Que devient Sarah Palin?

Par Jennifer Lecluse dans Politique , le 18 mai 2010 12h15 | Ajouter un commentaire

belga-picture-19761434Disparue de l’avant-plan sur la scène internationale, l’ancienne miss Alaska n’a jamais été aussi populaire qu’aujourd’hui Outre-Atlantique.

Ce dimanche matin à Albuquerque,  la petite salle qui accueillait des centaines de Républicains était remplie de partisans pour accueillir Susana Martinez, une candidate au poste de gouverneur du Nouveau-Mexique. Mais LA star incontestée de ce meeting politique n’était pas Susana Martinez mais un visage bien connu, qui pour l’occasion était toute de cuir vêtue…J’ai nommé Miss Sarah Palin. (voir la vidéo: Sarah Palin, acclamée comme une rock star!) Bien que l’ex-candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis a disparu de la scène internationale, sa popularité aux States ne cesse de croître.

« Sarahmania »

Miss Palin est devenue l’une des figures favorites des médias américains. Et sans aucun doute, la plus imitée par les humoristes et autres imitateurs….(Pour la petite anecdote: ce week-end, un concours de sosies a même été organisé à Chicago en son honneur…Les participantes devant par ailleurs réaliser un strip-tease…Imaginez une flopée de Sarah Palin en train de s’effeuiller…Inutile de préciser que l’évènement en a fait grincer des dents.)

Commentatrice sur la chaine de télévision Fox, chacune de ses apparitions fait sensation pour une partie de la population américaine. Elle a d’ailleurs été récemment embauchée par la chaine Discovery pour tourner un documentaire en huit parties sur l’Alaska. La conservatrice quadragenaire entretient ainsi sa popularité et reste de cette manière une candidate (plus ou moins) sérieuse pour les prochaines élections de 2012.

Toujours prête à dégainer

« Plus ou moins » car ses interventions n’en restent pas là. La tigresse ne cesse de critiquer les décisions de Monsieur Obama, dès qu’elle en a l’occasion. Sans être nécessairement constructive, elle tire sur tout..Elle est d’ailleurs souvent caricaturée avec une arme un peu gauche qui dégaine sur tout.

Vue nombriliste et un peu simpliste

Fervente partisane des forages en mer, en particulier en Alaska (le deuxième état producteur de pétrole aux Etats-Unis), Palin avait popularisé le slogan « Fore, chéri, Fore! » ( Drill, Baby, drill) lorsqu’elle avait inauguré la Convention républicaine en 2008 en entonnant ce chant.

Palin rejette exclusivement la responsabilité de la marée noire dans le Golfe du Mexique sur les compagnies étrangères. Elle a publié sur son compte Twitter que la marée noire était liée au fait que les compagnies pétrolières impliquées n’étaient pas américaines. Et que le danger pour l’économie des Etats-Unis venait « de pays qui n’aimaient pas l’Amérique. »

Laisser un commentaire