SiteSelector

Pas encore de compte RTL?
X

Pour gérer votre compte, veuillez cliquer "Vers mon compte"


Pour vous déconnecter, veuillez cliquer "Se déconnecter"

2
Messages X
  • Pas de nouveaux messages actuellement.

Thriller

Cette nuit-là, Linwood Barclay

Par Christine Calmeau dans Thriller , le 27 décembre 2009 18h43 | Ajouter un commentaire

nuitQui n’a jamais fait le mur pour aller retrouver un petit ami ?  Un soir, alors qu’elle a 14 ans, Cynthia n’hésite pas très longtemps et fonce rejoindre celui qui fait battre son coeur. Le problème, c’est que son père débarque et la ramène manu militari au domicile familial. Les portes claquent, on s’engueule et l’adolescente va dormir.

A son réveil, un peu penaude, Cynthia découvre une maison très calme : ses parents ne sont pas là, son frère non plus et les voitures de ses parents ne sont plus garées devant le garage. Dans la cuisine, aucune trace de quoi que ce soit, personne ne lui a laissé un mot d’explication…

Et les jours passent… la police est appelée… la jeune fille ne reçoit aucune nouvelle. Que s’est-il réellement passé cete nuit-là ?

25 ans plus tard, Cynthia ne sait toujours rien . Mariée, mère de famille à son tour, sa vie pourrait être douce et heureuse. Mais la jeune femme veut comprendre et espère toujours. Cette triple disparition l’obsède. Jusqu’au moment où, en faisant ses courses dans un centre commercial, elle croit reconnaître son frère… et le passé refait surface…

La version anglaise de  »Cette nuit-là » est restée pendant de très nombreuses semaines dans la liste des best-sellers du New York Times. C’est que Linwood Barclay propose une intrigue drôlement bien ficelée. Un thriller familial extrêmement bien construit, avec une héroïne qui ne sait plus ce qu’elle doit penser : oscillant en permanence entre espoir et doute, entre angoisses et colère.

Sans aucun temps mort, vous serez aspirés par cette histoire et ce supense qui grandit au fil des chapitres.

Soyez prévoyant en commençant le livre : assurez-vous quelques heures de liberté car vous aurez beaucoup de mal à le lâcher avant d’avoir lu la dernière page.

 

 » Cette nuit-là », Linwood Barclay, Belfond Noir

La loi des dupes, Christopher Reich

Par Christine Calmeau dans Thriller , le 25 décembre 2009 12h09 | Ajouter un commentaire

dupesChirurgien travaillant pour Médecins sans Frontières, Jonathan Ransom est habitué à parcourir le monde, même s’il vient de se poser en Suisse, à Genève, pour une mission plus administrative.

Il est très loin d’imaginer comment sa vie va bientôt basculer.

Passionné par la haute montagne, il y emmène son épouse, Emma. Les deux alpinistes sont pris dans une tempête de neige, et la jeune femme tombe dans une crevasse : une chute fatale.

24 heures plus tard, alors que les secours refusent de remonter la dépouille de la jeune femme, à cause du danger que cela représenterait pour l’équipe, Jonathan prend possession de deux sacs destinés à son épouse. A l’intérieur, les clefs d’une Mercedes dernier cri, blindée, 100.000 francs suisses et une carte d’identité au nom d’une certaine Eva Kruger.

Et le cauchemar commence…

Très vite, sans comprendre pourquoi, accablé de douleur et de chagrin, Jonathan est traqué : par des tueurs à gages et par la police. Il doit se rendre à l’évidence : sa chère et tendre n’était pas celle qu’il croyait connaître. Plongé au coeur d’un énorme complot international où espions, trafiquants d’armes et réseaux terroristes se bousculent, Jonathan doit sauver sa peau…

Christopher Reich, que l’on connaît depuis  »Compte numéroté », nous offre ici un véritable thriller qui n’a rien à envier aux maîtres du genre, qu’ils s’appellent Ludlum, Fossett ou Forsyth.

Il réussit à faire évoluer son héros dans un monde totalement inconnu pour lui, en lui créant une personnalité très crédible au milieu d’agents doubles et d’individus très peu recommandables, pour vivre jusqu’à la dernière page un complot qui fait froid dans le dos.

A lire sans hésitation !

 

 »La loi des dupes », Christopher Reich, Belfond Noir

Blue Zone, Andrew Gross

Par Christine Calmeau dans Thriller , le 10 décembre 2009 20h27 | Ajouter un commentaire

blue2Jeune scientifique travaillant dans un laboratoire, Kate Raab mène une vie insouciante. Son boulot la passionne, sa famille l’entoure de mille et une attentions, et elle est très amoureuse de son compagnon. Jusqu’au jour où toute sa vie bascule : son père est arrêté par le FBI. On lui reproche d’avoir blanchi de l’argent pour le compte d’un cartel colombien. En échange de sa collaboration et de son témoignage, la justice américaine offre à toute la famille une nouvelle vie et une nouvelle identité, grâce à son programme de protection des témoins.

