En ce moment

Policier

Un avion sans elle, Michel Bussi

Par Christine Calmeau dans Coup de coeur, Policier, Romans , le 19 mars 2012 15h49 | Ajouter un commentaire

9782258092785

Le 23 décembre 1980, peu après minuit, un Airbus qui assurait la liaison entre Istanbul et Paris, s’écrase sur les flancs de la montagne, à la frontière franco-suisse.

Sur les 169 passagers et membres d’équipage, il n’y a qu’une seule survivante : un bébé de 3 mois qui a été éjecté de la carlingue avant qu’elle ne prenne feu.

Une petite fille, la miraculée du Mont Terrible.

Le problème, si on peut dire, c’est qu’on ne connaît pas son identité.

A bord, ce jour-là, deux familles, avec chacune un nourrisson. D’un côté, les de Carville, de très riches industriels, de l’autre, les Vitral, de modestes ouvriers.

Les quatre parents sont morts.

Restent les grands-parents qui vont se déchirer pour récupérer ce petit bout que les médias ont joliment baptisé « Libellule ».

Alors, Emilie ou Lyse-Rose ? Lyse-Rose de Carville ou Emilie Vitral ? A l’époque, on ne parle pas encore d’analyses ADN…

La justice tranche : la petite Libellule sera identifiée comme étant Emilie Vitral … Mais la grand-mère de Carville engage un détective pour qu’il enquête. Des investigations qui dureront 18 ans, et le privé est assassiné avant de livrer ses dernières conclusions. Heureusement, il laisse derrière lui un cahier dans lequel il a soigneusement consigné tous les résultats de ses recherches, de Paris à Dieppe, du Val-de-Marne à la Turquie. Une centaine de pages en tout pour essayer de déterminer l’identité réelle de la petite fille.  Seront-elles suffisantes ? C’est ce que le jeune Marc Vitral souhaite. Officiellement, frère aîné d’Emilie, il se rend compte qu’il aime sa soeur plus que tout … d’un amour qui n’a rien de fraternel …

Et, finalement, si cette enquête, si longue, si coûteuse, n’avait servi strictement à rien ?

Si quelqu’un manipulait toutes les ficelles dans l’ombre ?

Michel Bussi, qui est professeur à l’université de Rouen, n’est pas un novice. C’est lui qui a écrit  »Nymphéas Noirs », le polar français le plus primé en 2011, notamment par le Prix des Lecteurs du Festival Polar de Cognac.

Ici, Bussi nous emmène dans une intrigue magistrale, où passé et présent se succèdent sans cesse, en plantant des indices un peu partout, laissant le lecteur en haleine, complètement scotché au livre, jusqu’aux dernières pages, jusqu’aux derniers rebondissements, jusqu’au moment où tout se remet en place, comme un puzzle dont on vient de retrouver les dernières pièces.

Du très grand art !

« Un avion sans elle », Michel Bussi, Presses de la Cité