SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Schumacher poussé vers la sortie ?

Par avankerckhove dans Coulisses , le 12 avril 2010 08h41 | 6 commentaires

Le retour à la compétition du Kaiser ne se passe pas aussi bien qu’espéré. Le septuple champion du monde ne compte que 9 points après trois courses, soit 26 de moins que son coéquipier Nico Rosberg.

schumiSchumacher, 41 ans et de retour dans la catégorie reine après trois ans d’absence, connaît un début de saison difficile. Dominé par son jeune coéquipier, il ne compte que 9 points au classement du championnat du monde après trois courses, ce qui le place à la 10e position alors que Rosberg est 4e ex-aequo avec un total de 35 unités. La comparaison est dure pour le septuple champion du monde. Et même s’il reste une légende vivante de la F1, il n’est pas à l’abri d’un licenciement. D’après une source généralement bien informée de l’écurie Mercedes, il serait ainsi confirmé jusqu’au Grand Prix du Canada, 8e Grand Prix de la saison. Mais pas plus…

Sous pression

Cette décision est sans doute une façon pour le constructeur allemand de mettre la pression sur son pilote, sachant que Nick Heidfeld reste dans les starting blocks pour remplacer son « vieux » compatriote. Parce que, objectivement, il ne manque pas grand-chose à Schumi. Certes, il est en retrait par rapport à Rosberg. Mais à Bahreïn, il n’était pas loin du tout. A Melbourne, il était encore plus près et a même permis à l’écurie de se diriger dans la bonne direction pour trouver les réglages adéquats. En outre, s’il ne s’était pas fait sortir par Alonso au départ, il aurait viré devant l’autre pilote Mercedes. Enfin, en Malaisie, il était à nouveau derrière Rosberg aux qualifs, mais pas aux essais libres. Et il n’y était absolument pour rien dans son abandon qui était strictement dû à un problème mécanique.

A quand le déclic ?

Le bilan n’est pas glorieux, c’est un fait, mais il n’est pas catastrophique non plus. « Il est clair qu’il n’a pas perdu de ses capacités« , a déclaré Jackie Stewart dans le journal britannique Observer. « Mais le fait d’avoir été battu en qualif et en course par son coéquipier doit le troubler plus qu’il ne veut le montrer« . En gros, il manque surtout un déclic au vétéran du peloton pour qu’il puisse vraiment prendre son envol. Cette décision interne de Mercedes pourrait peut-être le provoquer ou, au contraire, lui couper les ailes.

Pour en finir avec Mercedes, signalons encore que Mercedes aura bien adapté le système F-duct de McLaren dès Barcelone.

Laisser un commentaire