SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Archives du mars, 2011

« Chérie, je ne sais pas encore si je travaillerai samedi, dimanche ou pas du tout »

Par Fabrice Cecchi dans Jupiler League , le 31 mars 2011 08h31 | 5 commentaires

jugaa

Par Vincent Legraive

Le choc de la 1e journée des play-offs 1, Anderlecht – Standard devrait donc finalement se jouer dimanche à 18h. Du moins si la rencontre a lieu puisque cette date est soumise à deux conditions.

La première est que le Standard accepte, lui qui avait refusé dans un premier temps et qui souhaitait voir la rencontre se jouer samedi soir. Mais dans la foulée, le bourgmestre d’Anderlecht avait affirmé qu’il lui était impossible d’assurer la sécurité autour du stade. Du coup, réunie en urgence hier, la commission du calendrier a dans un premier temps décider de postposer le match à une date ultérieure pour finalement la reprogrammer à dimanche 18h, soit sa date initiale. Le Standard rendra sa décision ce matin mais à priori il devrait l’accepter.

a

Jason était-il qualifié pour la rencontre Lierse-Malines ?

Deuxième condition: que l’on joue au football ce week-end. Et cela, on le saura dès ce soir à l’issue du Comité sportif à la Fédération. Dès 18h30, les 4 clubs concernés par l’affaire Eupen seront convoqués : Eupen, le Lierse, Malines et le Standard. Le comité devra décider si oui ou non Jason Adesanya était bel et bien qualifié pour la rencontre Lierse – Malines du 15 février dernier. Si la réponse est oui, preuve à l’appui, on ne changera rien avec Eupen en play-offs 3, le Lierse et Malines en play-offs2 et le Standard en play-offs 1.

a

En point de mire: le juge Lennertz au tribunal d’Eupen

Si par contre, il n’arrive pas à le prouver, alors on a deux possibilités :

Soit on trouve un compromis, tout le monde l’accepte et on sort enfin de ce cauchemar.

Soit chacun campe sur ses positions et alors tout est possible avec en point de mire le jugement que doit rendre demain matin le juge Lennertz du tribunal d’Eupen.

a

Depuis 24h, j’ai une pensée pour plusieurs personnes

  • Les supporters qui ne savent s’il se rendront au stade et quand. Supporters qui doivent commander, décommander et à nouveau commander des cars et cela à leurs frais.
  • Les clubs qui reçoivent et qui doivent commander des repas, prévoir l’accueil des VIP et des supporters lambdas.
  • Les joueurs et entraîneurs qui doivent sans cesse modifier leur programme d’entraînement en fonction de la date des matches.

Et puis les journalistes qui aimeraient parler football mais qui sont contraint de réviser leurs cours de droit. Avec des horaires de fou au point qu’un collègue me disait mardi soir au stade Roi Baudouin : « Je bosse de 9h à 23h. Je vais être papa dans quelques mois mais comme je ne suis jamais chez moi, c’est à se demander si je suis bien le père. ». Enfin j’ai un message personnel : « Chérie, je ne sais pas encore si je travaillerai samedi, dimanche ou pas du tout. Ne prévois rien à manger, je réchaufferai au micro-onde. Comme d’habitude… »

Le foot belge est Janus : une face claire, une face sombre

Par Fabrice Cecchi dans Divers , le 30 mars 2011 10h30 | Un commentaire>

lentz

Par Eddy Daniel

Les diables rouges ont donc gagné 4-1 contre l’Azerbaidjan. Avec la manière. Des buts et du spectacle qui ont réjoui les 35.000 supporters qui avaient rallié le stade Roi Baudouin. Le foot belge semble donc aller un peu mieux. En tous les cas sur scène, parce que dans les coulisses…

C’est Janus. Le foot belge, c’est Janus, ce dieu de la mythologie romaine, ce dieu à deux faces. Un masque, deux visages. Une face claire, une face sombre. Janus avait un temple à Rome. Un peu comme l’Union belge a son siège avenue Houba de Strooper. Quand les portes du temple étaient fermées, l’empire était en paix. Quand elles étaient ouvertes, l’empire était en guerre. A l’Union belge, les portes sont coulissantes. C’est une succession infernale de courants d’air. C’est guerre et paix. Un peu plus la guerre que la paix, quand même.

