SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Le Kaiser de retour en piste

Par avankerckhove dans En piste , le 3 février 2010 19h28 | Ajouter un commentaire

schumi1 Schumacher de retour au volant d’une F1. C’était lundi, à Valence, où se déroulaient les premiers essais de l’intersaison. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, cette séquence a retenu l’attention des tous les amateurs de F1.

Il y avait de l’émotion lundi à Valence. Non pas lors de la présentation de la nouvelle Toro Rosso, quasi passée inaperçue. Non pas pour les premières F1 qui ont sillonné le circuit en matinée. Un petit peu, sans doute, lorsque Massa a repris le volant. Mais c’est bien lorsque l’homme qui a le plus beau palmarès de toute l’histoire de ce sport a repris le volant que les coeurs se sont serrés. Dans le cockpit de sa Mercedes GP, il ne faisait plus partie de notre imagination. Non, il était bien réel: Schumacher est de retour !

Quel objectif ?

Mais à quoi peut bien prétendre le septuple champion du monde qui vient de fêter ses 41 ans ? Tout d’abord, il veut arrêter de s’ennuyer. Avouons-le, Schumacher s’ennuyait à mourir depuis sa retraite. Mais l’Allemand veut aussi se mesurer aux plus jeunes qui se sont révélés ces dernières années. Un choc de générations qui devrait nous offrir de belles empoignades. Alonso avait côtoyé Schumacher sur les circuits. Mais des gars comme Hamilton et Vettel, drôlement coriaces, n’attendaient que ça. Et ils ne lui feront pas de cadeau.

C’est toute la F1 qui se réjouit

Schumacher n’avait jamais fait l’unanimité lors de sa carrière. Mais sur ce coup, toute la F1 se réjouit de le voir revenir. Alors que ce sport est plongé dans la crise (trois constructeurs ont quitté les paddocks), il a déjà donné beaucoup d’intérêt à la prochaine saison qui devrait battre des records d’audiences.

D’un point de vue personnel, s’il est de retour, c’est qu’il est prêt et sûr de lui. De là à gagner ? Ce sera sans doute difficile lors des premières courses, mais son travail, sa détermination et son expérience devraient rapidement en faire un des ténors du championnat. Et pourquoi pas un candidat au titre. Quoi qu’il en soit, ses chronos à Valence montrent qu’il est bien dans le rythme.

Lutte interne

Ce qui est sûr, c’est que le Kaiser ne pourra pas se reposer sur ses lauriers. Son équipier, Nico Rosberg, sait qu’il est à un tournant de sa carrière. Très rapide, il ne peut pas se faire dominer comme les anciens équipiers de Schumi. Le jeune Allemand va donc pousser le revenant dans ses derniers retranchements, et la lutte interne pourrait être particulièrement vigoureuse. Beaucoup de rivalité, beaucoup de pression, de gros enjeux et d’innombrables difficultés à surpasser. Une situation que Schumacher adore. Et nous aussi…

Laisser un commentaire