SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Fahrenheit 451: un acte de résistance contre la pensée unique

Par srosenfeld dans action, science fiction , le 11 juin 2010 07h45 | Ajouter un commentaire

farDans un monde qui pourrait bientôt être le nôtre, les pompiers n’éteignent plus les incendies, ils les provoquent. Lorsque la population entend les sirènes des camions rouges, elle sait qu’une maison va brûler et ses habitants « anarchistes » emprisonnés.  Ici, les hommes du feu sont un corps d’élite du pouvoir chargé de débusquer les derniers livres pour en faire des autodafés. Les livre sont interdits par la loi.  Pompier depuis 10 ans, Guy Montag rencontre une jeune fille aux goûts étranges qui va lui faire découvrir l’importance de la lecture en tant que liberté individuelle. Et soudain,tout bascule. Ses certitudes ne sont plus que des illusions…

La  pertinence des propos du roman de SF de Ray Bradbury, écrit en 1953 est plus que jamais d’actualité. En ce début de XXIème siècle, sa vision semble se rapprocher inexorablement de notre réalité. Des murs d’images comme seules références, des êtres « heureux » de ne plus penser pour « vivre  mieux« .  L’un des derniers grands maîtres de la science-fiction (encore en vie pour ceux qui en doutait…) signe  la préface de l’adaptation en BD. Une façon de revenir sur la genèse de son oeuvre.  Fahrenheit 451 qui fait référence à la température de combustion du papier est magistralement dessiné par l’artiste américain Tim Hamilton. Une composition graphique d’une densité et d’une qualité exceptionnelle. Du très grand art pour l’une des BD de la décennie.

Fahrenheit 451 aux éditions Casterman.

Scénario: Ray Bradbury.

Dessin: Tim Hamilton.

Laisser un commentaire