a

Le directeur général d’Eupen, commissaire en congé, reçoit la visite d’enquêteurs

L’arbre diable rouges, tout vert soit-il, ne cache pas la forêt noirâtre. On y entend résonner les plaintes. Celles des clubs, des joueurs, des dirigeants, des responsables de l’Union belge. Pendant que les Diables rouges éclairent le football belge, l’Union belge et les clubs d’Eupen et du Lierse s’étrippent devant les tribunaux. Ou par l’entremise d’enquêteurs de la police fédérale. Hier, avant de se rendre au tribunal d’Eupen, le directeur général du club d’Eupen, Manfred Theissen, a reçu la visite de quelques enquêteurs. D’anciens collègues en fait puisque Manfred Theissen est… commissaire en congé. Perquisition sur plainte de l’Union belge.  Trouver trace de la lettre que Theissen prétend avoir envoyée au sujet de la qualification ou non d’un joueur du Lierse dans le match contre Malines.

a

Le calumet de la paix

Pas très fair play, mais c’est la guerre. Le juge Lennertz, qui présidait le tribunal d’Eupen a proposé de fumer le calumet de la paix. Mais le calumet c’était ceux de Chien jaune, vous savez le chef indien qu’on voit dans Lucky Luke. Tous ceux qui le fument sont verts, malades. C’est un peu ce qui est arrivé aux avocats de l’Union belge. Quoi, une D1 à 18 ? Pas de descendants ? Et deux montants de D2 quand même ?  Vous n’y pensez pas! Mais s’il sait proposer, le calumet chien jaune – pardon le juge Lennertz – sait aussi déterrer la hache de guerre. Les parties ont jusqu’à demain 18 h pour y réfléchir. S’il n’y a pas d’accord, il édictera sa sentence à lui vendredi matin. Ugh!

Les diables rouges contre l’Azerbaïdjan : trop facile ?

Par Fabrice Cecchi dans Diables Rouges , le 29 mars 2011 12h01 | Ajouter un commentaire

diables-rouges1Ce soir, les diables rouges sont encore de sortie. Cette fois au stade Roi Baudouin, contre l’Azerbaïdjan, à priori, un adversaire moins fort que l’Autriche vendredi dernier.

L’Azerbaïdjan est 100ème au classement mondial. C’est une toute jeune équipe. Elle existe depuis 1992 et ne s’est encore jamais qualifiée pour une phase finale d’une compétition majeure, toujours éliminée au tour préliminaire.
Le club le plus titré est le Neftchi Bakou, avec 5 titres de champion. Mais les joueurs ne sont guère connus, du gardien Kamran à l’attaquant Mamadov en passant par le demi Amirguliye.
Ce qu’on sait c’est que Javadov a joué aux Pays Bas pour le club de Twente. Mais il est déjà rentré au pays. Le demi droit Sukurov est l’équipier de Boussoufa à Anzhi, dans le championnat russe. Pour le reste, si je vous dis Sadigov, Levin Mahammarrov et Malikov, vous ne serez pas plus avancé, si ce n’est que vous venez d’entendre quelle sera probablement la défense. Javadov, Amirguliyev Abishov Mammadov et Sukurov ne vous diront guère plus. Ce sont les demis. Le dernier cité Sukurov est devenu un héros national là-bas. C’est lui qui a marqué le but de la victoire 1-0 contre la Turquie en octobre. Enfin, le nommé Aliyev devrait jouer en attaque.
Ah si ! Impardonnable… J’allais oublier… Toute la Belgique du foot connaît au moins un joueur du championnat azéri. Il joue dans le club le plus titré Neftchi Bakou. Notre Emile Mpenza national qui disait hier grand bien des équipes qui jouent le titre là-bas. D’après lui, elles joueraient les play offs 1 belges sans problème. Il ajoute que l’Azerbaïdjan, c’est très costaud derrière et c’est très organisé au milieu du terrain.
L’entraîneur attend de ses joueurs audace et agressivité. Le surnom de l’équipe est Odlar Yurdu (terre de feu). Reste à espérer qu’elle ne nous fasse pas connaitre l’enfer.

