En ce moment

Biographie

Michaël Jackson, la vie d’une légende

Par Christine Calmeau dans A offrir ou se faire offrir, Biographie , le 16 décembre 2009 16h17 | Ajouter un commentaire

michaelLe 25 juin dernier, Michël Jackson décède en Californie. Une onde de choc parcourt la planète entière. Aujourd’hui, et pour toutes les années à venir, vous vous souviendrez de ce que vous faisiez ce jour-là… Parce qu’il était une légende, au même titre qu’Elvis ou que John Lennon, et qu’il faisait partie de la vie  quotidienne de centaines de milliers de personnes, à travers le monde, probablement aussi connu que le Pape, ou que Coca-Cola.

Dès son plus jeune âge, le 7ième des 9 enfants du couple Jackson intègre le groupe formé par ses frères . On est en 1964 : il a 6 ans à peine. En 1970, les Jackson Five atteignent le sommet des charts… Deux ans plus tard, en 1972, la tournée mondiale du groupe bat le record du nombre de spectateurs, jusque là détenu par … les Beatles… Sa carrière est plus que lancée, et sa rencontre avec Quincy Jones en fera la star planétaire que l’on connaît, avec des dizaines de tubes qui résonnent toujours dans nos oreilles.

L’ouvrage retrace toute la vie de l’homme : tous les aspects artistiques, en retraçant année après année toute l’actualité musicale du chanteur, toute sa créativité et son génie,  toutes ses tournées, tous les chiffres de vente records,  mais aussi tous les aspects plus noirs de la superstar :  tous ceux qui ont fait de Michaël Jackson une personnalité très contreversée : sa vie privée, ses ennuis judiciaires, les procès. Rien n’a été passé sous silence.

Dans cet hommage très complet, 200 photos, inédites pour la plupart : que ce soit au sein de la sphère familiale ou sur scène.

Un ouvrage qui ravira les fans, les autres aussi.

 »Michaël Jackson, 1958-2009, une vie de légende. Michaël Heatley, aux éditions JC Lattès

Insoumise et dévoilée ( Karima, Editions Azimuts)

Par Christine Calmeau dans Biographie, Coup de coeur, Nouveautés , le 23 mars 2008 11h08 | 3 commentaires

karima.jpgEn ouvrant le livre, on imagine que Karima va démolir l’Islam et ses préceptes les plus rétrogrades. Pas du tout !

La jeune femme ne fait que raconter sa vie . Sa petite enfance d’abord, dans un hôpital preventorium près d’Anvers… elle n’est pas malade, ses parents disent ne pas avoir les moyens de l’élever… Karima qui explique son retour dans la famille, 3 ans plus tard :  »Mes parents ne s’intéressaient pas à moi. Aucune activité extrascolaire, aucun délassement. Mon seul horizon : les ordres, les insultes et les menaces. »

Un père qui jette sa poupée…

Un père qui la bat avec sa ceinture… ou qui lui cogne la tête contre le mur…

Ses parents qui ne veulent plus qu’elle aille à l’école et qui la cloîtrent à la maison avec des certificats médicaux de complaisance : tout cela pour qu’elle continue à leur servir de bonniche, et qu’elle ne soit plus en contact avec le monde extérieur… excepté la mosquée…

Et là, heureusement, une assistante sociale et un juge de la jeunesse arrivent à la tirer momentanément des griffes parentales. Karima est placée, puis pardonne à ses parents. Elle demande à réintégrer la cellule familiale…   Si pendant quelques mois la vie y est plus douce, c’est pour mieux la leurrer… Karima sera mariée de force lors de  »vacances » au Maroc…

Comment rester de marbre face à une enfance maltraitée, face à tant de souffrances…

Comment accepter que des pères, ou des frères, obligent leur fille ou leur soeur, à porter le voile, pour ne pas tenter  les hommes ?

Comment accepter qu’une adolescente ne fréquente pas l’école pour faire le ménage à la maison ?

Comment tolérer un mariage forcé, que ce soit avec un membre de la famille ou avec un étranger ?

Comment ne pas hurler face à un père  qui traite sa fille comme un objet qui lui appartient, au nom d’une quelconque religion ou tradition ancestrale, un père qui n’a jamais exprimé le moindre regret et qui ne s’est jamais remis en question ?

Les parents de Karima viennent d’introduire un recours devant le tribunal des référés de Verviers pour que le livre soit retiré de la vente. Leur honneur serait, paraît-il, bafoué…

L’ouvrage pourtant ne stigmatise pas du tout l’Islam. Karima ne fait que raconter sa vie, ses humiliations, ses souffrances.

Il serait peut-être temps pour ses parents d’assumer… en privé et en public l’existence qu’ils lui ont imposée… ce serait la moindre des choses, en regard à autant d’années de calvaire subies au nom de principes rétrogrades et archaïques.

Aujourd’hui, le livre est toujours en vente… et Karima menacée de mort…

INTOLERABLE…

Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ? ( Michel Drucker, Robert Laffont)

Par Christine Calmeau dans Biographie , le 30 janvier 2008 17h17 | Ajouter un commentaire

drucker.jpgA moins d’avoir eu une scolarité de prix Nobel ( et encore !), nous sommes très nombreux à avoir entendu cette rengaine des années durant…comme Michel Drucker !

Et il en parle beaucoup dans sa biographie : son enfance, son adolescence, ses premiers pas dans le monde du travail, sa seconde naissance à la télévision… Toutes ces années, et encore maintenant, ces mots résonnent dans la tête de cet animateur-journaliste hors du commun.

Et on ne peut que dévorer cette vie, au fil  des pages, la vie de celui qui représente presque à lui tout seul notre mémoire télévisuelle française. Des pages qui secouent nos souvenirs, et qui agitent des étoiles devant nos yeux.

Michel Drucker a tout fait à la télévision ou presque, avec les plus prestigieux : de Caunes, Zitrone, Desgraupes…                                         

Il traverse les années sans prendre une ride, sans lasser, sans se démoder.

Et nous, on a du mal  à refermer cette bio : celle d’un vrai passionné, qui a su rester humble, la bio d’un vrai bosseur qui côtoie les plus grands de ce monde, pour nous faire partager ces moments magiques…vivement dimanche…!!!