En ce moment

Ron Jans, de la boucherie Reynmans ?

Par Mathieu Tamigniau dans Jupiler League , le 19 juin 2012 10h05 | Ajouter un commentaire

Il aura suffit d’un seul entraînement pour que les nouveaux coachs d’Anderlecht et du Standard fassent l’unanimité. Au niveau des joueurs mais également des supporters qui ont été à la fête lundi dernier…

imageglobe-35983250par Vincent Legraive

Il faut dire que les Néerlandais avaient l’obligation de redorer le blason d’un football batave éliminé la veille sans gloire de l’Euro en Pologne et en Ukraine. Alors que les joueurs de l’équipe nationale sont rentrés au pays la tête basse et sous une pluie de critiques, John Van den Brom et Ron Jans ont ensoleillé la reprise dans les deux clubs mythiques de notre compétition.

A commencer par Van den Brom à Anderlecht. Lors d’un entraînement ouvert où quelque 500 supporters ont pu enfin franchir les imposantes barrières du centre d’entraînement de Neerpede, qui depuis son inauguration il y a un an ressemblait plus à un camps retranché, inaccessible.

Sous l’ère Jacobs, tous les entraînements étaient à huis-clos. Désormais, il y en aura beaucoup ouverts car pour Van den Brom, il faut que le club forme un tout et cela part du haut de la hiérarchie jusqu’à la base.

Voilà donc le Néerlandais qui débarque à la tête d’un club champion en titre, qui tourne la page Jacobs après 5 années et qui dès le mois d’août jouera une grande partie de sa saison lors des qualifications pour la Ligue des Champions. Avec entre ses mains un noyau imposant de 35 joueurs qu’il va falloir dégraisser et qui devrait être orphelin de Juhasz, de Biglia et de Suarez.

Plus tôt dans la journée d’hier, Ron Jans a entamé son opération de charme. Comme un boucher qui doit vendre sa viande de barbecue avant un week-end estival.
je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais Ron Jans, il a la tête du boucher sur la publicité pour Reynmans. Ron Jans, Reynmans, cela se ressemble beaucoup…

Laisser un commentaire