Des supporters qui confondent sport et racisme

Par Mathieu Tamigniau dans Divers , le 19 septembre 2011 08h39 | Ajouter un commentaire

La rencontre Genk – Standard a été interrompue dimanche soir pendant plus de 10 minutes. Les joueurs sont rentrés au vestiaire à cause du comportement d’une poignée de supporters.

imageglobe-29418169par Sébastien De Bock

Des supporters qui confondent sport et racisme. Et qui invitent le débat communautaire dans les tribunes des stades de foot. Dès l’entame du match, ces « pseudos » fans de foot ont entonné des chants anti-wallons.

Sur le fond, chacun aura son avis… J’ai préféré ne pas reprendre ici leurs propos… ça leur ferait une publicité dont on se passe bien et on risque encore de dire que les médias francophones gonflent l’incident.

Sur la forme, on regrette évidemment que le spectacle soit venu des tribunes plutôt que du terrain… Et qu’une poignée de supporters flamingants ait eu raison d’une joute qui promettait d’être belle…

Car je dois bien vous l’avouer… jusque là, on passait un agréable dimanche de football. Anderlecht battait La Gantoise 0-1 dans la belle ambiance du Stade Jules Otten. Et le duel Genk-Standard, qui s’est soldé par un 3-0 en faveur des Limbourgeois, promettait d’être magnifique…

Jérôme Nzolo, l’arbitre de la rencontre, a pris ses responsabilités

Il a d’abord dit au speaker du stade d’arrêter les chants. L’avertissement n’a pas suffi. Une décision saluée par la plupart des joueurs.

Surtout que ces supporters-là n’en sont pas à leur coup d’essai. Dernière illustrations en date: le match Tubize/Genk en décembre 2008. 63 minutes de chants anti-wallons.

Et puis la colère de Louis Derwa, manager des Sang et Or à l’époque qui, vous vous en rappelez sans doute, était monté sur le terrain en plein match pour demander à l’arbitre de prendre ses responsabilités.

Genk s’en est toujours bien sorti jusqu’ici

Pas d’interdiction de stades pour ces supporters, juste une forte amende et un communiqué. « Nos supporters n’avaient nullement l’intention d’offusquer les supporters Wallons. Le KRC Genk confirme que les chants étaient ludiques, avec pour seul but de taquiner. »

Décidément nous n’avons pas le même sens de l’humour.

Laisser un commentaire