SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Liga

Le dopage rattrape (à nouveau) l’Espagne

Par Mathieu Tamigniau dans Liga , le 14 décembre 2010 11h09 | Un commentaire>

Depuis jeudi dernier, l’Espagne ne parle que de ça : l’Affaire Galgo. Un vaste coup de filet contre un réseau de dopage. Cette opération risque de faire trembler le sport ibérique…

par Sébastien De Bock

Jose Maria Odriozola, le président de la fédération athlétique espagnole, lors d'une conférence de presse

Jose Maria Odriozola, le président de la fédération athlétique espagnole, lors d'une conférence de presse

Depuis des années, l’Espagne est réputée pour être un mauvais élève en matière de lutte contre le dopage. Il y a eu l’affaire Valverde, ce cycliste contrôlé positif, qui écope d’une suspension de deux ans en Italie. L’UCI veut étendre la sanction mais le coureur ne sera jamais inquiété par la justice espagnole.

Et qui dit Valverde, dit Affaire Puerto. En 2006, la plus grande affaire de dopage jamais connue jusque là éclate en Espagne. Des dizaines d’athlètes (des cyclistes, des joueurs de foot, des joueurs de tennis, et j’en passe…) apparaissent sur la liste d’un certain Docteur Fuentes. Le monde sportif espagnol tremble mais la justice ne les poursuit pas.

Le Docteur Fuentes se fait alors oublier. Il prend sa retraite aux Canaries mais il poursuit quand même ses activités en tant que médecin de village. Jeudi dernier, la police espagnole l’arrête. Au total, 14 personnes (athlètes, entraîneurs, médecins et pharmaciens) sont interpellées. 6 sont inculpées.

Des grandes quantités d’anabolisants, de stéroïdes, d’hormones et de médicaments comme l’EPO ont été saisies. Pour une fois, les langues se délient. Le Docteur Fuentes est en prison. Il confie à son voisin de cellule : « Si je parle, on retire immédiatement le championnat d’Europe et la coupe du monde à l’Espagne ». La Roja, couronnée en juillet dernier en Afrique du sud, sera-t-elle inquiétée par la justice ? Si oui, des Clubs comme le Barça ou le Real doivent se faire du soucis.

Plus généralement, le doute plane sur tous les sports. L’Espagne nous a livré ces dernières années une génération de Champions : Contador, Nadal, Alonso, Sans oublier le double sacre Champion d’Europe, champion du monde de la sélection nationale en football. La justice espagnole doit saisir cette occasion pour faire le ménage et rendre justice aux sportifs qui n’ont rien à ne se reprocher.

Cristiano Ronaldo tire un coup-franc parfait

Par Martin Vachiery dans Divers, Football étranger, Liga, Vidéos , le 13 décembre 2010 15h47 | 4 commentaires

On peut dire ce que l’on veut de Cristiano Ronaldo, on peut critiquer son mauvais caractère, ses frasques, ses simulations et ses provocations…mais quand CR7 se met derrière le ballon pour tirer un coup-franc, il met tout le monde d’accord.

Et c’est ce qu’il a fait ce week-end encore contre Saragosse. On joue la 43e minute, coup-franc légèrement désaxé à 25m des buts de Leo Franco. L’international portugais prend quelques pas d’élan et tire. Le frappe est absolument parfaite, la courbe impeccable, le ballon flotte légèrement au dessus du mur avant de redescendre à toute vitesse dans le but. Un coup d’école. Une frappe si pure, qu’on a presque l’impression que le gardien est mal placé, alors que son mur est pourtant bien positionné.

Une frappe à 105 km/h, « soit 10 de moins seulement que la vitesse de pointe d’un guépard ! » écrivait même Marca. « Un de mes plus beaux buts sur coup-franc » à en croire les dires de Cristiano Ronaldo. Le foot c’est simple parfois…

La démonstration du Barça (vidéo)

Par Martin Vachiery dans Football étranger, Liga, Vidéos , le 30 novembre 2010 10h46 | Un commentaire>

Le Clasico de ce lundi soir était tout simplement hallucinant. On avait rarement vu une telle domination technique d’une équipe, c’est bien simple, le Barça a littéralement confisqué le ballon aux Madrilènes pendant 90 minutes. Le « toqué » à son paroxysme, il fallait le voir pour le croire.

