Archive Page 2

Célébrations de la Saint Patrick: de l’eau verte à la Maison Blanche (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans vie quotidienne , le 18 mars 2013 19h05 | Ajouter un commentaire

Ce dimanche, les Américains ont fêté la « Saint Patrick », le saint patron des Irlandais. Si les Américains n’hésitent pas à célébrer cette fête originellement européenne c’est parce que plus de 36 millions d’entre eux soit 11,9 % de la population partageraient des origines irlandaises. Ces chiffres, publiés en 2008 par le bureau du recensement américain (United States Census Bureau), placent l’Irlande comme deuxième communauté d’origine européenne aux États-Unis, juste après l’Allemagne. Même si ces descendants irlandais sont principalement localisés dans les villes du nord et du nord-est des États-Unis, les célébrations de la Saint Patrick se sont généralisées au pays tout entier et sont devenues pour beaucoup une occasion supplémentaire de faire la fête.

Code vestimentaire: portez du vert

Si la couleur verte est mise à l’honneur le jour de la Saint Patrick, c’est pour plusieurs raisons. Premièrement, le vert rappelle l’une des couleurs du drapeau irlandais (vert, orange et blanc).  L’Irlande est également surnommée l’île émeraude, en raison de ses grandes plaines verdoyantes. Cette couleur est aussi pour certains un symbole du réveil de la nature et du printemps. Et enfin, le vert est surtout la couleur du trèfle, autre symbole de l’Irlande et porte-bonheur de bien des cultures à travers le monde, s’il contient 4 feuilles.

Aux États-Unis, si vous ne portez pas du vert le 17 mars, attendez-vous à être…pincés! En effet, une ancienne légende raconte que si vous portez du vert le jour de la Saint Patrick, vous devenez invisibles aux yeux des leprechauns et votre invisibilité les rendrait inoffensifs. Les leprechauns sont des créatures imaginaires issues du folklore irlandais. Elles sont en général de petites tailles, sarcastiques, sournoises et souvent représentées comme n’appréciant guère les étrangers….A bon entendeur!

Ce dimanche, la famille Obama a emboité le pas à cette tradition ancestrale en colorant l’eau de la fontaine de la Maison Blanche en vert. Tout un symbole.

 

En direct: un crash aérien filmé à bord d’un avion

Par Jennifer Lecluse dans vie quotidienne , le 4 février 2013 17h12 | Ajouter un commentaire

Jonathan et Kara Fielding se souviendront longtemps de ce 2 février 2013. Ce samedi, c’était l’anniversaire de Kara.  Pour « marquer le coup », Jonathan a offert à son épouse, un petit tour en Cessna 175 pour survoler et contempler les magnifiques plaines enneigées de l’Utah, l’état où ils résident.. Et ce moment particulier, Kara n’a pas voulu le vivre sans sa maman qui a embarqué à l’arrière de l’appareil. Dans les bras de sa mère, son bébé, âgé à peine de 7 mois. Pour lui, il s’agit là d’un baptême de l’air assez précoce.

Pour immortaliser l’évènement, Jonathan filme la scène à l’aide de son téléphone portable. Quand tout à coup, le pilote lui dit qu’un des carburateurs serait gelé. Qu’à cela ne tienne, Jonathan continue à filmer et va vivre un véritable crash aérien.

Le slow glamour de Barack et Michelle Obama (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans Médias, Politique , le 22 janvier 2013 10h13 | Ajouter un commentaire

Joue contre joue et presque seul au monde, le couple présidentiel a dansé pendant de longues minutes lors du bal d’investiture de ce 21 janvier 2013.  Barack et Michelle ont montré au monde entier qu’ils étaient un couple uni sur l’une des chansons américaines les plus romantiques  de tous les temps, « Let’s stay together » (« Restons ensemble ») de Al Green, interpretée par la talentueuse chanteuse Jennifer Hudson.  Un pur moment de glamour à l’Américaine…

Barack Obama a prêté serment en public (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 21 janvier 2013 19h16 | Ajouter un commentaire

Obama prête serment lors d’une cérémonie privée à la Maison Blanche (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 21 janvier 2013 11h06 | Ajouter un commentaire

Répétition générale de l’investiture d’Obama (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans Médias, Politique , le 15 janvier 2013 11h45 | Ajouter un commentaire

A VOIR: Quand Bo vole la vedette à Michelle

Par Jennifer Lecluse dans Médias, Politique , le 26 décembre 2012 11h19 | Ajouter un commentaire

L’après-Newtown: des professeurs armés pour éviter les fusillades dans les écoles américaines?

Par Jennifer Lecluse dans vie quotidienne , le 18 décembre 2012 14h44 | Ajouter un commentaire

Alors que l’émotion reste intense aux Etats-Unis pour les premières funérailles des victimes de la fusillade de vendredi, de nouvelles idées sont envisagées pour améliorer la sécurité dans les écoles américaines. Des idées qui peuvent nous sembler inimaginables en Europe.

