SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Archives du janvier, 2012

Quand Anderlecht va-t-il être champion ?

Par Mathieu Tamigniau dans Jupiler League , le 25 janvier 2012 17h57 | Ajouter un commentaire

Mardi on se demandait si le champion de 1re Division allait être connu à l’issue de la rencontre Anderlecht-La Gantoise. Ce matin, il n’y a quasiment plus aucun doute : le Sporting devrait fêter son 31e titre en mai prochain…

imageglobe-328110091par Vincent Legraive

Alors bien sûr on va dire qu’il reste 18 matches à jouer. On va dire qu’avec la victoire à 3 pts, tout est toujours possible. On va dire qu’avant les play-offs les points seront divisés par deux et que donc tout sera à faire. On va dire que la saison dernière, le Standard avait 18 pts de retard et qu’il a loupé le titre pour un demi-point.

On va dire, on va dire…

Sauf que franchement cette année Anderlecht est largement au-dessus du lot, trop fort, trop talentueux, avec un effectif pléthorique qui contrairement à ce qui s’est produit il y a 12 mois ne devrait pas perdre un joueur style Boussoufa. Tout le monde va rester. Les cadors, les stars, ceux qui savent faire basculer un match, ceux qui savent rétablir une situation difficile. Comme celle d’hier où après 1/4 d’heure Anderlecht était mené 0-1 et n’entouchait pas une.

Mais cela n’aura duré qu’un 1/4 d’heure, le temps que la machine se mette en marche. Le temps pour les vedettes de justifier leur statut.

A l’image de Suarez et Jovanovic, intenables hier. Le Serbe a inscrit son premier doublé depuis 26 mois. Deux buts en 8 minutes : une demi-volée magnifique à l’entrée du grand rectangle. Un plat du pied très facile après un effort de Suarez. L’Argentin qui a encore augmenté son niveau depuis qu’il est chaussé d’or. Le 3-1 en est l’exemple. Passe de Mbokani et demi-volée imparable.

3-1 et cela aurait pu être bien plus lourd si en face La Gantoise n’avait eu dans ses buts un jeune gardien néérlandais de 21 ans : Sergio Padt.
Avec lui Padt soucis, Padt problème, la maison est bien gardée.

Mais quand ses défenseurs sont aux abonnés absents, Padt tatra, tout s’écroule. Il a beau être bien sur ses deux Padt, c’est Padt toujours facile de sauver les meubles.

Du coup, ce matin, Anderlecht possède 9 pts d’avance sur des Gantois.

Jedui, le Standard accueillera Mons et s’il s’impose, il pourra valider sa présence quasi aussurée dans les PO1.

Mais tout cela loin de la principale question : quand Anderlecht va-t-il être champion ? En mai ou déjà en avril ? Question futile en somme : les Mauves sont en pistes, les autres sont toujours aux Padt ocks…

Comment élit-on le Soulier d’Or ?

Par Mathieu Tamigniau dans Jupiler League , le 11 janvier 2012 10h44 | Ajouter un commentaire

C’est un soirée très attendue par les amateurs de football en Belgique. Le Soulier d’Or va être remis mercredi soir au meilleur joueur ayant évolué dans le championnat belge en 2011. Quatre joueurs sortent du lot…

imageglobe-24827914par Sébastien De Bock

Suarez et Gillet d’Anderlecht ; Thibaut Courtois, ancien gardien de Genk, aujourd’hui à Madrid ; et enfin, Axel Witsel, ancien joueur du Standard transféré à Benfica l’été dernier.

De prime à bord, le vote est très ouvert entre les quatre prétendants. Et pour cause, le système de vote n’est plus vraiment adapté au football moderne. En fait, le jury (qui est notamment composé de journalistes, de membres de l’Union belge, ou d’arbitres) doit voter deux fois. Il doit d’abord désigner le meilleur joueur pour la fin de saison 2010 -2011, de janvier à juin.

Ensuite, il y a un second vote pour élire le meilleur joueur du début de saison 2011-2012, du mois d’aout au mois de décembre. Et la limite du système est bien là. Des joueurs comme Axel Witsel et Thibaut Courtois, partis cet été à l’étranger, ne recevront forcément aucun vote pour la deuxième partie de l’année 2011. Là où Gillet et Suarez peuvent récolter des voies sur l’ensemble de l’année.

Mais tout espoir n’est pas perdu pour les anciens talents de Genk et du Standard. Dans l’histoire du Soulier d’Or il y a un cas unique, celui de Gilles De Bilde arrivé à Alost en 1994. Il inscrit 13 buts en 15 matchs et remporte le trophée au nez et à la barbe de joueurs qui s’étaient saignés sur l’ensemble de l’année.

De Bilde était d’ailleurs le premier surpris!