En ce moment

Loin des mosquées, Armel Job

Par Christine Calmeau dans Coup de coeur, Romans , le 8 mars 2012 14h58 | Ajouter un commentaire

41cnl14c4l_ss500_

D’abord, il y a Evren, un jeune Belge, d’origine turque. Un jeune homme timide, effacé et obéissant qui termine ses études à Cologne, dans le cadre du programme Erasmus.

Hébergé chez le frère de son père, il tombe amoureux de Derya, la fille de la famille d’accueil, la belle et très sensuelle cousine. Une cousine qu’il demande en mariage.

Ensuite, il y a donc Derya qui ne veut pas de cette union avec ce cousin qu’elle n’aimera jamais. Derya qui refuse la proposition, et qui entend bien se marier par amour. Malgré ses origines, malgré le poids des traditions, malgré la pression de son père, de ses frères, de sa propre mère …

Il y a aussi René, l’ami et le voisin d’Altan, le frère d’Evren. René le croque-mort, le célibataire endurci qui ne se souvient plus très bien de ce qu’est l’amour et qui se consacre entièrement à ses défunts.

Et puis, il y a Yasemin, une jeune turque, une autre cousine d’Evren, du côté de sa mère cette fois. Une très jeune paysanne anatolienne qui ne connaît rien de la vie à l’occidentale : elle n’est jamais sortie de son pays natal. Pourtant, elle n’hésitera pas une seconde quand ses parents lui parleront de la demande en mariage venue de Belgique.

C’est que la mère d’Evren vient de prendre les choses en main. Même si son fils, à peine remis de l’affront que lui a fait subir Derya, ne veut plus se marier, elle ne l’entend pas de cette oreille. Ce sera Yasemin et personne d’autre.

Le mariage sera célébré entre Evren et Yasemin.

Et les jours passent. Les jours, les semaines, les mois … Les jeunes époux apprennent à se connaître, à s’apprivoiser, à s’apprécier.

Jusqu’au jour où Derya débarque en Belgique, complètement affolée …

« Loin des mosquées », un roman qu’on a beaucoup de peine à lâcher. Loin des clichés, criant de vérité.

Une histoire qu’on découvre tour à tour dans la peau de chacun des protagonistes : un conte moderne qui tient de la tragédie, et qui, au 21ième siècle, met le doigt, n’en déplaise à certains, sur les mariages arrangés, forcés. Un roman qui pointe le respect de ces traditions moyennageuses qui pourrissent aujourd’hui encore l’existence de milliers de jeunes femmes … de jeunes hommes aussi …


« Loin des mosquées » devrait être une des lectures OBLIGATOIRES dans les écoles …

« Loin des mosquées », Armel Job, Robert Laffont

Laisser un commentaire