En ce moment

Les assassins et leurs mobiles, Jef Vermassen

Par Christine Calmeau dans Nouveautés , le 12 janvier 2010 16h01 | Ajouter un commentaire

assassins2Il n’y a pas si longtemps que cela qu’on parle de serial killers. Une trentaine d’années, tout au plus, et c’est un agent du FBI, Robert K. Ressler, expert comportemental, qui, le premier, accola cette dénomination à ces tueurs en série.

Pour cet agent fédéral, quelqu’un qui tue au moins à 3 reprises, à des moments différents, une ou plusieurs personnes est un serial killer. Entre ces intervalles de temps, des périodes de repos… qui deviennent de plus en plus courtes, un peu comme un drogué, dépendant de sa dose, de plus en plus fréquemment. Très audacieux, ces asssassins sont également spécialistes dans le jeu du chat et de la souris. Ils sont en perpétuelle recherche d’adrénaline.  Ce sont ici quelques-unes de leurs caractéristiques, mais Jef Vermassen nous en décrit beaucoup d’autres : il dresse un véritable portrait robot de ces personnes qu’il vaut mieux ne jamais croiser dans sa vie. Des personnes à l’apparence extérieure tout à fait normale, ce qui les rend particulièrement passe-partout et très difficiles à arrêter.

L’auteur, avocat , un ténor du barreau, est également criminologue. Il est convaincu que dans chaque être humain se cache un meurtrier potentiel. En racontant l’histoire de la cruauté humaine, Jef Vermassen passe au crible toutes les motivations de celles et ceux qui commettent l’irréparable : qu’ils tuent leur conjoint, un membre de leur famille, un voisin, par vengeance, ou pour faciliter le vol.

Un domaine que  Vermassen maîtrise bien, puisqu’il a plaidé à des dizaines de procès d’assises, et non des moindres.

Au Nord du pays,  »les assassins et leurs mobiles » s’est déjà vendu à plus de 100.000 exemplaires ( un record pour le Belgique). La traduction française est sortie il y a quelques semaines à peine… Une parution prémonitoire pour celui qui représente aujourd’hui les intérêts des parents de la jeune Annick Van Uytsel, la jeune victime d’un serial killer potentiel… 

 

 »Les assassins et leurs mobiles  », Jef Vermassen, Racine.

Laisser un commentaire