Sale soirée pour Juhasz…

Par Gaëtan Willemsen dans Football étranger, Vidéos , le 27 mars 2011 15h07 | Un commentaire>

juhasz

Le défenseur central le plus acclamé du championnat belge, le Hongrois Roland Juhasz d’Anderlecht, a connu des heures plus glorieuses avec son équipe nationale. Loin de la joie ressentie après son but face à l’Italie, il a vendredi soir passé une soirée à oublier au plus vite. Son équipe s’est faite laminer à domicile par les Pays-Bas 0-4. Le dernier but, par exemple, résulte d’un dégagement raté (il frappe à côté de la balle) du défenseur anderlechtois. Sale soirée on disait…

« Mardi, il faudra le mettre davantage à contribution. Nous devrons gagner le second ballon. Il ne faut pas avoir peur en allant à Amsterdam. Il faut être courageux et prendre tous les risques. Qu’avons-nous à perdre ? », a déclaré l’intéressé à l’issue de la rencontre au site UEFA.com, à propos du match retour de mardi prochain. Comme quoi le Hongrois garde espoir.


szólj hozzá: Hu 0-4 Ned All

Zidane humilie un jeune gardien

Par Gaëtan Willemsen dans Divers, Vidéos , le 26 mars 2011 15h25 | 3 commentaires

zidane1

Zinedine Zidane, actuellement dans l’organigramme du Real Madrid, n’a rien perdu de sa légendaire touche de balle ! La preuve en images lors d’un événement promotionnel Adidas en 2009.

Incroyable mais vrai: un nuage artificiel pour rafraîchir le Mondial!

Par Gaëtan Willemsen dans Diables Rouges, Divers, Football étranger , le 24 mars 2011 12h45 | 5 commentaires

qatar2022

Les cerveaux du département d’ingénierie mécanique et industrielle de l’Université du Qatar viennent de dévoiler une invention qui fera date dans l’histoire, et pas uniquement dans celle du football. Leur solution pour rendre le climat désertique local (entre 40° et 50° à l’époque de l’année où la Coupe du monde doit s’y jouer !) plus supportable est simple : créer de l’ombre… beaucoup d’ombre.

Ils ont donc conçu, pour la bagatelle de 500.000 dollars (une peccadille pour cet Emirat pétrolier richissime), un nuage artificiel. Il s’agit d’un ballon immense, 100% en matériaux légers carboniques, rempli d’hélium et alimenté par 4 moteurs à énergie solaire. Piloté à distance par télécommande, il servira selon ses concepteurs à filtrer les rayons UV directs et indirects au-dessus des différents stades lors des matches. Cela devrait faire tomber les températures au sol et rendre les conditions de match moins infernales pour les joueurs et spectateurs.

Rêvons un peu…

Si l’on peut facilement railler la FIFA en rappelant les zones d’ombre qui entourent l’étrange désignation de ce pays pour 2022, ou rire en pensant que si nuages il fallait, notre candidature comme celle de nos voisins britanniques auraient été plus indiquées, on peut aussi se prendre à rêver. Vu le coût relativement modeste d’un nuage compte tenu des moyens faramineux de l’Emirat, vu la superficie limitée du Qatar (à peine plus du tiers de la Belgique), et vu les délais dont disposent les dirigeants pour les fabriquer (11 ans), pourquoi ne pas imaginer un pays presqu’entièrement « nuageux » et frais le jour où vous et moi y poseront peut-être le pied pour assister, continuons à rêver, à une victoire des Diables en finale du tournoi le plus regardé de la planète !

Autriche – Belgique: gare à Arnautovic

Par edaniel dans Diables Rouges , le 24 mars 2011 09h49 | Ajouter un commentaire

arnautovic
Edito: l’humeur sportive d’Eddy Daniel

C’est du sport mais l’homme n’en reste pas moins homme. Alors avant un match capital on bombe le torse. On le joue à l’influence…

On peut essayer de faire douter l’adversaire…Lukaku. Jouera, jouera pas ? Ce n’est pas encore les échecs, on n’en est pas à calculer 36 coups à l’avance..C’est plutôt le côté hâbleur qu’on met en évidence, vous voyez…La tchatche comme on dit…Et là, Georges Leekens, l’entraîneur des diables, a le titre de grand maître, n’en doutez pas.

Le premier bon coup est venu du côté autrichien…De l’attaquant Marko Arnautovic, celui qui a marqué le 2ème but autrichien à Bruxelles. Il déclare qu’il aime jouer contre notre arrière droit Alderweireld. Il le connaît. Il a souvent joué contre lui aux Pays-Bas.

L’arrogance de l’Autrichien

Il est bon dit Arnautovic, mais quand je suis dans un bon jour, il ne pèse pas lourd devant moi. Georges Leekens: « j’aime bien Arnautovic. Son arrogance. La folie dans son jeu. En plus, il motive super bien mes joueurs ». Faites confiance à Georges. Il va oublier l’article avec les déclarations d’Arnautovic à la table où va s’asseoir Alderweireld…

Tiens, à propos d’Arnautovic, les diables rouges ont peut-être un allié, pas très sympa, mais impressionnant. Figurez vous qu’Arnautovic ne marque plus avec son équipe, le Werder Brême. Au point qu’en Allemagne, on le surnomme Arnauto-nichts. Il ne fait rien. 2 buts en 21 machs. Vous savez quoi ? Il est persuadé que c’est le diable. Pas rouge. Le vrai .

« Je le sens bien »

Pour lui, le démon est dans le ballon. Demain soir il espère le secours d’un ange. Faudra pas en attendre des belges. J’ai une sorte de pressentiment. Je le sens bien moi ce match…Nos diables pourraient bien plonger Arnautovic et l’équipe autrichienne en enfer.

Le coup franc de la honte

Par Martin Vachiery dans Football étranger, Vidéos , le 24 mars 2011 08h37 | Un commentaire>

coupfrancfooteux

Je suis sûr que vous aviez adoré les joueurs de Mulhouse et leur coup franc ridicule, si c’est le cas, il y a de fortes chances que l’artiste du jour vous plaise. Ça se passe en Argentine…

Comme quoi, porter le maillot albiceleste floqué du numéro 10 n’est pas toujours un gage de de talent. Quelqu’un a des nouvelles de Riquelme ?

Soleil et détente: l’équation gagnante des Diables Rouges ?

Par Mathieu Tamigniau dans Diables Rouges , le 23 mars 2011 10h52 | 3 commentaires

Les Diables Rouges s’entraîneront une dernière fois sur le sol belge en fin d’après-midi avant de prendre la direction de Vienne, demain. Un affrontement capital face à l’Autriche que notre équipe nationale prépare certes sérieusement mais également dans la bonne humeur…

Les Diables Rouges se détendentpar Vincent Legraive

Je ne sais pas vous mais ce soleil qui brille depuis quelques jours a le don de rendre le sourire. Il a des effets insoupçonnés sur le moral. Même sur le physique des joueurs de football. Ainsi, alors que les plus vives inquiétudes entouraient la participation de Romelu Lukaku au match de vendredi, la journée d’hier fut des plus rassurantes : l’échographie et le scanner pratiqués dans la matinée à Malines n’ont rien révélé au niveau de l’aine. Certes, Romelu ne s’est pas entraîné hier matin mais ce devrait être le cas en fin d’après-midi.

Reste que le joueur n’est pas certain d’être sur la pelouse du stade Ernst Happel de Vienne dans 2 jours. Georges Leekens ne veut que des joueurs à 100 % de leurs possibilités. Des joueurs affables hier, de bonne humeur, disponibles et qui pour une fois avaient des choses intéressantes à dire. Durant une heure quart, ils se sont entraînés sur le terrain A du White Star de Woluwé, devant un public ravi de les voir mais également ravi de prendre un petit bain de soleil. Une trentaine de journalistes, le papa et la soeur de Steven Defour, le papa de Vincent Kompany : tous en pull léger, voir chemise. Manches longues tout de même.