Des professeurs armés. C’est une idée émise aux Etats-Unis pour veiller à la bonne protection des écoliers afin d’éviter un nouveau massacre comme celui perpétré à Newtown dans l’état du Connecticut. Et même si cela peut nous paraître comme une idée un peu farfelue, une ville située au Texas, a déjà adopté cette règle, comme nous le rapporte la chaîne de télévision, CNN. Il s’agit de la ville de Harrold. Toutes les autorités du pays ont désormais les yeux rivés sur cette ville perdue au milieu de nulle part où les terres sont plus abondantes que sa population.

« Mon mantra est celui-ci », confie David Thweatt, administrateur de l’école de Harrold. « En tant que membres du personnel de l’école et responsables des enfants, nous sommes les premiers répondants en cas de problème. »

Selon lui,  voir des professeurs armés est un bon moyen de dissuader n’importe qui de commettre une fusillade au sein de son établissement.

« Mon but est que si un intrus tente de pénétrer au sein de notre établissement et tente de blesser nos enfants, il sait ce qu’il l’attend. »

Adoptée en 2007, cette mesure est efficace selon le principal d’Harrold. « En 5 ans, il n’y a eu aucun incident dans notre école et j’attribue cela aux mesures de sécurité que nous avons prises. Nous sommes là pour protéger nos jeunes, mais pas 5 ou 6 minutes après le déclenchement du drame. Non, nous devons nous donner les moyens de réagir le plus vite possible », poursuit-il.

« C’est comme voir une horloge en classe »

Du côté des élèves, l’avis semble être partagé. Madison Templeton se sent rassurée. « C’est comme voir une horloge dans la classe. Ce n’est pas quelque chose auquel vous pensez , c’est juste là. Mais je l’apprécie parce que je me sens plus en sécurité. De plus, nous n’avons pas de commissariat à proximité. »

Même son de cloche du côté des parents, Michael Hopkins, père de deux écoliers nous explique: « Cela ne me pose aucun problème de savoir que les professeurs de mes enfants sont armés, si quelqu’un s’aventure dans l’établissement avec de mauvaises intentions, il sait qu’il devra faire face à une résistance armée ».

Bavure policière: des documents confidentiels ont servi de confettis à la parade de Thanksgiving (vidéo)

Par Jennifer Lecluse dans vie quotidienne , le 26 novembre 2012 18h13 | Ajouter un commentaire

C’était la parade de Thanksgiving jeudi dernier à New York… Un évènement cher aux New Yorkais. Comme chaque année, ils étaient des milliers le long de la 34ème rue et de la 6ème avenue. Au passage des fameux chars, des confettis ont été dispersés sur la foule. Des confettis un peu particulier cette année. Ils ont d’ailleurs retenu l’attention d’un jeune étudiant: Ethan Finkelstein, rapporte la chaîne de télévision CNN. Ces morceaux de papier à priori anodins étaient initialement des documents hautement confidentiels qui ont été passés à la broyeuse. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer pourquoi ces documents ont-ils été broyés et envoyés dans la foule….

Pourquoi la victoire a-t-elle échappé aux républicains?

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 7 novembre 2012 16h49 | Ajouter un commentaire

On les avait annoncés serrés..Pourtant au grand étonnement de tous, les résultats de ces élections américaines sont tombés assez vite. Les bureaux de vote de la côte Ouest venaient à peine de fermer que la chaîne MSNBC annonçait la réélection du président sortant, Barack Obama. L’Empire State building endossait alors la couleur bleue, celle des démocrates. Si la chaîne de télévision MSNBC osait annoncer le nom d’un vainqueur, c’est qu’elle en était sûre. En effet, 24 heures plus tôt, « les chaînes de télévision annonçaient qu’elles feraient preuve d’une prudence de Sioux », commentait d’ailleurs notre journaliste Michel de Maegd en direct de Washington dans notre journal de 19h.

Dans le camp des républicains, aujourd’hui, ça grinchonne. Et The Economist de s’interroger: « N’était-ce pas là le moment rêvé pour les républicains de reconquérir la Maison Blanche? » Dans la conjoncture actuelle, en ce moment-même où Obama devra prendre des décisions économiques  que craignent tous les Américains. Les républicains avaient une carte à jouer.. Mais voilà, si le fond a fait défaut.  La forme aussi.  Le printemps dernier, alors qu’Obama surfait sur la vague, les républicains bataillaient entre eux pour se mettre d’accord sur leur candidat. Et puis, il y a eu les gaffes successives de Mitt, les déclarations maladroites, les erreurs de communication (notables encore le jour même de l’élection!). Alors que Mitt Romney parcourait deux des états-clés avec en arrière-plan son jet privé flambant neuf, Barack Obama se retroussait simplement les manches dans un de ses quartiers généraux situé à Chicago pour passer quelques appels téléphoniques à des Américains indécis.

Certains républicains remettent en cause le choix de Mitt Romney. « Trop modéré », se justifient-ils..  Les partisans les plus à droite expliquent à demi-mot que de toute façon, ils n’avaient jamais eu confiance en Romney qui est « plus un businessman et un manager qu’un idéologue ».

Lot de consolation, les républicains restent majoritaires à la Chambre des Représentants, ce qui leur permettra de resserrer leur rang et de se serrer les coudes contre celui qui reste tout de même leur obstacle le plus grand: Barack Obama.