En ce moment

Archives du octobre, 2010

Elections de mi-mandat: dernière ligne droite

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 28 octobre 2010 16h32 | Ajouter un commentaire

En attendant le « Semi-Super Tuesday » (super mardi des élections de mi-mandat de la semaine prochaine), Barack Obama et son épouse multiplient les apparitions télévisées. Hier soir, Michelle était donc assise sur le divan rouge du célèbre Talkbelga-picture-23130432 Show d’Ellen DeGeneres où elle se laissait aller à quelques confidences sur sa famille et ses filles Sacha et Malia. Pendant ce temps-là, son époux participait au « Daily Show » une émission satirique  destinée aux jeunes Américains en vue d’en séduire encore quelques un avant le Jour-J.(voir extrait de l’émission « The Daily show)

« Semi-Super Tuesday »: l’enjeu


Ce « demi super mardi », les Américains se rendront aux urnes pour élire leurs 435 représentants à la Chambre, 37 des 100 sièges de Sénateurs et 37 postes de gouverneur. Mais à moins d’une semaine des élections, que disent les derniers sondages? Historiquement, les premières élections législatives d’un président nouvellement élu se traduisent toujours par des pertes pour son parti au Congrès et dans les Etats. Pourtant rien ne semble être perdu pour les Démocrates.

De l’espoir au Sénat

Les derniers sondages sont plutôt optimistes pour les Démocrates. Pour le moment, les Démocrates devraient conserver la majorité au Sénat. Les progrès réalisés en Virginie-Occidentale (est), en Pennsylvanie (est) et dans le Nevada (ouest) encourageraient cette tendance.

Côté Congrès, cela s’annonce plus corsé voire même impossible pour le parti du Président. Les Républicains doivent obtenir 39 sièges supplémentaires pour ravir la majorité.  Selon les derniers sondages, c’est même haut la main qu’ils rafleraient ces sièges. Les sondages annoncent pas moins de 48 et 60 sièges supplémentaires accordés aux Républicains. Un retour en force des conservateurs? En tous les cas, Sarah Palin a déclaré sur la chaîne de télévision « E!Entertainement » qu’elle n’écartait pas la possibilité de se représenter comme candidate pour les élections présidentielles 2012, « si personne d’autre ne voulait le faire ». (Sarah Palin, le retour?) Un homme averti en vaut deux…

Michelle à la rescousse de Barack

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 15 octobre 2010 17h15 | Un commentaire>

A quinze jours des élections législatives du 2 novembre, Barack Obama abat toutes ses cartes et sort son plus bel atout: son épouse, Michelle. Propulsée au devant de la scène à quinze jours des élections législatives, Michelle Obama qui vient d’être nommée « femme la plus influente du monde par le magazine Forbes » peut jouer un rôle clé dans la campagne des Démocrates.

belga-picture-207309451« Michelle Obama, c’est Jacky Kennedy avec un diplôme de droit de Harvard »! pouvait-on lire dans le magazine Forbes. Propulsée en tête du classement des femmes les plus influentes du monde, la « first lady » détrone ainsi Angela Merkel qui occupait cette position depuis 4 ans. Et si Michelle plait, c’est parce qu’elle se soucie de tout le monde. Sa campagne « Let’s move » destinée à garder la forme et à combattre l’obésité (voir billet précédent) fait un carton aux Etats-Unis. Non seulement, elle a réussi à multiplier les campagnes de sensibilisation en organisant des activités sportives relayées un peu partout dans le pays mais la dame, plus déterminée que jamais a également réussi à convaincre des grands groupes alimentaires de se rallier à sa cause en supprimant 1,5 trillions de calories de leur produits d’ici 2015. Du jamais vu!

Pas d’attaque frontalebelga-picture-20324846

La Première dame, dont le rôle n’est pas mentionné par la Constitution américaine ne peut pas attaquer frontalement les Républicains. Elle n’a pas été élue au contraire de son mari et elle aurait tous les avantages de ne pas le faire. En effet, les Républicains comptent plus que tout sur ces élections. S’ils remportent ces élections (mi-mandat) il pourrait reprendre le contrôle d’au moins une des deux chambres du Congrès. De cette manière, ils pourraient donner un coup d’arrêt au programme du président au cours de la deuxième moitié de son mandat de quatre ans.

Registre compassionnel

Pas question donc de risquer gros en parlant de sujets purement politiques. Michelle aborde le registre compassionnel. Elle entame en ce moment une tournée électorale dans 6 états.  Mercredi, elle était dans le Wisconsin: « Je sais que beaucoup de gens souffrent toujours, je sais que pour beaucoup de gens, le changement n’est pas arrivé assez vite » , regrettait-elle. « Nous étions heureux et plein d’espoir en 2008, nous avons la même opportunité, la même responsabilité aujourd’hui » a-t-elle conclu.