Kate refuse : elle ne veut pas tout quitter, mais voit, la mort dans l’âme,  ses parents, son frère, et sa soeur quitter la maison familiale pour une destination inconnue.

Un  an plus tard, alors que Kate s’habitue tout doucement à leur absence, elle apprend la disparition de son père. Au même moment, l’agent de liaison de la famille est tué, après avoir été torturé. Kate comprend qu’elle est en danger elle aussi.

Il va falloir agir…

Blue Zone est le premier thriller en solo d’Andrew Gross, qui a coécrit plusieurs autres romans avec un des maîtres américains du genre : James Patterson.

Pour une première, ce n’est pas mal. Un bon bouquin pour les vacances.

Blue Zone, Andrew Gross, J’ai lu

Un mensonge presque parfait ( Howard Roughan, 10/18 )

Par Christine Calmeau dans En poche, Nouveautés, Thriller , le 17 mars 2008 13h27 | Ajouter un commentaire

mensonge.jpgDavid Remler est psychothérapeute à Manhattan.  Ses affaires vont bien : il n’a pas une minute à lui, et c’est tant mieux : cela lui permet de ne pas trop penser à sa femme, décédée dans un accident de voiture, il y a 3 ans.  Côté vie sentimentale , c’est le désert… Il n’a pas envie de rencontrer quelqu’un et ses amis ont les plus grandes difficultés à le sortir en société.

Pourtant, un jour, alors qu’un créneau se libère à son cabinet, une très jolie jeune femme se présente à lui. Elle s’appelle Sam Kent, et explique qu’elle n’en peut plus de vivre avec son mari, un richissime banquier. Elle avoue aussi qu’elle est prête à le tuer pour échapper à son emprise.

David tombe sous le charme et revoit la jeune femme. C’est le début d’un piège machiavélique qui ne va pas tarder à se refermer sur lui. Une nuit, Sam appelle son psy pour lui expliquer qu’elle est passée à l’acte. David fonce, arrive chez sa patiente et découvre un homme dans une mare de sang, mort… La police débarque quelques instants plus tard et conclut que David est le coupable…

Un thriller comme on les aime : bien écrit, rapide, efficace, bourré de suspense, un personnage sympa, une intrigue qui nous plonge en plein coeur du système judiciaire américain, et tout au long des 411 pages, un tas de questions dont on n’aura la réponse qu’à la fin : après un ultime rebondissement, un ultime mensonge…

On a apprécié Howard Roughan dans  »Infidèle », on adore « un mensonge presque parfait ».

Le dernier Maître-Espion ( Gayle Lynds, Grasset )

Par Christine Calmeau dans Nouveautés, Thriller , le 12 mars 2008 12h30 | Ajouter un commentaire

espion.jpgAvril 2005, Langley, Virginie.

Elaine Cunningham, 29 ans est agent à la CIA. Elle y est traqueuse : elle cherche, elle trouve, mais elle n’élimine pas. Après le décès de son mari, tué en Afghanistan, on l’a cantonnée à un travail de bureau. Pas vraiment folichon, mais la jeune femme n’a pas le choix : elle a eu quelques soucis avec sa hiérarchie. C’est donc ça, ou la porte.

Pourtant, le directeur des opérations de l’agence vient la trouver et lui confie enfin une mission, une vraie… celle de retrouver Jay Tice, l’ancien chef des services clandestins de la CIA : une légende dans la profession, le dernier maître-espion, qui vient de s’échapper du pénitencier où il était détenu pour haute trahison.

Surprise qu’on lui confie ce job, Elaine se met illico au travail. Les cadavres et les dangers permanents vont jalonner sa progression vers la vérité… Car les traîtres ne sont pas toujours ceux que la justice a désignés, elle aura l’occasion de s’en rendre compte à de nombreuses reprises…

Un très agréable roman d’espionnage, bien ficelé, très rapide.  Il faut dire que l’auteur , Gayle Lynds n’est pas une novice en la matière ; elle a co-signé plusieurs ouvrages  ( notamment Opération Hadès, Objectif Paris) avec Robert Ludlum, un des maîtres du genre.

A conseiller, sans hésitation !

La fureur et l’ennui Richard Flanagan ( Belfond)

Par Christine Calmeau dans Nouveautés, Thriller , le 28 février 2008 12h05 | Ajouter un commentaire

fureur.jpgNous sommes en Australie, à Sydney plus précisément, dans cette mégacité très impersonnelle, quelque temps après les attentats du World Trade Center.  Gina Davies y est strip-teaseuse dans un club : elle passe ses soirées à se trémousser en toute petite tenue, et à vendre ses charmes aux clients les plus offrants. Et Gina gagne bien sa vie  : elle met de l’argent de côté et continue de dévaliser les boutiques de luxe pour ses achats compulsifs… Une triste existence jusqu’au moment où celle-ci va prendre une tournant tragique…

Un soir, Gina rencontre Tariq : ils se plaisent , passent la nuit ensemble.

