En ce moment

La Pro League enfin « pro »: explications

Par Mathieu Tamigniau dans Jupiler League , le 28 octobre 2011 10h17 | Ajouter un commentaire

C’est un accord jugé historique par les 16 clubs de Division 1. Réunis hier après-midi durant plus de 4 heures, ils ont voté à l’unanimité la réforme de la Ligue professionnelle.

imageglobe-27602499par Vincent Legraive

Une Ligue qui n’aura sans doute jamais aussi bien porté son nom : elle deviendra à terme véritablement professionnelle. Fini de partager le gâteau avec l’Union belge, la Ligue se veut désormais indépendante et devrait également prochainement quitter les bureaux qu’elle occupe au sein même de la Fédération.

Hier, en quittant Diegem et son Hôtel Golden Tulip, les 16 clubs se sont fait une fleur. Sourire aux lèvres, ils ont acté une évolution voir une révolution de leur Ligue.

D’ici la saison prochaine, elle entend prendre plus de pouvoir. Concrêtement, elle va se doter d’un comité de management indépendant présidé par un PDG lui aussi indépendant. Ce nouvel homme fort qui sera le successeur d’Ivan De Witte, n’appartiendra donc à aucun club et sera entouré d’une équipe également libre de tout contrat. Equipe qui sera divisiée en 4 secteurs : le sportif, le financier, le juridique et le commercial.

Elle va gérer son championnat…

L’actuel comité d’administration existera toujours mais ne s’occupera plus que des questions de gros sous, supérieures à 50.000 € comme les droits télés commerciaux. Pour le reste, la Ligue veut gérer elle-même un championnat dont elle est responsable.

En début de saison, elle avait déjà arracher à la Fédération l’établissement du calendrier. Désormais, elle veut tout régler : plus question que ce soit le comité sportif de l’Union belge qui sanctionne des joueurs dont elle n’est pas directement responsable; Plus question non plus de recevoir les désignations d’arbitre sans avoir son mot à dire.

Mais il ne faut pas sa cacher, même si la Ligue Pro veut améliorer l’image de notre championnat, elle veut avant tout faire gagner plus d’argent aux clubs de D1 via entre autre un gros sponsor.

Des clubs qui ne se réuniront plus tous les mois mais plus que 4 fois par an.

C’est une avancée énorme dans notre football car pour la première fois, les clubs sont tous tombés d’accord : les grands comme les petits. Finies les querelles de bac à sable de l’an dernier concernant la répartition des droits TV et la réforme du championnat. Finies également les querelles entre clubs au niveau sportif. La proposition du Club de Bruges qui était en bisbrouille avec Anderlecht et le Standard a été acceptée par tout le monde.

C’est à souligner et c’est un signal fort pour un sport qui perd chaque année des affiliés, des clubs et des bénévoles.

Laisser un commentaire