Piétonnier : Mayeur s’isole, y compris au sein du PS

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 27 avril 2016 12h54 | Commentaires fermés sur Piétonnier : Mayeur s’isole, y compris au sein du PS

Capture mayeurLe bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, était l’invité de Bel-RTL, ce matin. Pour défendre le piétonnier de la capitale…

Et on en est à réfléchir, à des mesures de compensation, pour les commerçants, les cafés, les restaurants lésés. Pour les hôtels, le Ministre de l’économie bruxellois, Didier Gosuin, du parti Défi, est favorable à la suppression de la taxe hôtelière, la « city-tax », pour les laisser souffler. Mauvaise idée, pour Yvan Mayeur…Qui préfère compenser les pertes, au cas par cas…

 « Faisons une intervention en fonction de la réalité des pertes commerçants, de manière à objectiver les choses »

 Le raisonnement d’Yvan Mayeur : dispenser de grands groupes d’hôtels qui récupèrent à Paris ou Londres ce qu’ils perdent à Bruxelles est un cadeau inutile. Autant cibler les petits commerçants, en leur offrant une aide proportionnelle à ce qu’ils ont perdu.

Cela dit, la mesure proposée par Yvan Mayeur n’est pas plus efficace

D’une part, ça ne change rien au fait que les grandes chaines bénéficieraient de cette aide, puisqu’il doit y avoir égalité de traitement. D’autre part, cette aide semble difficile à mettre en place : comment évaluer si une perte est bien due au piétonnier ?

Derrière cette proposition, on sent qu’Yvan Mayeur cherche surtout à répéter que tous les commerçants ne perdent pas de chiffre d’affaire, avec le piétonnier. Et qu’une partie est favorable, à ce boulevard sans voiture…

« Je réfute le discours généralisant de l’horeca qui meurt, je reçois souvent le président de l’Horeca à Bruxelles qui vient avec des propositions en faveur du piétonnier et qui nuance les choses »

Le patron de l’Horeca à Bruxelles est nuancé, c’est vrai. Pour lui, le piétonnier n’est pas la seule cause des pertes commerciales, c’est aussi dû aux attentats de Paris et Bruxelles.

Politiquement, à présent : qui soutient encore Yvan Mayeur et son piétonnier ?

Il y a bien une cassure, au sein du PS Bruxellois…

Nous avons eu ce matin au téléphone deux versions, à la fédération bruxelloise du PS. Une partie des socialistes ne soutient plus la position du bourgmestre. Ils craignent que ce piétonnier devienne une sorte de « plan Wathelet » du PS, aux prochaines élections communales. Ils estiment que ce projet est un fardeau, que la solidarité entre commerçants à Bruxelles et leur proximité avec leurs clients risquent de couter beaucoup de voix.

Et puis, nous avons eu des soutiens du bourgmestre, au sein de son camp rapproché. Pour eux, les pertes financières des commerçants sont dues aux attentats terroristes et une mauvaise communication de certains échevins de la ville. L’échevine de la mobilité et celle des commerces sont visées, elles n’auraient pas assez défendu le projet, pas assez travaillé. Petit détail, les deux échevines mises en cause par le PS sont…libérales.

Un seul point commun entre les pro- et anti-Mayeur, au sein du PS : tous lui reprochent un manque de souplesse.

Trop têtu, pas assez à l’écoute. Ironie de l’histoire, « j’écoute », c’est l’une des premières affirmations d’Yvan Mayeur, dans l’interview, au bout de 13 secondes précisément :

« On écoute tout le monde, on essaye d’ajuster les choses »

Reste pour le bourgmestre, de passer de la parole aux actes. S’obstiner sur le boulevard sans voiture, même ses proches le lui disent, c’est la promesse d’une future traversée du désert.

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire