SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Johnny chaud-bouillant à Anvers

Par aschildt dans Concerts , le 10 juin 2012 16h55 | Ajouter un commentaire

Crédit : Alexis Perdaen

Crédit : Alexis Perdaen

Johnny, toujours Rock’n’Roll ? Après les deux concerts qui ont fait vibrer le Sportpaleis d’Anvers ce week-end, nul ne peut le nier.

Quand Johnny Hallyday se produit en Belgique, il se sent toujours un peu plus Jean-Philippe Smet. Et s’il n’est pas coutumier de la Flandre, Anvers, c’est quand-même un peu chez lui. Tous les copains belges sont d’ailleurs là au premier rang, venus de Bruxelles et de Wallonie depuis la veille du premier concert, leur tente sous le bras. Pour quelques heures de complicité avec l’Idole, le temps d’un couplet, d’un regard que l’on est persuadé d’avoir échangé au fil d’un « Que je t’aime » embrasé. « Ton corps sur mon corps, lourd comme un cheval mort ».

L’amour à la scène

Ce corps qui lui menait la vie dure il y a trois ans, ce corps qui a failli le lâcher, le voilà réveillé par les démons du rock, secoué par des soubresauts fiévreux à l’appel de Gabrielle ou d’une jolie Sarah. Johnny, tellement heureux de retrouver la scène, qu’il l’aime, littéralement. Et de le lui montrer, à grand renfort de postures suggestives.

Bien sûr, les concerts du rockeur sont devenus tout public, au fil des ans. Finies les bagarres, finies les filles nues, ou presque, qui se trémoussent. Mais en retrouvant l’envie de chanter, Johnny a renoué avec celle de combler, quitte à ressortir ce jeu de scène qui faisait scandale au temps des yéyés.

Johnny backstage

Rock’n’Roll attitude. Tout donner, on verra après. Après le rappel, après le show. Quand vient l’heure des interviews. C’est là que j’interviens, non sans stress, mais pour mon plus grand bonheur. Je ne connais pas un journaliste qui s’apprête à interroger Johnny Hallyday sans un minimum de tension. Parce que le charisme. Parce que le mythe. Parce que Johnny, quoi. Le cœur s’emballe, et pourtant, c’est un homme poli, souriant et détendu qui fait son apparition. Fatigué forcément, après plus de deux heures de scène, mais soucieux de jouer au mieux le jeu des questions-réponses. L’homme est à la hauteur de l’artiste. Pas si fréquent !

Johnny Hallyday revient en Belgique le 3 novembre 2012. Mais avant cela, il fêtera ses 69 ans au Stade de France, le 15 juin prochain.

Laisser un commentaire