Avec Scifo

Et au milieu, Enzo Scifo, lunettes de soleil, jean’s délavé et tein halé, celui qui de manière incompréhensible n’entraîne aucune équipe actuellement a scruté les 23 joueurs. Des joueurs qui forment un groupe et qui ne manquent aucune occasion de rigoler.

De l’autre, côté, Philippe Vande Walle fait son show. Au rayon bonne humeur, l’entraîneur des gardiens est en tête de gondole. Une série de sprint suivis de frappes au but. Jean-François Gillet tire la langue, s’écroule de fatigue sous les applaudissements de ses coéquipiers.

Elle est peut-être là la recette du succès indispensable qu’il faudra aller décrocher vendredi à Vienne. Car tout autre résultat dans la capitale autrichienne ferait valser nos dernière illusions pour l’Euro 2012.

Que faut-il attendre des play-offs ?

Par Mathieu Tamigniau dans Jupiler League , le 22 mars 2011 12h17 | Un commentaire>

imageglobe-24886211Le calendrier des play-offs 1 et 3 a été dévoilé hier en début d’après-midi. Des play-offs qui débuteront le samedi 2 avril et qui seront d’emblée marqué par le choc Anderlecht/Standard…

par Vincent Legraive

Initialement prévu le dimanche 3 avril à 18h00 mais qui pourrait bien être avancé de 24h car immédiatement après la parution de ce calendrier, le Standard a fait savoir via un communiqué qu’il nétait pas d’accord avec le programme de cette 1re journée. En cause, le fait qu’il devra jouer le dimanche soit 72 heures à peine avant sa 1/2 finale retour de Coupe de Belgique face à La Gantoise. Des Gantois qui eux joueront la samedi contre le Club de Bruges de Bruges et qui bénéficieront donc de 24h de repos supplémentaire. Bref, il y a fort à parier que le duel Anderlecht/Standard soit reprogrammé au samedi.

Second grief de la direction liégeoise, le fait qu’il n’aura à nouveau que 72 heures de récupération avant sa rencontre face aux Gantois dans ces play-offs : ils joueront le dimanche 25 avril à Bruges avant de recevoir Gand le mercredi. Gand qui lui aura joué le vendredi précédent à Genk, soit 48 heures avant.

Bref, on se disait qu’avec ce calendrier, on allait enfin y voir plus clair mais c’est tout le contraire. Que peut-on attendre de ces play-offs et qui a les meilleures chances de décrocher le titre… D’un stricte point de vue mathématique, Anderlecht partira avec l’étiquette de favori car ils sont en tête avec 1 pt d’avance sur Genk, 4 sur Gand, 6 sur le Club de Bruges et 8 sur le duo Standard/Lokeren. D’ailleurs, chez les bookmakers, le Sporting est coté à seulement 1,65 contre 1. Genk est à 2,75 contre 1, La Gantoise à 12, Bruges à 16, le Standard a 33 et Lokeren a 66.
Un cote imposée également au regard des résultats obtenus face aux 5 autres équipes durant la phase classique. Anderlecht a pris 21 pt sur 30, Genk 18, Bruges 13, Lokeren 12, Gand et le Standard seulement 9.

Programme corsé

Reste que le programme anderlechtois sera corsé en début de compétition avec la venu donc du Standard, un déplacement au Club de Bruges, la visite de Genk et une sortie à Gand. Il faudra un grand Anderlecht pour passer tous ces écueils mais nul doute que les Bruxellois, s’ils devaient se succéder à eux-mêmes ne décrocheront pas le titre aussi vite que l’an dernier.

Pour le Standard, la 3e place sera un objectif raisonnable. une 3e place qui sera européenne. Reste les play-offs 2 et 3. Le calendrier du 1er qui n’intéressera pas grand monde sea connu jeudi au lendemain de la rencontre à Charleroi prévue demain. Rencontre qui elle n’intéresse plus personne. Charleroi qui débutera ses play-offs 3 le samedi 2 avril à Eupen. Avec Glen De Boeck comme entraîneur ? La réponse à cette question pourrait tomber dès aujourd’hui.