SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Vies tranchées: à poil au milieu des obus

Par srosenfeld dans Historique, Non classé , le 20 décembre 2010 15h43 | Ajouter un commentaire

trancheesLa Première Guerre mondiale comme vous ne l’avez jamais vu. Un regard décalé et original. Cet album est une bd et un témoignage pour ceux qui n’ont jamais parlé. Grâce à des dossiers médicaux d’époque, aujourd’hui interdits d’accès par l’armée, « Vies tranchées » expose une quinzaine de cas emblématiques de soldats internés durant 14/18. Aliénés au sens de la Loi de 1838, inoffensifs, fous dangereux, etc. L’histoire de ces soldats suscite de nombreuses questions éthiques, historiques ou médicales.

Comme me l’explique Jean David Morvan dans studio BD, il fallait « un fil conducteur pour lier ces histoires et rendre l’ensemble dynamique ». Ce sera Emile P., soldat rendu fou par les bombardements qui va faire des aller-retours  entre l’asile militaire et les tranchées. Un cas emblématique d’une réalité. A l’époque, il fallait de la « chair à canon » et tant pis si le gars est un peu timbré. « L’objectif des médecins est de ramener ces fous au combat » me précise Jean David Morvan.

Ce récit qui mélange différents portraits bénéficie d’un traitement graphique original. C’est donc un album collectif aussi bien sur les scénarios que pour les dessins sous la supervision de Jean david Morvan. Les textes sont judicieux. Le lecteur ne s’ennuie pas. Seul bémol, les dessins qui en fonction des auteurs sont plus ou moins agréables et cohérents. Un écueil typique de ce type de production. Mais l’ensemble se tient et reste passionnant pour les amateurs d’histoire. A découvrir.

Vies tranchées aux éditions Delcourt.

Scénario et supervision: Jean David Morvan

Dessin: Album collectif.

 

Laisser un commentaire