Urgent

Palais de justice de Bruxelles: deux alertes à la bombe successives sèment le chaos

« J’ai couru en 12min 65sec ! »

Par Gaëtan Willemsen dans Diables Rouges, Jupiler League, Mercato, Premier League , le 2 novembre 2010 10h05 | Un commentaire>

legear11

Le milieu de terrain d’Anderlecht suscite un intérêt grandissant outre-manche puisqu’il est convoité par Everton et Newcastle. Il faut dire que Jonathan Legear ne laisse personne indifférent. A 23 ans, il semble enfin avoir atteint sa plénitude et devrait enfin devenir un élément essentiel dans son club comme en équipe nationale. Du moins s’il est enfin épargné par les blessures à répétition. Des blessures musculaires qui l’empêchent trop souvent d’enchaîner les rencontres.

Ce fut encore le cas ces dernières semaines : il n’avait plus joué depuis le 17 octobre et cette défaite au Cercle de Bruges où il avait été contraint de quitter ses partenaires après 20 minutes. Dimanche, il était très incertain pour le déplacement à Genk mais en bossant comme un fou 8 heures par jour avec les kinés et médecins, il a finalement validé sa présence sur le terrain. Aujourd’hui, il espère en être quitte avec toutes ces contrariétés…

Vous le savez, Jona a un défaut de prononciation. Une particularité qui fait son charme mais qui se retourne souvent contre lui. On se moque également de son manque de jugeote à certains moments. Allez, un exemple et c’est tout : un jour où il courrait autour de l’étang de Neerpeede, il arrive tout essoufflé et déclare : j’ai couru en 12 minutes et 65 secondes. Pär Zetterberg lui fait remarquer que 65 secondes, ce n’est pas possible. Alors Legear fait : « Ah oui, en 12 minutes et 62 secondes. »

Bref du Jona tout craché. Mais un garçon attachant et gentil. Surtout, lorsqu’il a le ballon au pied, il a de l’or entre les orteils. Face à l’Autriche, il fut royal. Dimanche à Genk, il fut impérial, noyant l’arrière gauche de Genk Pudil dans le pudding. Avec lui, Anderlecht est bien meilleur. Sans lui, les Mauves cherchent désespérément de la profondeur.

4 buts et 5 passes décisives: voilà son bilan depuis le début de la saison. De quoi faire peur à l’AEK Athènes jeudi et au Club de Bruges dimanche. Parce que Le jars, le mâle de l’oie, il faut pas le chercher. Bref, faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages…

L’humeur sportive de Vincent Legraive sur Bel RTL

Laisser un commentaire