« Brillantissime » de Michèle Laroque : pas si catastrophique

Par aschildt dans Cinéma, Non classé , le 22 janvier 2018 19h32 | Ajouter un commentaire

Dès sa sortie, le film de Michèle Laroque s’est fait descendre en flèche par la plupart de la critique française et belge. Personnellement, j’ai fait partie de ceux qui ont suivi de près la genèse de la réalisation de ce film, via le financement participatif. J’ai donc mis mes oeillères pour faire fi des commentaires négatifs, histoire de me forger ma propre idée. Mais toute ma bonne volonté n’aura pas suffi à être totalement convaincue…

Angela se fait plaquer par son mari le jour de Noël. Le téléspectateur l’accompagne dans toutes les phases de sa séparation. Du choc, à la reconstruction, en passant par le déni. Pour incarner l’entourage de son personnage, Michèle Laroque s’est fait plaisir, et à nous aussi. Les incontournables : Pierre Palmade. Mais aussi la mère et la fille de l’actrice. A leurs côtés, une belle brochette de comédiens français : Kad Merad dans le rôle du psy amoureux transi, Gérard Darmon, Pascal Elbé, Michaël Youn, et j’en passe.

Tendre mais sans surprise

Cette jolie comédie est pleine de tendresse et de bons sentiments, elle vous rappelle qu’un monde de possibles s’offre toujours à vous et que le bonheur est parfois plus près qu’on ne l’imagine. Mais ne vous attendez pas à rire à gorge déployée. Les gags sont gentils. Mais le tout reste plat. Sans surprise. Vous ne passerez pas pour autant un mauvais moment, surtout si vous êtes fan de Michèle. Notez enfin que le film s’est placé en tête du box-office en France dès sa première semaine en salles.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire