En ce moment

Archives du février, 2011

Faux départ ?

Par avankerckhove dans Coulisses, Présentation , le 18 février 2011 15h44 | 6 commentaires

Le coup d’envoi de la saison 2011 devait être donné à Bahreïn, le 13 mars. Mais au rythme où évoluent les événemnts dans cet état, Melbourne pourrait récupérer le Grand Prix inaugural, deux semaines plus tard.

imageglobe-13527813Le premier Grand Prix de la saison se tiendra-t-il le 13 ou le 27 mars ? Pour le moment, impossible de répondre à cette question. Mais c’est un fait, la première épreuve de la saison est menacée par les violentes actions menées par l’état contre des manifestants rassemblés à Manama. Si on n’y croyait pas trop au début des échauffourées, l’annulation de la course de la série GP2 Asie a quelque peu secoué le monde de la F1.

« Nous devrons surveiller la situation de près et prendre une décision rapidement« , a confié Ecclestone à l’agence Press Association. « J’ai parlé au Prince héritier ce matin. Il n’en sait pas plus que vous et moi. La semaine prochaine il faudra décider », a-t-il ajouté.

Pas sans risque

Plus inquiétant encore, le mouvement contestataire a prévenu qu’il entendait profiter du Grand Prix pour mettre en place une action qui sera alors retransmise en Mondovision.

Et c’est également à Bahreïn que devaient se tenir les derniers essais libres de pré-saison, du 3 au 6 mars. Cela pourrait permettre aux équipes de prendre la température dans ce pays, mais ce n’est pas sans risque. Davide Valsecchi, le pilote GP2, a rapporté qu’il « pouvait entendre les tirs de mitrailleuse depuis sa chambre d’hôtel« .

Vendredi, les équipes réunies à Barcelone vont se rencontrer et décider s’ils maintiennent les essais privés à Bahreïn. En ce qui concerne le Grand Prix en lui-même, il faudra attendre que Bernie Ecclestone tranche dans le vif.

Vettel voit la vie en rouge

Par avankerckhove dans Coulisses , le 15 février 2011 16h20 | Ajouter un commentaire

L’histoire d’amour qu’entretient Sebastian Vettel avec Ferrari depuis son titre décroché à Abu Dhabi a pris un tour plus romantique. « Un jour, j’espère piloter pour l’équipe de Maranello », a déclaré le pilote allemand.

imageglobe-25049831Sebastian Vettel a de nouveau parlé de son avenir. Et comme il l’avait déjà indiqué précédemment, le jeune champion du monde voit la vie en rouge. « J’aimerais être sur le podium à Monza avec Ferrari« , a-t-il confié dans les colonnes du journal Libero. « Un jour, j’espère piloter pour l’équipe de Maranello. Cependant, je suis heureux de rester chez Red Bull et même maintenant, il y a pas mal d’Italiens qui sont là pour me soutenir« , a-t-il relativisé.

Offrir des vacances à Alonso

Dans la Gazetta dello Sport, le pilote allemand a tenu le même genre de discours, l’humour en plus. Et c’est Alonso qui a été pris pour cible. « Je suis heureux chez Red Bull, mais je rêve de Ferrari. Je paierais bien une année de vacances à Alonso pour avoir sa voiture rouge« , a-t-il plaisanté.

Marko sûr de son poulain

On le sait, même si Vettel rêve de l’écurie au cheval cabré, il est sous contrat avec Red Bull. Ceci dit, une clause de résultat pourrait lui permettre de quitter l’écurie autrichienne s’il ne termine pas dans les trois premiers du championnat. Mais cela n’inquiète pas du tout son mentor, Helmut Marko, qui a une confiance absolue en Vettel.

« Sebastian ne nous quittera pas simplement parce que Ferrari est une écurie de légende« , a-t-il expliqué. « Nous sommes l’équipe championne du monde et tant que nous offrirons à Sebastian une voiture pour gagner, il ne nous quittera pas, même pour un mythe.« 

Essais privés: référence ou arme économique ?

Par avankerckhove dans En piste , le 14 février 2011 19h23 | 2 commentaires

Deux séances d’essais libres ont eu lieu. Lors des premiers essais à Valence, certaines écuries n’avaient pas leur nouvelle voiture. A Jerez, par contre, toutes les monoplaces 2011 étaient prêtes. De quoi y voir plus clair. A moins que…

imageglobe-252824341Les écuries de F1 ont déjà bouclé 7 journées complètes d’essais privés. Trois à Valence, du 1er au 3 février, et quatre autres à Jerez, du 10 au 13 février. Avant qu’elles n’aillent toutes user le bitume du tracé de Barcelone, du 18 au 21 février, que peut-on tirer comme premiers enseignements ? A vrai dire, pas grand-chose. Car comme tout le monde le sait, les écuries ont des programmes et objectifs complètement différents de jour en jour. Et au-delà de cette difficulté à analyser les forces en présence s’en ajoute une autre: les essais libres constituent une arme politique et économique importantes avant le début de la saison.

Courage Robert…

Face à toute sces incertitudes, que peut-on donc affirmer ? Tout d’abord, je l’avoue je ne me mouille pas trop mais je suis sincère, Kubica va nous manquer. Et j’espère qu’il nous manquera qu’en 2011, et pas à jamais. Les dernières informations concernant sa main droite ne sont pas des plus optimistes mais gardons confiance en ce talent polonais et sa force mentale hors du commun.

