SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Le dopage rattrape (à nouveau) l’Espagne

Par Mathieu Tamigniau dans Liga , le 14 décembre 2010 11h09 | Un commentaire>

Depuis jeudi dernier, l’Espagne ne parle que de ça : l’Affaire Galgo. Un vaste coup de filet contre un réseau de dopage. Cette opération risque de faire trembler le sport ibérique…

par Sébastien De Bock

Jose Maria Odriozola, le président de la fédération athlétique espagnole, lors d'une conférence de presse

Jose Maria Odriozola, le président de la fédération athlétique espagnole, lors d'une conférence de presse

Depuis des années, l’Espagne est réputée pour être un mauvais élève en matière de lutte contre le dopage. Il y a eu l’affaire Valverde, ce cycliste contrôlé positif, qui écope d’une suspension de deux ans en Italie. L’UCI veut étendre la sanction mais le coureur ne sera jamais inquiété par la justice espagnole.

Et qui dit Valverde, dit Affaire Puerto. En 2006, la plus grande affaire de dopage jamais connue jusque là éclate en Espagne. Des dizaines d’athlètes (des cyclistes, des joueurs de foot, des joueurs de tennis, et j’en passe…) apparaissent sur la liste d’un certain Docteur Fuentes. Le monde sportif espagnol tremble mais la justice ne les poursuit pas.

Le Docteur Fuentes se fait alors oublier. Il prend sa retraite aux Canaries mais il poursuit quand même ses activités en tant que médecin de village. Jeudi dernier, la police espagnole l’arrête. Au total, 14 personnes (athlètes, entraîneurs, médecins et pharmaciens) sont interpellées. 6 sont inculpées.

Des grandes quantités d’anabolisants, de stéroïdes, d’hormones et de médicaments comme l’EPO ont été saisies. Pour une fois, les langues se délient. Le Docteur Fuentes est en prison. Il confie à son voisin de cellule : « Si je parle, on retire immédiatement le championnat d’Europe et la coupe du monde à l’Espagne ». La Roja, couronnée en juillet dernier en Afrique du sud, sera-t-elle inquiétée par la justice ? Si oui, des Clubs comme le Barça ou le Real doivent se faire du soucis.

Plus généralement, le doute plane sur tous les sports. L’Espagne nous a livré ces dernières années une génération de Champions : Contador, Nadal, Alonso, Sans oublier le double sacre Champion d’Europe, champion du monde de la sélection nationale en football. La justice espagnole doit saisir cette occasion pour faire le ménage et rendre justice aux sportifs qui n’ont rien à ne se reprocher.

Laisser un commentaire