Les Blaugranas qui font la passe à dix à l’heure de jeu contre le Real de Mourinho, un choc que le « Special One » ne pourra pas masquer avec ses pirouettes habituelles. Le Mou a qualifié cette défaite d’« historiquement négative ».

On laissera ces jugements aux historiens du foot, sur le terrain la démonstration était implacable. A l’école du Barça on joue court, simple et collectif. Voici les buts.

On appelle ça une leçon.

Le seul vrai « Clasico » !

Par Martin Vachiery dans Divers, Liga , le 29 novembre 2010 10h40 | 4 commentaires

ronaldomessi

Voilà ! ça c’est le classico, le vrai, l’unique Clasico. Pas celui qu’on nous sert  ici avec Anderlecht et le Standard. Sans vouloir manquer de respect à nos deux plus grandes équipes. Mais il n’y a aucune comparaison possible entre ces sommets.
Aujourd’hui je le confesse. J’envie mes confrères sportifs espagnols. Cela fait une semaine qu’ils remplissent des pages et des pages, qu’ils parlent « dans le poste » de ce match, tellement il y a d’angles sous lesquels on peut l’aborder. Et j’envie les supporters qui auront trouvé place au Nou Camp ce soir. Sur le terrain, pas moins de 13 champions du monde. 8 à Barcelone, 5 au Real Madrid. Les deux meilleurs joueurs du monde seront là. Lionel Messi, côté Barça. 64 buts lors de ses 64 derniers matchs. Christiano Ronaldo côté Real. 51 goals en 54 matchs avec les madrilènes. Des statistiques presqu’invraisemblables.

C’est peu de dire que ce match déchaîne toutes les passions.

891 journalistes professionnels venus de 28 pays différents seront dans les tribunes pour 22 agences de presse, 72 journaux, 26 radios, 39 chaînes de télévision !  Le match a déjà commencé bien avant que l’arbitre siffle le coup d’envoi. Hier le bus du Real a été caillassé. Une vitre a été brisée. Des œufs ont été lancés.

Les deux  clubs jouent aussi par nouveaux médias interposés. Barcelone prétend qu’il est plus populaire que le Real sur Facebook. 7,2 millions d’admirateurs. 1 million de plus que Madrid. En une semaine, le nom de l’entraîneur barcelonais Guardiola a attiré 1.200.000 fans. 20 % de plus que l’entraîneur de Madrid Mourinho. Sur Twitter, c’est l’inverse : 387 tweets à l’heure pour Mourinho contre 30 pour Guardiola. Mais l’autre grande différence, c’est ce que disent ces messages : positifs dans 92 % des cas pour Guardiola. Alors que Mourinho a 66.000 avis négatifs de plus.

Pour les intervenants, l’entraîneur portugais du Real est intelligent, mais aussi arrogant, omnipotent et agressif. Agressif comme peut l’être le jeu de son équipe. Au contraire de celui de Barcelone, plus ondoyant, plus chatoyant.
Aaaaah, vivement ce soir ! Les étoiles du foot vont faire des étincelles sur le terrain du Nou Camp.

Un billet d’humeur d’Eddy Daniel

L’école du Barça: 18 passes et un but

Par Martin Vachiery dans Divers, Liga, Vidéos , le 10 novembre 2010 13h37 | Un commentaire>

Superbe démonstration collective du FC Barcelone lors de sa victoire contre Getafe (3-1) en championnat. A l’image de ce but où s’enchainent 18 passes impeccables et un goal de Messi à l’arrivée. Un exemple parfait du « toqué », le style de jeu espagnol basé sur des passes courtes et un placement intuitif, qui fait le succès de la Roja et du Barça depuis plusieurs années.

Une leçon de foot.

Trois dribbles et un but pour Di Maria

Par Martin Vachiery dans Football étranger, Liga, Vidéos , le 25 août 2010 21h15 | Un commentaire>

Angel Di Maria est en train de devenir la nouvelle coqueluche du Real Madrid. A l’occasion du Trophée Santiago Bernabeu disputé contre le club uruguayen de Penarol, l’Argentin, nouvelle recrue du Real, a impressionné les socios madrilènes par son aisance technique et son sens du but.

Bon, en face ce n’était qu’un club uruguayen ok, mais son mouvement à base d’accélération, dribble, re-dribble et re-re-dribble est vraiment pas mal du tout !

Et dire que le Mou’ cherche toujours un attaquant…