En ce moment

Cuisine

Larousse des desserts

Par Christine Calmeau dans A offrir ou se faire offrir, Cuisine , le 17 décembre 2011 17h19 | Ajouter un commentaire

larousse-des-desserts-09Depuis la nuit des temps, les hommes ont toujours aimé terminer leur repas sur une note plus sucrée, que ce soit dans l’Antiquité, à Rome, chez les Gaulois, au Moyen Age, et puis, avec l’apparition du chocolat, un peu partout au début du XIXième siècle.


Le répertoire des desserts s’est donc considérablement élargi au fil du temps.

Ce sont des centaines de recettes qui sont ainsi à disposition pour améliorer le quotidien.


Certains chefs en ont fait leur spécialité.


C’est le cas de Pierre Hermé, le chef de file incontestable de la pâtisserie contemporaine pour qui ‘’le sucre ne doit plus jouer le rôle principal mais devenir un élément parmi d’autres de structure de dessert, servant de support d’arômes…’’


Rassurez-vous, réussir un dessert ne demande pas impérativement toutes les connaissances de Pierre Hermé, ni tout son talent, même s’il vous faudra être particulièrement vigilant quant aux techniques appliquées, en pesant les ingrédients, et puis, il faudra scrupuleusement respecter les températures et les temps de cuisson demandés.


Au programme de ce ‘’Larousse des desserts’’, toutes les préparations de base : les pâtes, les crèmes, les mousses, le chocolat, les ganaches, les glaces, les sorbets, les coulis, les sauces et les jus.

Tout un chapitre est également consacré aux recettes de pâtisseries : tartes, tourtes, crumble, gâteaux, bavarois, charlottes, crêpes, beignets, gaufres ou petits-fours.

Et puis, il y a les recettes de desserts : les crèmes, flans, les desserts aux fruits, les soufflés ou les desserts glacés, sans oublier les confitures, les pâtes de fruits, les sirops, les confiseries …

Rien que des douceurs pour lesquelles il vous faudra peut-être un matériel spécial : pas de panique, vous trouverez tous les ustensiles nécessaires à vos futures réalisations dans l’ouvrage.


Autre point positif, une place est réservée aux recettes légères, et aux coups de cœur de Pierre Hermé : 20 recettes de restaurant étoilé, comme par exemple les macarons pêche- abricot- safran, ou le mille-feuilles aux framboises et à l’anis.


Mais, avant de vous lancer dans ces merveilles, un conseil, commencez par des choses simples histoire de ne pas vous décourager tout de suite.


Et n’oubliez jamais que la gourmandise n’a pas de limites …


‘’Le Larousse des desserts’’, éditions LAROUSSE

222 recettes faciles, Pasta

Par Christine Calmeau dans A offrir ou se faire offrir, Cuisine , le 16 décembre 2011 09h16 | Un commentaire>

9788861123977Qu’elles soient sèches ou fraîches, chaudes ou froides, au four, à la casserole, à la poêle, farcies ou non.

Qu’on parle de spaghettis, de pennes, de rigatonis, de cannellonis, de lasagnes, de papardelles, de farfalles, de tortellinis, de tortellis, de fettucine, de taglionis ou encore de tagliatelles, et je suis sûre d’en oublier encore beaucoup,  ce n’est pas le choix qui manque au rayon pâtes !

De là à savoir les préparer correctement et de manière appétissante, il y a de la marge !

L’ouvrage  »222 recettes faciles » exclusivement consacrées à la cuisine italienne et à ses pâtes propose donc de vous retrousser les manches … andiamo …

La gastronomie italienne est au bout de vos doigts … avec des pâtes, mais pas seulement, puisque tout un chapitre est consacré aux  »Primi Piatti », ce que les italiens appellent les premiers plats, avec parmi les plus appréciés, les gnocchis.


Inutile de vous ruer dans une épicerie spécialisée en produits italiens : on trouve la plupart des ingrédients nécessaires à ces recettes au supermarché du coin. Des recettes proposés pour 4 personnes, dont le niveau de difficulté varie de facile à assez facile, quelques-unes seulement devraient vous donner plus de fil à retordre.

C’est clair, net, précis. Il suffit de suivre les explications et de comparer le résultat final de vos exercices à la photo qui illustre tous les plats proposés.

Une bible de la pasta, préfacée par Carlo Cracco, véritable star de la cuisine italienne : 2 étoiles au Michelin pour son restaurant à Milan !

 »222 recettes faciles,  Pasta  », Editions WHITE STAR

Savoir marier le vin, Enrico Bernardo

Par Christine Calmeau dans A offrir ou se faire offrir, Cuisine , le 15 décembre 2011 09h02 | Ajouter un commentaire

97822592106141 »Le meilleur de chacun ne donne pas forcément le meilleur à deux. ».

C’est Enrico Bernardo qui parle. Son nom ne vous dit rien ? Son palmarès est pourtant plus qu’éloquent : meilleur sommelier d’Italie en 96 et 97, meilleur sommelier d’Europe en 2002 et consécration ultime, meilleur sommelier du monde en 2004, le plus jeune de l’histoire.

Inutile d’en rajouter, l’homme connaît son affaire et pose une  seule question : comment définir les saveurs d’un vin, d’un produit ou bien évidemment d’un plat pour les marier ?

Comment apprécier un vin et un plat sans que l’un ne parasite l’autre ?

D’abord, en passant en revue les 9 types de sensations qui servent à définir un vin : son bouquet, son intensité, et sa persistance gusto-olfactives, son moelleux, son alcool, sa rondeur, ses tanins, son acidité, son effervescence et sa minéralité.

Ensuite, on fait la même chose avec les sensations d’un plat cette fois, et il y en a 12 à définir : le parfum, l’intensité et la persistance gusto-olfactives, le gras, la douceur, le texture, l’onctuosité, l’iode et le fumé, le salé, l’amertume, le piquant, l’acidité et le sucré.

Une fois la théorie assimilée, on passe à la pratique avec les excercices pratiques , pour réussir des unions harmonieuses, et éviter que vos meilleurs repas ne tournent au cauchemar parce vin et plat se court-circuitent.

Pour Enrico Bernardo, aucune association réussie entre le verre et l’assiette ne relève du hasard, seulement de l’alchimie, du bon sens et de l’expérience.

 »Dis-moi ce que tu veux boire, je te dirai quoi manger. Dis-moi ce que tu veux manger, je te dirai quoi boire ».

Une référence presque absolue à posséder impérativement dans sa bibliothèque ou dans sa cuisine, toujours à portée de main !

 »Savoir marier le vin », Enrico Bernardo, PLON