classique de la bd d’humour.

Notre auteur s’attache à développer les nouveaux liens entre le paternel de Chacal et les autres membres de la bande. Cahuète, le pote de Liteul Kévin est toujours aussi inquiétant… Un sérial killer en naissance…

Histoires d’amitiés, de boissons, de gonzesses et de motos, ce volume 9 maintient un bon rythme de croisière. Après plus de 17 ans d’existence, Coyote garde toujours son esprit potache et son amour des « pépés ». Et c’est tant mieux.

Liteul Kévin,t9 aux éditions du Lombard.

Scénario et dessin: Coyote.

Le bleu est une couleur chaude: l’amour au féminin

Par srosenfeld dans contemporain, générationnel , le 27 janvier 2011 11h19 | Ajouter un commentaire

bleu1Le bleu est une couleur chaude, est une histoire d’amour subtile et terrible. Comment accepter ce qui dit son coeur et son corps lorsque l’on a 16 ans … surtout si l’amour de sa vie est une fille.

Pour Clémentine, tout bascule après un simple regard pour une étudiante aux cheveaux bleus croisée dans la rue. Entre le dégoût d’être « différente« , la peur du regard de ses parents et la naissance d’un amour aussi violent que profond, Clémentine va devoir choisir. Un saut vers l’inconnu (e) et la fin de l’adolescence…

Ce récit très touchant de Julie Maroh est une réussite. Les dialogues et les dessins de cette jeune artiste se marient harmonieusement. Le bleu est presque tout le temps l’unique couleur présente au milieu d’un noir et blanc teinté de gris. Cela permet de donner du relief au graphisme et d’un coup d’oeil comprendre les sentiments de cette adolescente qui se découvre. Dès la première page, le lecteur est captivé par cette histoire qui loin des clichés raconte avec pudeur l’Amour. Bravo!

Le bleu est une couleur chaude aux éditions Glénat.

Scénario et dessin: Julie Maroh .