En ce moment

Madonna au stade… de réalisatrice

Par Nicolas Buytaers dans Rencontre , le 4 juillet 2012 14h51 | Ajouter un commentaire

Madonna et ses acteurs à la Mostra de Venise en septembre 2011

Madonna en concert au Stade Roi Baudouin, ça c’est pour le 12 juillet prochain. Madonna réalisatrice, ça, c’est un stade qu’elle a déjà passé. Cette année, elle sortait son deuxième film comme réalisatrice. Son titre ? « W.E. » ! « W.E. » pour Wallis et Edouard. Ce belle histoire d’amour est, depuis peu, disponible en dvd… Voici donc quelques questions posées à la chanteuse à la Mostra en septembre dernier (où elle présentait son film) et 3 envies/raisons de le voir…

1. Le pitch ? Le royalissime « King’s speech » s’en était déjà un petit peu chargé. Et encore, il ne s’agissait que d’un point de départ. Qui, que, quoi donc ? De l’abdication du trône du roi Edouard VIII. Par amour pour une américaine divorcée, Wallis Simpson, le frère aîné du futur roi d’Angleterre bègue renonce au pouvoir… à un moment où son peuple a le plus besoin de lui vu que la Seconde Guerre Mondiale va bientôt éclater.

2. Pour raconter cette histoire de cour, de coeur et de Roi, il faut une Reine. Et pas n’importe quelle Reine vu que c’est the Queen of Pop en personne qui s’en charge.

3. Emue et tout aussi intriguée par cette magnifique déclaration d’amour, Madonna vous propose de suivre ce conte de fée moderne, non pas chronologiquement ni d’un point de vue purement biographique mais, à travers le regard de Wally, une jeune femme bien d’aujourd’hui qui a tout pour être heureuse et qui ne l’est pas.

Qu’est-ce qui vous a plu dans cette histoire ?

Quand je me suis penchée sur cette histoire, dès mes premières recherches, j’ai toujours voulu comprendre ce roi avait abdiqué, pourquoi il a quitté tout le pouvoir qu’on lui offrait rien que par amour. Je voulais comprendre la force de cet amour et sa signification.

Vous qui êtes la Reine de la Pop… Etes-vous aussi prête à tout abandonner par amour pour un homme ou une femme ?

Je pense qu’on peux avoir les deux… les 3 même !

Comment pourriez-vous définir votre travail sur ce film ?

Il m’a fallu plus de 3 ans pour réaliser toutes les recherches nécessaires et obtenir un scénario qui me plaisait. La recherche du casting n’a pas été simple mais je suis heureuse du résultat. Il est formidable. Quand on réalise un film, il faut une très grande force intérieure. Il faut être très bien préparé. Il faut être convaincu par les propos de ce que vous voulez raconter. Dans cette histoire d’amour, il y tout ce monde de luxe et de beauté que je voulais mettre en image. Du glamour mais aussi beaucoup de décadence. Avec ce film, ce que j’ai voulu souligner c’est le fait que malgré le luxe et la beauté du milieu, le bonheur n’est pas un du !

Votre film a assez proche du carton de cette année « The King’s speech » …

Quand j’ai commencé mon film, je ne savais pas du tout qu’il y allait en avoir un autre sur cette même période et sur cette même famille royale. Avant d’aller voir le film avec Colin Firth, j’étais d’ailleurs très nerveuse car je m’étais dit que personne n’irait voir mon film si un premier long métrage parle déjà de cette histoire. Après j’ai bien vécu le succès et les récompenses de « King’s… » car, pour moi, il représente parfaitement le contexte historique. C’est un excellent repère. Lors d’une soirée, j’ai croisé et remercié son réalisateur pour cela…

Laisser un commentaire