Au petit matin, quand Gina  se réveille, il n’y a plus personne à ses côtés, juste un mot de son amant…dont elle retrouve le portrait sur toutes les chaînes de télé du pays : on le soupçonne de commettre des attentats… Quelques heures plus tard, c’est sa tête à elle qui est affichée un peu partout : elle serait complice…                                                                                           Alors qu’elle n’a strictement rien à ne reprocher, excepté qu’elle ait passé la nuit avec un inconnu, Gina fait l’objet d’un lynchage médiatique sans précédent : une longue descente en enfer, avec tous les flics de la ville aux fesses.

En Australie, Richard Flanagan est loin d’être un inconnu. Dans  »la Fureur et l’ Ennui », il traduit presque à la perfection les sentiments qu’on doit probablement ressentir si,  du jour au lendemain, on est accusé d’appartenir à un groupe terroriste. Un livre pour réfléchir aussi à la puissance de la presse, qu’elle soit écrite ou télévisuelle…

Sans Issue Lisa Unger ( Belfond)

Par Christine Calmeau dans Nouveautés, Thriller , le 28 février 2008 11h12 | Ajouter un commentaire

issue.jpgRidley Jones est journaliste free lance à New York. Une vie professionnelle bien remplie, et une vie privée très chamboulée. D’abord parce que  la jeune femme s’éloigne de son petit ami, et puis parce qu’elle est en quête de sa propre identité. Qui est-elle réellement ?

Adoptée dès son plus jeune âge, elle a appris que son oncle était, en réalité, son père biologique. Un père décédé depuis des mois dans un accident de voiture… Mais voilà, un jour que Ridley va rechercher des photos portées à développer, le FBI lui tombe dessus pour saisir les clichés : ce père biologique serait non seulement en vie, mais serait un dangereux criminel…

Commence alors une vraie traque  pendant laquelle Ridley Jones va en apprendre un peu plus sur ses proches, sur sa famille : une course poursuite dangereuse, de New York à Londres… Mais Ridley veut savoir….

Après  »Cours ma Jolie », qui vient de sortir chez Pocket et qui a longtemps été en tête des ventes aux USA, « Sans Issue » est le deuxième roman de Lisa Unger. Une réussite !  Bien écrit, très rythmé, sans temps mort et une intrigue originale.             On attend son  troisième ouvrage avec impatience !  

Le Roi des Mensonges John Hart ( éditions JC Lattès)

Par Christine Calmeau dans Coup de coeur, Nouveautés, Thriller , le 28 février 2008 10h47 | Ajouter un commentaire

mensonges.jpgJackson Workman Pickens, dit Work, porte un prénom pour le moins bizarre… C’est celui que lui ont donné ses parents, enfin, surtout son père… et c’est son père qui lui cause le plus de soucis.

Tous les deux sont avocats, ou plutôt étaient, car le père, Ezra, vient d’être découvert mort après avoir été porté disparu  pendant de longs mois. Un soulagement pour son fils : ce n’était pas vraiment l’amour fou entre les deux hommes de loi. Un soulagement, mais aussi très vite , une source de gros, très gros problèmes… Work est très vite soupçonné d’avoir descendu son paternel.

A cela s’ajoute une histoire de famille très lourde, avec la mort de la mère et  les différentes tentatives de suicide de la soeur. Une soeur qui avait elle aussi toutes les raisons de liquider un père infect.

Bref, tous les ingrédients pour un thriller psychologique pour le moins réussi.

Un premier livre pour John Hart : un subtil mélange entre  John Grisham et Scott Turow. Un ouvrage qu’on ne lâche pas : une très belle intrigue, bourrée de rebondissements.

Assurément un des meilleurs thrillers de ce début d’année.

Promesse de sang (James Patterson, l’Archipel)

Par Christine Calmeau dans Nouveautés, Thriller , le 8 janvier 2008 20h42 | Ajouter un commentaire

promesse1.jpg

Depuis des années, Nick Pellisante, policier fédéral à New York, traque les truands. Pas les petites frappes, non, les vrais puants. Cette fois, c’est Dominic Cavallo qu’il vient de coffrer : une arrestation spectaculaire pour ce parrain new yorkais, hyper dangereux.

Commence alors le procès du mafieux : un procès sous très haute surveillance, ce qui n’empêche pas le drame…

Le bus dans lequel les jurés ont pris place explose…

A son bord, Annie DeGrasse, une jeune mère célibataire : son fils est tué dans le carnage, elle en sort indemne. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, Cavallo réussit à se faire la malle, dans un nouveau bain de sang.

La jeune femme jure de se venger…

Un thriller rapide, efficace, bien ficelé, impossible à refermer. On retrouve le Patterson qu’on aime. James Patterson qui a déjà vendu plus de 100 millions d’exemplaires de ses livres à travers le monde. Patterson adapté à plusieurs reprises au cinéma…et ce ne serait pas étonnant si  »Promesse de sang » se retrouvait sur les écrans dans les prochains mois !