Les pilotes meilleurs juges

Pour en revenir aux performances des différentes écuries, je ne vais pas trop m’étaler, car je n’ai aucun accès aux conditions dans lesquelles les chronos ont été réalisés. Je préfère donc me fier aux déclarations des différents pilotes, tout simplement parce que je pense qu’il s’agit des meilleures bases informatives. Pourquoi ? Parce que les pilotes voient, en piste, si la voiture qui les précède est stable et réagit correctement. Aussi, si une voiture roule « à vide », ils le remarquent (freinage et accélérations) et savent que les chronos réalisés ne sont que poudre aux yeux.

Et à ce petit jeu, Ferrari et Red Bull semblent encore en haut de la hiérarchie. En outre, ces deux écuries donnent l’impression d’avoir conçu une voiture fiable, un point important. Pour McLaren, c’est plus compliqué. Des performances modestes et quelques pépins mécaniques ont frappé les gris. Mais il faut aussi mentionner que les essais de Jerez étaient le théâtre des premiers tours de roues de la MP4-26. En effet, à Valence, l’écurie britannique a fait rouler une monoplace hybride.

Duel en vue entre Schumacher et Rosberg ?

Derrière les trois « grands », il y a le cas Mercedes. Avec un Nico Rosberg un peu à la traîne et un Schumacher étonnament véloce. Quand je dis « étonnament », je ne m’attaque pas aux capacités du septuple champion du monde. Je trouve juste que la différence de performances entre les deux pilotes germaniques est curieuse. En effet, Schumi a réalisé un temps canon à Jerez (le 2e temps absolu) lors d’une série de 10 tours. Peut-être de bon augure pour cette écurie, mais impossible de l’assurer. Par contre, la Mercedes W02 a subi quelques ennuis hydrauliques. Ca, c’est moins bon…

Lotus Renault rassure

Quant à Lotus Renault, qui a aligné Heidfeld à Jerez, on peut se douter qu’elle a tenu à rassurer ses sponsors. Le pilote allemand a été très rapide dès ses premiers tours avec sa nouvelle monture. Etrange, même si Kubica avait été très rapide à Valence et que la Lotus présente un système innovant au niveau des échappements.

Coup de poker

Parmi les plus petites écuries, Williams a sans doute joué au bluff. Je n’ai rien qui me permet de l’affirmer mais le temps de Barrichello (1er à Jerez), est trop beau pour être honnête. Et l’entrée en bourse de l’écurie dans deux semaines n’est sans doute pas étranger au tour ultra-rapide du vétéran brésilien.

Même constat pour Force India et Sauber. Ces deux équipes en manque de sponsors ont animé les essais. Mais je pense qu’elles batailleront en milieu de peloton une fois que la saison aura commencé. Toro Rosso n’a pas joué à ce petit jeu, faisant tourner ses pilotes sur de longs runs, sans chercher la performance.

D’Ambrosio « heureux du travail accompli »

Quant aux trois petites équipes, je pense qu’elles ont été relativement « clean ». Si Lotus a probablement tenté de tromper le public avec un run de Kovalainen, Virgin et HRT ne lui ont pas emboîté le pas. Notre compatriote Jérôme D’Ambrosio a eu peu de temps de piste à bord de sa nouvelle monture (à cause d’une panne moteur), sans coup d’éclat. Mais de son propre aveu, ses deux premiers jours au volant de la nouvelle MVR-02 « ont été très intéressants. Nous sommes encore tous en train de nous familiariser avec la voiture et c’est dommage que je n’aie pas pu passer plus de temps dans la voiture. Mais je suis heureux du travail que nous avons accompli. J’ai hâte de me retrouver à Barcelone« . Une contrariété qui ne semble donc pas avoir terni l’enthousiasme de l’équipe.

Les F1 de 2011

Par avankerckhove dans Coulisses, Présentation , le 4 février 2011 15h05 | 2 commentaires

Découvrez ci-dessous les monoplaces des différentes écuries pour la saison 2011.
La Ferrari F150, dévoilée le 28 janvier à Maranello

ferrari1
ferrari2

ferrari3

ferrari4

La Team Lotus T128, dévoilée le 31 janvier à Hingham (Angleterre), dans l’usine de l’écurie

teamlotus

La Sauber C30, dévoilée le 31 janvier à Valence

sauber2

sauber1

La Lotus Renault R31, dévoilée le 31 janvier à Valence

lotusrenault1

lotusrenault2

La Red Bull RB7, présentée le 1er février à Valence

redbull1redbull2

La Mercedes W02, présentée le 1er février à Valence

mercedes1mercedes2

La Toro Rosso STR6, présentée le 1er février à Valence

toro1toro2

La Williams FW33 dévoilée le 1er février à Valence

imageglobe-25043639

La McLaren MP4-26, présentée le 4 février à Berlin

mclaren1mclaren2mclaren3mclaren4

La Marussia Virgin MVR-02, dévoilée le 7 février à Londres

virgin1virgin2La Force India VJM-04, présentée le 8 février à Silverstone

force1force2force3