En ce moment

Incroyable mais vrai: un nuage artificiel pour rafraîchir le Mondial!

Par Gaëtan Willemsen dans Diables Rouges, Divers, Football étranger , le 24 mars 2011 12h45 | 5 commentaires

qatar2022

Les cerveaux du département d’ingénierie mécanique et industrielle de l’Université du Qatar viennent de dévoiler une invention qui fera date dans l’histoire, et pas uniquement dans celle du football. Leur solution pour rendre le climat désertique local (entre 40° et 50° à l’époque de l’année où la Coupe du monde doit s’y jouer !) plus supportable est simple : créer de l’ombre… beaucoup d’ombre.

Ils ont donc conçu, pour la bagatelle de 500.000 dollars (une peccadille pour cet Emirat pétrolier richissime), un nuage artificiel. Il s’agit d’un ballon immense, 100% en matériaux légers carboniques, rempli d’hélium et alimenté par 4 moteurs à énergie solaire. Piloté à distance par télécommande, il servira selon ses concepteurs à filtrer les rayons UV directs et indirects au-dessus des différents stades lors des matches. Cela devrait faire tomber les températures au sol et rendre les conditions de match moins infernales pour les joueurs et spectateurs.

Rêvons un peu…

Si l’on peut facilement railler la FIFA en rappelant les zones d’ombre qui entourent l’étrange désignation de ce pays pour 2022, ou rire en pensant que si nuages il fallait, notre candidature comme celle de nos voisins britanniques auraient été plus indiquées, on peut aussi se prendre à rêver. Vu le coût relativement modeste d’un nuage compte tenu des moyens faramineux de l’Emirat, vu la superficie limitée du Qatar (à peine plus du tiers de la Belgique), et vu les délais dont disposent les dirigeants pour les fabriquer (11 ans), pourquoi ne pas imaginer un pays presqu’entièrement « nuageux » et frais le jour où vous et moi y poseront peut-être le pied pour assister, continuons à rêver, à une victoire des Diables en finale du tournoi le plus regardé de la planète !

Laisser un commentaire